Publié dans Sport

Golf - Océan Indien - Madagascar veut intégrer le circuit international

Publié le dimanche, 10 mars 2019

L’ile Maurice s’est imposée comme la meilleure destination golfique de l’océan Indien.  Les Seychelles viennent après. Madagascar veut intégrer ce circuit de l’océan Indien qui est l’équivalent d’un circuit international standard. Un projet qui a déjà été animé depuis 2 ans.  Le golf allie passion, sport, jeu, business et tourisme. D’ailleurs c’est l’objectif que la fédération malagasy de golf malagasy veut mettre en place. Concilier le golf et le tourisme est la devise de la Fédération malagasy de golf (FM Golf).   Une journée découverte intitulée «  Golf et développement » a été organisée ce dimanche dans l’académie de golf « Galaxy Golf Andraharo ». L’évènement a été honoré par le ministre du Tourisme malagasy, Christian Ramarolahy qui est aussi un grand golfeur et le ministre de la Jeunesse et des Sports Tinoka Roberto. Dans son allocution, le ministre du Tourisme a promis d’aider la fédération pour que le golf puisse vraiment contribuer au développement du tourisme. « Trois terrains seront mis en concession durant les 5 années à venir pour les transformer en terrain de golf. Et je pèserai tout mon poids pour que Madagascar puisse organiser ce tournoi. Et je ferai aussi tout le nécessaire pour que la subvention du golf auprès du MJS soit acquise », promet- il. Il s’agit ici du tournoi Senior Tour européen qui se déroule à Maurice tous les mois de décembre et aux Seychelles tous les mois de février.


Grâce à son dynamisme touristique, la filière golf a, dans son périmètre le plus étendu, un impact considérable sur les secteurs variés des loisirs et de l'hôtellerie-restauration. « La région est une étape qu’on ne doit pas ignorer. Actuellement, l’évènement tel que le Senior Tour européen est une grande fenêtre visuelle pour parler de notre Grande île.  Le régime actuel affiche sa volonté de développer le pays. Et je suis sûr ce que cet évènement sera un levier de développement. J’espère vivement de mettre Madagascar dès cette année dans ce circuit de golf », annone Ranaivo Andrianasolo, président de la FM Golf. C’est toute l’ile qui va bénéficier de cette expérience mauricienne et les Seychelles. Le représentant du Senior Tour Europe, Marc Antoine Farry est de passage dans le pays. Hier, il a témoigné de sa réussite dans l’ile Maurice durant l’évènement. « Notre idée avec le président de la fédération et Sylvain Rabetsaroana président du golf du Rova est d’intégrer ces deux premiers tournois qui sont sur le calendrier européen et de faire de Madagascar une troisième destination dans l’océan Indien. La Grande île sera le premier pays à démarrer chacun  de ces trois tournois », avance Marc Antoine Farry.  Quant à lui, le président du Golf du Rova, Sylvain Rabetsaroana a promis de faire tout son possible pour ne pas faire ce tournoi en une seconde zone.
 Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Aide aux sinistrés - Le Président incite les églises à l'hospitalité
  • Axe Antananarivo-Toamasina - La circulation rétablie !
  • Coupure sur la RN2 - Un pont « Bailey » pour rétablir la circulation
  • Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents
  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Velirano dérange !
    Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

A bout portant

AutoDiff