Publié dans Société

Jesosy Mamonjy Ankorondrano - La menace d’une fermeture définitive plane 

Publié le dimanche, 07 août 2022

Le conflit se poursuit au sein de l'église Jesosy Mamonjy située à Ankorondrano. Hier, la Préfecture de police a décidé de fermer cette église pour éviter que la situation se dégénère davantage. Cependant, il a fallu l’intervention des Forces de l’ordre pour disperser les fidèles qui n’ont pas voulu quitter les lieux. La décision n’est pas encore définitive mais si la situation ne s’améliore pas, cela mènera vers la fermeture définitive de ce lieu de culte. D’ailleurs, la contestation a déjà commencé dans les autres églises sises dans les autres Régions comme celle de Toamasina.

Le camp adverse a déposé une requête au niveau de la Préfecture de police pour annuler les résultats de l’élection. Pourtant, cette dernière a annoncé qu’elle ne pourra pas s’immiscer dans les affaires internes de cette église. « Une fois le processus électoral engagé, la Préfecture de police ne pourra pas annuler les résultats. Ce camp adverse devrait plutôt saisir le Tribunal à travers une requête pour ce faire », soutient le préfet de police, Angelo Ravelonarivo. Par contre, la fermeture de cette église serait inévitable si l’ordre public est remis en cause.

Depuis le dimanche 31 août, les cultes journaliers au niveau de cette église sont annulés. Ce jour-là, les fidèles sont venus nombreux. Mais à peine que la messe a commencé, le pupitre a été transformé en un ring. Les fidèles se sont venus aux mains et le sang a coulé. Il y avait des blessés tandis que des équipements et matériels ont été détruits. Des banderoles ont été érigées devant le pupitre pour contester les résultats des votes. Selon le comité de l’organisation des élections, dirigé par Rémi Ramanamihanta, il n'y a pas encore eu d'affectation, ni de passation de pouvoir à l’issue des dernières élections.  

En rappel, le camp adverse accuse le nouveau président, le pasteur Raymond Randrianantoandro et consorts, d’une fraude durant la période des élections. De leur côté, ces derniers persistent et signent que les résultats sont déjà officiels. 

Anatra R.

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff