Publié dans Sport

Rugby-Gold Top20 - FTM et CNaPS sur la bonne voie

Publié le lundi, 21 octobre 2019

La quatrième journée des phases éliminatoires a dévoilé les équipes qualifiées pour la prochaine étape. Pour le groupe A, il reste un dernier match qui opposera le TAM Anosibe et l’US Ankadifotsy. C’est une rencontre décisive car la perdante entre ces deux équipes sera reléguée en Fédéral 2 la saison prochaine. La compétition avance et détermine les grandes équipes qui se rapprochent du titre. Par ailleurs, le calendrier des huitièmes de finales du championnat de Madagascar sera établi les 9 et 10 novembre prochains.

Pour le moment, le FTM et la CNaPS Sport Haute Matsiatra semblent être les formations archi-favorites de ce sommet national. En effet, aucune de ces deux équipes n’a enregistré une défaite depuis le début de la compétition. Et des grands clubs ont successivement chuté devant elles. Le FTM, tenant du titre, impose logiquement son statut de favori. Lors de la quatrième journée, la formation de Dakar s’est imposée devant 3FAI qui vient de goûter à sa première défaite de la compétition sur un score fleuve de 59 à 23. De son côté, la CNaps fait trembler les grandes équipes. Sa dernière victime a été la formation de Besarety, le SCB. Ce dernier s’est incliné devant l’équipe de Haute Matsiatra sur le score de 17 à 33.

Pour le groupe B, XV FA Ampasika se trouve déjà dans la zone rouge et il sera peut-être relégué l’année prochaine. Toutefois, l’équipe disputera prochainement son dernier match de survie contre le 3FB. En cas de défaite, qui s’avère fortement probable, c’est le FTA Andavamamba qui prendra sa place.

E.F.

Fil infos

  • JIRAMA - Les impayés des fournisseurs s’élèvent à 1 000 milliards d’ariary
  • Etat de droit - « Le système judiciaire est corrompu »
  • Affaire de Vohilava Mananjary - Les raisons du mécontentement de la population
  • Sénatoriales - Le CNOE se plie à la décision de la HCC
  • Situation sanitaire à Madagascar - L’état d’urgence levé, la prudence exigée
  • Arrêt de l’exploitation aurifère à Vohilava - La Société civile exige des sanctions contre la société fautive
  • Association AFF - Fondation - VISEO Ensemble pour un renouveau de l’éducation
  • Décret de convocation du collège électoral - La HCC déboute Rivo Rakotovao et les sénateurs
  • Marc Ravalomanana - Un indécrottable mauvais payeur
  • Vol de marchandises d'1 milliard Ar - Quand la politique entre dans le prétoire…

Editorial

  • Bataille acquise !
    Zéro décès, nombre de contaminés en traitement stationnaire. Le Président Rajoelina est en passe de gagner son pari, son combat. C’est le cas de le dire, il a pris la lutte contre la pandémie de Covid-19 pour « son » combat, défi et pari personnel. Il a de quoi à être fier ! L’Etat met fin à l’état d’urgence sanitaire. Pour un Chef d’Etat, perdre ou gagner la bataille contre la Covid-19 équivaut à perdre ou gagner son combat politique personnel. La mauvaise gestion de la réponse à la pandémie traduit un échec politique d’un dirigeant qui va perdre, de fait, la confiance de son peuple. Le cas risque de se produire quelque part en Amérique en cette veille de l’élection présidentielle du 3 novembre prochain.

A bout portant

AutoDiff