Publié dans Sport

Asief-Rugby - CUA Tana conserve son titre

Publié le lundi, 29 août 2022

La Commune urbaine d’Antananarivo est sacrée championne pour la deuxième année consécutive pour sa seconde participation au tournoi national ASIEF (Association sportive interministérielle pour l'entretien des fonctionnaires) à Toliara. Après son sacre à Mahajanga en 2021, l'équipe de la Municipalité de la Capitale s'est imposée en finale hier à Toliara pour l'édition 2022.

Lesabotsy, ancien Maki et ancien joueur de l'Iarivo Rugby Club (IRC) et ses camarades ont gagné la finale face à l'équipe de la Commune rurale de Tanjombato sur le score de 7 à 3. La formation de Tanjombato qui est à sa première participation n'a pas démérité en se hissant en finale de la compétition. 

Aucune surprise pour l'équipe de la CUA, favorite de ce rendez-vous, avec des anciens joueurs du Top 8 mais qui n'ont pas encore perdu de leur dynamisme et habilité en dominant tous leurs adversaires durant la compétition. 

Des mercenaires démasqués

Rappelons que en tant qu’Association sportive, l'ASIEF est réservée aux fonctionnaires titulaires d'indice majoré (IM) et joueurs non-licenciés depuis 2 saisons. Effectivement, le comité d'organisation reste strict dans le respect des règlements qui régissent le tournoi. 

Deux ministères ont été démasqués à Toliara après avoir fait jouer des mercenaires. Autrement dit des joueurs licenciés et pas fonctionnaires. Le comité d'organisation a révélé aux médias les noms pour servir de leçon aux autres participants. Il s'agit de la Direction régionale du ministère du Transport Toliara et la Direction régionale du ministère de l'Agriculture et de l'Elevage à Ihorombe dans la discipline football. Les deux équipes ont été exclues de la compétition à la fin des phases éliminatoires pour cause de fraude. Et les responsables compétents prendront en charge l’affaire pour usurpation, imposture et usage de faux des personnes concernées. L'ASIEF ne montrera aucune tolérance pour les fraudes car cela dénigre l'organisation et la réputation des fonctionnaires. 

Pour la suite de la compétition, la discipline natation débutera les éliminatoires demain. 

Elias Fanomezantsoa 

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff