Publié dans Société

Politique générale de la nutrition - Plus de considération pour les plus vulnérables

Publié le lundi, 01 avril 2024

Le taux de malnutrition chronique a augmenté dans les Régions d’Androy, Anosy et Atsimo-Atsinanana. Cependant, ceci a diminué après la stratégie mise en place par l’Office national de nutrition (ONN) dans ces Régions. La semaine dernière, ce département a organisé la première réunion du Comité national de suivi-évaluation pour l'année 2024. Cette réunion vise à confirmer et consolider l’opérationnalisation du système de suivi et évaluation dans le cadre du Plan national de nutrition, du Plan national d’action multisectorielle pour la nutrition (PNAMN) et du Plan de suivi-évaluation, redevabilité et apprentissage pour la nutrition (PSERAN). 

Dans son intervention, le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, coordinatrice nationale de l’ONN, a avancé que le bilan de l’enquête démographique et de santé 2021 a avancé que quatre enfants sur dix sont atteints de malnutrition chronique. Un taux qui est assez élevé, vu que ce problème concerne plus les Régions d’Analamanga, Itasy, Vakinankaratra, Alaotra-Mangoro, Amoron’i Mania, Vatovavy, Fitovinany où la terre est plus fertile.

La Politique générale de la nutrition accorde plus de considération pour les personnes vulnérables comme les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Le PNAMN, quant à lui, définit les axes stratégiques pour l’amélioration de la nutrition à Madagascar. Pour évaluer efficacement sa mise en œuvre et assurer son impact positif, un système de suivi et d'évaluation est crucial. C’est dans cette optique que le PSERAN a été conçu, visant à apprécier la contribution de chaque partie prenante et à faciliter la prise de décision et la planification des activités futures.

Le Comité national de suivi-évaluation ou CNSE constitue la plateforme pour l'opérationnalisation du système de suivi-évaluation dans le secteur de la nutrition. Il a été mis en place afin d'assurer une banque de données fiables et utiles pour ce secteur. 

 

Anatra R. 

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff