Publié dans Sport

Mihary Randriana - La bosseuse de l'ombre

Publié le mardi, 07 mars 2023

Derrière le succès, il y a la volonté de réussir et de changer les choses. C'est l'image qu'incarne Mihary Randriana ou de son vrai nom Randriana Miharimanantsoa Ariane. Rares sont ceux qui ne connaissent pas Mihary Randriana dans le milieu du basketball. Elle est la co-responsable de la commission de basketball 3 contre 3 au sein de la Fédération malagasy de basketball (FMBB). Derrière les succès de cette discipline depuis 2017, il y avait eu des efforts, des sacrifices, de la douleur et de la persévérance.

Son principal rôle est de coordonner l'organisation de la préparation des équipes nationales FIBA 3x3. Autrement dit, faire en sorte de mettre tous les moyens possibles à la disposition de l'équipe et du staff pour que les athlètes puissent se préparer dans les conditions optimales pour le basket 3 contre 3. Mihary Randriana a été derrière toutes les organisations grandioses des phases finales des championnats nationaux et coupe du Président de basketball.

Pour Mihary Randriana, il n'y a pas de secret. Elle s'inspire de la devise de l'athlète paralympique britannique Hannah Cockcroft, « Pour réussir quelque chose, la manière la plus simple de le faire c'est d'être déterminé et d'être passionné pas par obligation ». 

Ce sont les liens d'amitié qui l'ont conduite dans le basketball. Elle n'a jamais envisagé de marquer le basketball malagasy. La particularité de Mihary Randriana, c'est qu'elle est très organisée. 

Repérée par des techniciens de Fandrefiala durant le sport scolaire avec le collège Saint-Antoine vers 2007, elle a été invitée à l'entrainement de l'équipe. Venue en pantalon « jean », pour assister à l'entrainement de l'équipe, l'entraineur de l'époque l'a tout de suite obligée de suivre l'entrainement avec les autres avec une tenue non adéquate. C'est là que l'aventure du basket a commencé pour Mihary Randriana. Elle n'a pas de palmarès individuel sur son parcours sauf  une sélection d'Analamanga mais elle a gagné le titre de champion de Madagascar U16, U18, U22, vice-championne de Madagascar N1B et troisième place N1A Dames. Elle jouait pour Fandrefiala entre 2007-2014 avant d'intégrer le JBC Toliara en 2015 en N1B. Quand l'équipe est montée en N1A, le club était dissout à cause d'un problème entre les dirigeants.

 En 2016, Mihary Randriana s'est portée bénévole lors de l'AfroBasket U16 filles tenue à Madagascar. Elle s'est occupée de l'administration des membres de la FIBA Afrique. Vu l'engagement et l'enthousiasme de Mihary durant l'AfroBasket, c'est un staff de la FIBA Afrique qui a convaincu le président de la Fédération d'intégrer Mihary dans son équipe. Le mois de janvier 2016, elle s'est vu confier, tout de suite, du budget du championnat national puis l'organisation de la coupe du Président du mois de mars 2016.

« Je dirai que j'ai atterri au sein de la fédération par défaut parce que c'était même pas dans mes ambitions. Je me suis occupée de toutes les coordinations sur l'organisation de la compétition, les contacts des artistes, etc. Tout s'est déroulé sans incident jusqu'en finale. Depuis, j'ai pris goût du succès avec le basketball. Le tout avec l'appui et le conseil de Riana Rakotondrasoa et de Pascal Rasaony qui étaient toujours là pour m'épauler », confie-t-elle.

Sa prochaine ambition est de faire tout ce qui est dans son pouvoir pour que les deux équipes nationales de basket FIBA 3x3 ne manquent de rien durant  leur préparation pour la Coupe du monde en Hongrie au mois de juin et la qualification  à la Couple du monde Dames en Israël. Pour  elle, l'objectif est de qualifier les filles au rendez-vous et que les garçons ne restent pas derniers du classement durant cette compétition de haut niveau.

 

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Appui au développement local - Rajoelina boucle sa tournée dans le Sud
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Districts de Vohibato, Ikongo et Ivohibe - Vers un avenir lumineux et développé
  • Soins de proximité - De nouveaux bénéficiaires à Fianarantsoa
  • Développement - Le Président veut enclencher la vitesse supérieure 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Réhabilitation de la RN7 - Le Président annonce des travaux imminents
  • Regards croisés sur la corruption à l'aéroport d’Ivato - Douanes et Sécurité publique s'expriment

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Probes et résolus !
    La bataille fait rage. A sept jours de la date butoir, la campagne entre dans sa dernière ligne droite. Campagne ou propagande ! Qu’à cela ne tienne, ce qui importe pour le peuple, même s’il ne s’exprime pas ouvertement, consiste à avoir affaire à un Parlement où siègeront des élus intègres et déterminés.Il reste une semaine aux états-majors politiques, à tous les candidats, pour convaincre les indécis à se joindre à leur cause. Une semaine pour faire valoir aux électeurs une visibilité du programme du parti ou de l’individu qu’ils entendent défendre durant leur mandat. En réalité, un député n’a pas un programme individuel pour une Circonscription donnée. Il ne peut pas prendre la place d’un maire, d’un chef de District, d’un gouverneur ou du Gouvernement. Il n’est pas là non plus pour contrôler ni superviser les actions d’un maire, d’un représentant du pouvoir central ou d’un gouverneur ou d’un…

A bout portant

AutoDiff