Economie

Pari tenu ! Pour cette année, cette troisième édition de la Foire internationale de l’Agriculture-Agribusiness-Agroalimentaire (FIA) a réussi à mobiliser, autant les professionnels que le grand public. En effet, pour cette édition, la FIA s’est fixé comme objectif de rallier les paysans aux capitaines d’industrie. « Au début de cet événement, nous voulions que les deux parties tissent des liens à travers cette plateforme d’échanges. Et nous l’avons fait. A travers les rencontres « B to B » ou tout simplement à travers les rencontres dans les différents stands d’exposition, ils ont en effet pu échanger et discuter pour voir les possibilités de collaboration.
L’offre n’arrive pas à honorer toutes les demandes. La filière poulet de chair et œuf à Madagascar offre des opportunités d’emploi pour les uns et permet d’arrondir la fin du mois pour les autres. Sa rapidité de rendement permet de gagner facilement de l’argent. Elle représente alors une grande opportunité d’affaires dans le secteur de l’agro-industrie. « L’aviculture est une source de revenus et un métier fiable. On a juste constaté qu’un dysfonctionnement s’installe au niveau de la production et du commerce par manque de formation des éleveurs pour son exploitation, l’instabilité du prix sur le marché et la qualité des produits…
Toujours en attente. Le 17 mai dernier, le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique, Christian Ramarolahy, a annoncé l’ouverture du marché de la fibre optique dans le pays. L’idée étant de mettre  en place une concurrence juste et saine afin de réduire considérablement le coût d’accès à une connexion Internet de qualité dans le pays. Un mois après, cette déclaration s’est notamment concrétisée par l’adoption du texte réglementaire lors d’un Conseil du Gouvernement. Maintenant, les opérateurs attendent la concrétisation de cette mesure, comme le témoigne Michel Degland, directeur général d’Orange Madagascar : « Depuis cette déclaration, nous sommes très…
La troisième édition de la Foire internationale de l’Agriculture-Agribusiness-Agroalimentaire (FIA) a ouvert ses portes hier, à la Zone Forello Expo Tanjombato. Durant ces quatre prochains jours, la filière sera donc au centre des discussions. Effectivement, avec près de 80% de la population active travaillant dans la filière agricole, il est important de trouver des solutions pérennes pour favoriser son développement.Une agriculture plus moderne. Pour atteindre les objectifs que Madagascar s’est fixé, des changements radicaux s’imposent dans le système de production. « Pour ce faire, la normalisation de toute la filière agricole est indispensable notamment  pour la sécurité alimentaire au niveau du marché intérieur…
Grande ouverture ! La 3ème édition de la Foire internationale de l’Agriculture-Agribusiness -Agroalimentaire (FIA) débutera aujourd’hui à la Zone Forello Expo sise à Tanjombato. Durant les quatre prochains jours, tous les acteurs concernés de près ou de loin par la filière agricole vont échanger leurs idées et leurs points de vue tout en exposant leur savoir-faire et leurs produits. Rejoignant le succès des deux précédentes éditions, cette fois-ci les organisateurs sont déjà enthousiastes, surtout qu’ils ont une fois de plus réussi à réunir le plus grand nombre d’acteurs, allant du secteur privé au secteur public, de la plus petite à la plus grande entreprise, sans oublier les partenaires techniques…
94 millions d’ariary. C’est la somme que le groupe FILATEX verse pour la promotion de l’éducation transversale sur la sexualité, ainsi que la prise en charge du rétablissement et du suivi des femmes réparées de la fistule obstétricale. Depuis quarante ans, dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), le groupe œuvre dans le domaine de l’enfance et l’éducation, la santé et l’environnement. « En effet, le groupe FILATEX n’a cessé d’œuvrer envers ses concitoyens en vue d’atteindre les objectifs en matière de développement durable.
Un partenaire pas si stratégique que cela ! Des nombreux usagers de la compagnie aérienne réunionnaise, Air Austral, se plaignent actuellement des tarifs exorbitants qu’elle applique sur ses différents services. Et cela dure depuis plusieurs mois. Des manifestations ont déjà été organisées en juin dernier à la Réunion mais également à Mayotte. Et récemment, une pétition en ligne a été lancée. Pourtant, le statu quo persiste. « Déjà que cette compagnie monopolise le marché du transport aérien, elle applique également des tarifs abusifs. 

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff