Publié dans Société

Ampanihy Ouest - Révolte des habitants contre un évangéliste

Publié le lundi, 21 octobre 2019

Ces dernières heures, la ville d'Ampanihy Ouest est en éruption, laquelle prend l'allure d'une rébellion. Ses habitants se dressent contre un l'évangéliste d'une église locale à cause de ses agissements que les premiers jugent arbitraires sinon contraires à la coutume de la Région. D'après les plaignants, le pasteur en cause aurait introduit des mœurs contre-nature dans le cercle des fidèles. « Il a imposé des relations sexuelles sur des jeunes filles issues de mêmes familles », enrage un chef de famille.

 

Mais ce qui est inadmissible aux yeux des habitants ou autres fidèles de la Région, c'est le décès de certains d'entre eux. On en dénombre sept pour le moment, et la plupart de ces derniers étaient souffrants. Selon toujours un membre du « fokonolona », le pasteur les aurait tout simplement empêchés de se soigner à l'hôpital ou surtout se faire vacciner sous prétexte que seule la prière peut résoudre les problèmes de santé.

En pleine manifestation hier, des personnes ont expliqué qu'une pétition des villageois en vue de chasser l'évangéliste, serait en cours. « Il vaut mieux qu'il s'en aille ! », lance un manifestant, très remonté contre l'homme d'église. De leur côté, d'autres fidèles de ce dernier protestent vigoureusement contre ce qu'ils considèrent comme une diffamation pure et simple. Ces croyants favorables à la cause de l'évangéliste démentent ainsi la campagne de dénigrement diffusée sur Facebook par les détracteurs du concerné. De fait, ils s'adressent au pouvoir en place afin qu'il se penche sur ce problème.

Franck R.

Fil infos

  • JIRAMA - Les impayés des fournisseurs s’élèvent à 1 000 milliards d’ariary
  • Etat de droit - « Le système judiciaire est corrompu »
  • Affaire de Vohilava Mananjary - Les raisons du mécontentement de la population
  • Sénatoriales - Le CNOE se plie à la décision de la HCC
  • Situation sanitaire à Madagascar - L’état d’urgence levé, la prudence exigée
  • Arrêt de l’exploitation aurifère à Vohilava - La Société civile exige des sanctions contre la société fautive
  • Association AFF - Fondation - VISEO Ensemble pour un renouveau de l’éducation
  • Décret de convocation du collège électoral - La HCC déboute Rivo Rakotovao et les sénateurs
  • Marc Ravalomanana - Un indécrottable mauvais payeur
  • Vol de marchandises d'1 milliard Ar - Quand la politique entre dans le prétoire…

Editorial

  • Bataille acquise !
    Zéro décès, nombre de contaminés en traitement stationnaire. Le Président Rajoelina est en passe de gagner son pari, son combat. C’est le cas de le dire, il a pris la lutte contre la pandémie de Covid-19 pour « son » combat, défi et pari personnel. Il a de quoi à être fier ! L’Etat met fin à l’état d’urgence sanitaire. Pour un Chef d’Etat, perdre ou gagner la bataille contre la Covid-19 équivaut à perdre ou gagner son combat politique personnel. La mauvaise gestion de la réponse à la pandémie traduit un échec politique d’un dirigeant qui va perdre, de fait, la confiance de son peuple. Le cas risque de se produire quelque part en Amérique en cette veille de l’élection présidentielle du 3 novembre prochain.

A bout portant

AutoDiff