Economie

A chaque fin de mois, l'ajustement des prix à la pompe est toujours redouté par les usagers. Les défenseurs des consommateurs ont ainsi proposé des solutions pour alléger les dépenses de chacun. Entre l'augmentation des frais de transport et celle des produits de première nécessité, cette variation de prix des carburants pourrait impacter directement sur les revenus de chaque ménage.

Fruits et légumes - Stabilisation des prix sur le marché

Publié le mardi, 29 mai 2018
Les ménages peuvent souffler. Les prix des fruits et des légumes sur le marché commencent enfin à se stabiliser. Ces deux dernières semaines, le coût de ces produits n’a plus connu de hausse significative. Leur qualité s’est également améliorée. Effectivement, tous les prix sont revenus à la normale. Concernant les légumes, les pommes de terre s’achètent maintenant à 1 000 ariary le kilo, si auparavant leur prix a environné les 2 000 ariary.
Après le nord de la Grande île, c’est maintenant au tour de la Région du Sud. A l’occasion de son atelier annuel, le réseau Mihari, assisté par les petits pêcheurs du Sud, a prévu de créer un droit exclusif de pêche communautaire afin de faciliter le quotidien des pêcheurs, mais aussi pour une meilleure gestion des ressources halieutiques. Lors du dernier forum national, au mois de juillet 2017, les représentants de la communauté de pêcheurs ont notamment adopté trois notions en rapport avec l’amélioration de leurs activités respectives. 
Redynamiser le secteur touristique dans la zone indianocéanique. La première vague de l’éductour sera lancée à l’occasion de la 7e édition de l’« International tourism fair Madagascar » (ITM) 2018 qui débutera à la fin de ce mois-ci. L’éductour a pour but de positionner les îles vanilles en tant que destinations éco-touristiques phares dans le monde. Effectivement, il s’agit d’un programme de développement mis en place grâce à l’appui de l’Union des Chambres de commerce et d’industrie de l’océan Indien (UCCIOI), de l’Agence française de développement (AFD) ainsi que de l’Association des îles vanilles. Ce projet consiste particulièrement à promotionner l’écoutourisme dans…
Une délégation de médecins issus de l’association « Enfants du Noma » ont effectué, lundi dernier, une mission à Vatomandry. Dans le cadre de sa responsabilité sociétale, la BFV-Société générale a ainsi tenu à apporter son appui pour permettre à ces médecins de réaliser avec succès leurs missions. L’association « Les enfants du Noma » regroupe en effet, une association de chirurgiens, d’anesthésistes et d’infirmiers bénévoles œuvrant dans la réalisation de diverses opérations chirurgicales afin de réparer le visage des enfants, mais également des adultes atteints de la maladie du Noma. Pour ce faire, l’association opère donc les tumeurs et les fentes labiales, ainsi…
Le Fonds monétaire international (FMI) a présenté, mardi dernier, un rapport sur la situation actuelle des pays africains vis-à-vis de leurs dettes. Un risque d’endettement pourrait ainsi subvenir dans les pays de l’Afrique subsaharienne. Cette institution internationale a effectivement constaté que les Etats africains ont contracté l’année dernière plus de 7,5 milliards de dollars d’emprunts obligataires, soit une valeur de dix fois plus élevée qu’en 2016.
La 4ème édition de la Table-ronde économique s'est tenue hier au Carlton, Anosy. Il s'agissait d'une plateforme de rencontres entre le secteur privé, l'administration et les partenaires techniques et financiers. Pour cette année, la réunion s'est focalisée sur un thème général : « Environnement des affaires et opportunités régionales : quels progrès réalisés, quels défis à relever ? » Beaucoup d'opportunités sont encore sous-exploitées dans les différentes Régions du pays, vu que les opérateurs n'ont pas accès au même type d'information ou encore par manque d'appui en matière d'exportation.  Pour l'occasion, les opérateurs du secteur privé ont pu faire part…

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff