Publié dans Sport

Comité de normalisation - Election - FMF Pour une révision du code électoral

Publié le lundi, 25 février 2019

Pas pour bientôt. Quatre mois après sa nomination par la FIFA (Fédération Internationale de football) à la tête du football malagasy, le Comité de normalisation n’a toujours pas avancé une date pour l’élection tant attendu par les férus du ballon rond à Madagascar. Trop occupé par les affaires courantes du football, ledit comité ne semble pas pressé sur la mission que l’instance internationale lui a confiée, celui d’organiser une élection. Par ailleurs, la FIFA lui a donné jusqu’au 20 mai 2019 pour accomplir cette tâche. Actuellement, le comité de normalisation de la Fédération Malgache de football compte revoir une partie du code électoral, prochainement. Il s'agit de corriger les points pouvant créer des litiges. Le nouveau code sera, par la suite, soumis à la validation d’une assemblée générale, ainsi que de la FIFA. Ce n’est qu’après que ledit comité organisera le scrutin fédéral tant attendu. Selon les bruits qui courent, il se pourrait que ce comité envisage de demander un rallongement de son mandat à la tête de la FMF et ce, dans le but d’amener les Barea de Madagascar à la Coupe d’Afrique des Nations.
 E.F.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff