Publié dans Sport

Africa Rugby Sevens Women’s - Le bronze pour Madagascar

Publié le dimanche, 13 octobre 2019

3 matches, 3 victoires. Tels sont les résultats de Madagascar dans la phase de groupe. Les Makis finissent ainsi à la première place dans leur groupe. Du coup, elles ont fait un exploit à Monastir, Tunisie. En quarts de finale, les Makis  dames ont battu le Sénégal 24- 05 et  finissent la compétition en remportant la médaille de  bronze et ce, après avoir perdu en demi-finales face au gotha du rugby africains, les Springboks dames 29-00.

 

Ainsi, les Makis ont disputé la troisième place face à la Tunisie, éliminée par le Kenya 19-00 dans l’autre demi-finale. Madagascar a réédité son exploit face à la même équipe de la Tunisie 05-00. Un magnifique essai en première mi-temps et une défense de fer ont permis aux Makis dames de remporter la médaille de bronze. En outre, cette équipe de la Tunisie a été déjà battue par Madagascar en match de poule. Pa et ses camarades disputeront donc un circuit mondial qui leur servira de repêchage pour une autre qualification.

A noter que douze des meilleures équipes féminines africaines se sont affrontées durant le tournoi 2019 de l’Africa Women’s Sevens de rugby dans le but de décrocher leur participation aux Jeux Olympiques 2020 de Tokyo et au tournoi de qualification du World Rugby Sevens Series.

 « Les médaillées d’argent et de bronze auront une possibilité supplémentaire de se qualifier en participant à un tournoi mondial de repêchage qui aura lieu en juin 2020. »

Rija Ravelonahiana, premier responsable des formations au sein de Malagasy Rugby, a été invité par le World Rugby au Japon pour assister à l’assemblée générale. Et ce, à cause de l’exploit de l’équipe nationale malagasy, Makis dames, au Championnat d’Afrique de Rugby à VII. En effet, elles sont premières dans le groupe C. Après avoir battu le Maroc sur le score sans appel de 34-00, les Makis dames étaient comme à l’entraînement face aux Mauriciennes qui se sont inclinées 41-00 au score, avant d’aller battre leurs homologues Tunisiennes, hôtes de cette compétition.

E.F.

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff