Publié dans Société

Pluies diluviennes - 12 130 sinistrés, près de 2 800 personnes déplacées 

Publié le mercredi, 19 janvier 2022

Le bilan s’alourdit dans la Région Analamanga, après les fortes  précipitations de lundi dernier. D’après le dernier bilan du Bureau national de gestion des risques et de catastrophes (BNGRC), datant d’hier, le nombre des personnes sinistrées est de 12 130 alors que 2 798 ont été déplacées. Les cinquième, sixième et troisième Arrondissements de la Capitale sont les plus touchés avec respectivement 3 393 personnes sinistrées et 1 029 personnes déplacées, 3 662 personnes sinistrées et 680 personnes déplacées et 2 823 sinistrés. 

2 411 maisons d’habitation inondées dont 2 d’entre elles totalement détruites. L’on dénombre également 10 rescapés. En effet, ils ont été emportés par les eaux ou étaient dans des maisons qui se sont effondrées.

Outre l’activation du centre opérationnel du BNGRC, le corps des sapeurs-pompiers et de la protection civile sont déjà mobilisés pour évacuer la population en danger. 

Par ailleurs, la Commune urbaine d’Antananarivo a mis en place huit sites d’hébergement sur la digue Ambodimita, à Ambohipotsy, à Antsahatsiroa, au Jardin d’Andohalo, au gymnase de Besarety,  au gymnase de Mahamasina et celui d’Ankorondrano. Notons que ces deux derniers gymnases sont déjà bondés. 

Après la brèche constatée à Ankorondrano Andranomahery, l’Armée a été mobilisée, hier, pour un assainissement. 500 sacs de sable ont été ainsi mis en place, le long du canal pour protéger l’endroit.  Actuellement, le canal Andriatany déborde au niveau d’Ampefiloha et d’Ankorondrano-Andranomahery.

En rappel, des cumuls importants supérieurs à 10 mm/24 heures seront attendus sur le centre-Est, Mangoro, sur la partie Sud d’Analamanga et l’Est de Vakinankaratra ainsi que la partie Nord-Ouest de l’île. Les pluies incessantes dans la nuit du lundi à mardi ont été causées par une convergence entre deux pluies orageuses, venant d’Itasy et Ankazobe.  

Anatra R.

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff