Economie

Agriculture urbaine - Antananarivo reconnue pour ses prouesses

Publié le dimanche, 22 octobre 2017
Les villes occupent une grande place dans le développement d'un pays. La 3e rencontre de la politique alimentaire du Pacte de Milan s'est déroulée du 19 au 21 octobre dernier à Valencia en Espagne. Cette rencontre, créée deux années auparavant, a permis aux maires du monde entier de partager leurs idées ainsi que leurs réalisations cadrant dans les objectifs dudit Pacte. C'est aussi une occasion de proposer des solutions innovantes pour arriver à bout des défis économiques, sociaux et environnementaux centrés sur la lutte contre les problèmes alimentaires. Cette année, les villes se sont mises d'accord sur le rôle important…

Toamasina - Un gérant de restaurant emporté par la peste

Publié le dimanche, 22 octobre 2017
Après la disparition du coach de l’équipe nationale seychelloise de basket féminin vers le début de ce mois dans le pays, voilà qu’on annonce la mort causée par l’épidémie de peste d’un Français de 40 ans à Toamasina. Selon l’information, son décès est survenu vers 9h du matin à l’« Hôpitalibe » de cette ville portuaire de l’Est, samedi dernier. Aussitôt après le protocole sanitaire et la confirmation d’un décès lié à la peste, le corps de la victime a été inhumé par le Bureau municipal d’hygiène (Bmh) au cimetière de Manangareza. 

Tourisme - L’été rend radieux la Capitale

Publié le vendredi, 20 octobre 2017
« Loko vaovao an’Antananarivo ». Si certaines régions ou sites touristiques de la Grande île ne sont accessibles qu’en saison sèche, c’est-à-dire durant l’hiver, pour la Région Analamanga ainsi que la ville d’Antananarivo, c’est le contraire.  Comme le « Saha Imaitsoanala » à Mandraka, par exemple, c’est agréablement à voir en période de pluies. Mais il n’est pas le seul. L’été rend également la Capitale plus radieuse en lui apportant une nouvelle couleur, le violet. En effet, cette couleur résulte de la floraison des jacarandas qui embellissent plusieurs endroits de la Capitale pour ne citer qu’Anosy, Andohalo ou encore Antaninarenina. 
La communauté locale est dépendante des ressources naturelles qui l’entourent. A cause du changement climatique, les précipitations diminuent, la température varie de même que les saisons et le climat. Du coup, l’agriculture est en difficulté. Selon un consultant chercheur auprès de l’« United Nations Environment Program », « la pluie tarde à arriver ou bien l’hiver vient plus tôt que prévue, c’est en général des indices qui marquent le changement climatique ». A Madagascar, le calendrier des saisons diffère chaque année. « De ces variations résulte la sécheresse, tantôt l’inondation. Les cultures n’arrivent plus à se  développer convenablement », ajoute…

Revenus - Des pertes à tout bout de champ !

Publié le jeudi, 19 octobre 2017
L'épidémie de peste engendre également des pertes pour les acteurs économiques de la Grande île. Et ce ne sont pas seulement les grands opérateurs économiques qui sont touchés par l'annulation ou le report des évènements de grande envergure, représentant de grandes pertes, mais il y a également les opérateurs moyens qui doivent subir les conséquences de cette épidémie. Les secteurs les plus touchés actuellement sont le transport et le commerce. 
Lors de la conférence de Rome, la sécurisation des territoires maritimes est entrée dans la discussion avec les entrepreneurs italiens. En 2016, l'exportation malgache en direction d'Italie a été chiffrée à 22,9 millions de dollars. En outre, l'investissement direct étranger (Ide) en provenance des investisseurs italiens était de 19,6 milliards d'ariary en 2013. C'est un chiffre assez bas, selon les experts. Cette conférence à Rome est une occasion pour les opérateurs économiques malgaches de s'implanter dans le marché italien et aux investisseurs italiens d'augmenter le résultat en matière d'Ide.

Blueline Madagascar - Une nouvelle formule proposée aux entreprises

Publié le mercredi, 18 octobre 2017
Une réorganisation de la formule dédiée aux entreprises. Depuis plus de 20 ans, le Groupe Blueline accompagne les entreprises en leur offrant des services relatifs au numérique. Toutefois, avec l’évolution explosive des technologies de l’information et de la communication (Tic) et de leur usage, le groupe s’est donné comme défi d’améliorer ses services afin de compenser cette évolution, ainsi que de satisfaire au mieux les attentes et les besoins de ses clients entrepreneurs. Ainsi, Blueline Madagascar a lancé hier la nouvelle formule « Blueline Business ».

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo
  • Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »
  • Constats sur la Première dame - Des parlementaires défendent leur patronne…
  • Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

La Une

Editorial

  • L'ingérable
    La Grande île échapperait-elle à tout contrôle ? Les dirigeants, maîtres de ce régime, ne parviendraient-ils pas à maîtriser la gestion des affaires nationales ? Tout porte à croire que le pays est sens dessus dessous ! Une cacophonie d'indiscipline et de cafouillage où tout semble, apparemment, permis.

A bout portant

AutoDiff