Publié dans Société

Eglise catholique - Un nouvel évêque pour le diocèse de Morombe 

Publié le lundi, 12 février 2024

Une vague de nominations pour l'Eglise catholique. Hier, le Pape François a nommé le révérend Jean-Désiré Razafinirina en tant qu'en évêque du diocèse de Morombe, dans la Région d’Atsimo- Andrefana. Avant cette nomination, il a été le clergé du diocèse de Toliara. Par ailleurs, il a déjà exercé la fonction de recteur et professeur au sein du grand séminaire Saint-Jean-Baptiste de Vohitsoa.

Monseigneur Jean-Désiré Razafinirina est né le 5 mai 1975 à Manombo, dans l'archidiocèse de Toliara. Il a fréquenté le grand séminaire Saint-Jean-Baptiste de Vohitsoa et a ensuite obtenu une licence en droit canonique à l'Université pontificale urbanienne de Rome (Italie). Il a été ordonné prêtre le 10 août 2003 pour le clergé de Toliara.

De 2003 à 2004, il était éducateur au petit séminaire de Toliara et vicaire à Andranovory, puis à la cathédrale en 2004 et 2005. Pendant deux ans, de 2005 à 2007, le père Jean-Désiré Razafinirina a occupé le poste de curé au sein de l’église Notre-Dame de l'Assomption à Sakaraha, Région d’Atsimo-Andrefana et ensuite dans la cathédrale de Toliara. Il est membre du collège des consulteurs et également formateur au grand séminaire de Vohitsoa, Fianarantsoa. Depuis 2017, il occupe le poste de recteur et formateur au sein de ce même grand séminaire.

 

A.R.

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff