Publié dans Sport

Nécrologie - Le judo malagasy en deuil

Publié le lundi, 19 octobre 2020

Un grand monsieur du judo malagasy est décédé à son domicile, hier matin. C'est avec un immense regret que le Judo club Saint-Michel a annoncé cet évènement douloureux sur les réseaux sociaux. Il s'agit de maître Jean Andriamasy. Une icône, une encyclopédie de la discipline qui vient de disparaître. Lui qui a appris l'ABC du judo au premier membre de ce club. C'était un moniteur éducateur du club. Ce statut lui a permis de jouir le rôle de doyen de la Fédération malagasy de judo. 6e Dan ceinture rouge.

Il avait déjà occupé plusieurs postes dans l'instance nationale de Judo et ce d'entraîneur national au secrétaire général de la Fédération. Maître Andriamasy était aussi, de son vivant, un arbitre international.

« C'est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès de notre Maître, Père, Grand-Père mais aussi Ami. Il était tout pour nous, notre inspiration, notre modèle. La force tranquille qui nous guide toujours subtilement et avec une pointe d'humour pour faire passer le fond du message. Il a consacré une grande partie de sa vie à l'éducation, au développement du Judo à Madagascar sans pour autant oublier son club, l'AS Saint-Michel. Nous pleurons son départ et nous aurions aimé l'avoir encore avec nous pour la rentrée. Très cher Maître, nous ferons tout pour que l'histoire continue et nous retenions vos enseignements. A jamais dans nos cœurs Cher Maître », regrette un de ses disciples.

Le président du Comité Olympique, qui n'est autre que le président de la Fédération malagasy de Judo, Siteny Andrianasoloniaiko et le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto ont présenté leurs sincères condoléance à la famille du défunt au nom de la grande famille du sport malagasy.

Recueillis par Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff