Editorial

Recrudescences alarmantes

Publié le mardi, 30 octobre 2018
Toute forme de violence, quelle que soit la nature, est à bannir ! Physique, morale ou verbale, la violence revêt toujours un caractère délétère, et donc, à proscrire. Les écarts de conduite et dérapages verbaux conduisant facilement à des actes de violence doivent faire l’objet d’attention particulière.Alors qu’on entame à la dernière ligne droite de la course à Iavoloha, la tension monte d’un cran, de deux même. Aujourd’hui en huit exactement, soit dans sept jours francs, le mercredi 7 novembre, le peuple malagasy est appelé à jeter son dévolu sur le choix de celui ou celle qu’il juge apte à diriger…

Rapport de force

Publié le lundi, 29 octobre 2018
Face à la requête de certains candidats d’ouvrir la liste-mère électorale, frisant l’allure d’entêtement, le Premier ministre de consensus Christian Ntsay a été ferme et catégorique sur la priorité absolue de passer aux urnes ce mercredi 7 novembre 2018. En substance, le PM clamait de façon nette et claire que l’élection à la date prévue est une option non négociable. Il n’est jamais question de reporter le scrutin ni non plus de se diriger vers une nouvelle transition. De toutes les façons, la classe politique dans sa grande majorité rejette énergiquement toute idée de « transition » de même l’opinion publique condamne…

Jeune prodige !

Publié le dimanche, 28 octobre 2018
« Je serai le plus jeune président en Afrique ! ». C’est en ces termes qu’Andry Nirina Rajoelina (ANR), l’un des benjamins parmi les 36 candidats dont les dossiers de candidature ont été formellement validés par la Haute Cour Constitution (HCC), s’exclamait à plusieurs reprises depuis le début de la campagne électorale. En effet, à 44 ans seulement, ANR brigue le poste de la magistrature suprême de Madagascar. Les chances de réussite se confirment au fil des jours et il fait partie des jeunes générations de leader du Continent noir. On entame la quatrième et dernière semaine pleine de la campagne électorale en…

Question de sacerdoce

Publié le vendredi, 26 octobre 2018
Larousse définit le terme « sacerdoce » comme suit, « Fonction qui présente un caractère éminemment respectable en raison du dévouement qu'elle exige ». L'exemple le plus courant est celui du prêtre ou de l'éducateur. Et comme nous sommes en pleine phase électorale pour désigner le titulaire au poste de Chef de l'Etat. Ainsi, se référer au concept de « sacerdoce » n'a rien de déplacé et ne nous écarte point du vif du sujet.

Lettre de noblesse.

Publié le jeudi, 25 octobre 2018
La campagne électorale bat son plein. Les sérieux candidats sillonnent le pays pour étaler leur programme et tentent de convaincre l’électorat. Tandis que d’autres, des énergumènes venus d’ailleurs, de la planète Mars ou Venus, s’égarent et rabaissent le débat au ras-du-sol. Ils tentent de dévier l’objet principal pour une « autre  campagne » entièrement hors-sujet.En réalité, la campagne électorale, c’est quoi ?? En quelques termes, c’est le moment privilégié offert à chaque candidat ou candidate d’exposer, en long et en large, aux citoyens électeurs les tenants et aboutissants, de son programme, entre autres, projet de société ou stratégies de développement ainsi que les…

Sauver Madagascar !

Publié le mercredi, 24 octobre 2018
L’axe central autour duquel s’articulent tous les points fondamentaux de la stratégie développée au sein de l’IEM se résume en deux mots : SAUVER MADAGASCAR ! Si Andry Nirina Rajoelina se porte candidat à la magistrature suprême, s’il s’investit, à fond, dans cette course, s’il se démène, monts et vallées, justement, c’est pour « sauver Madagascar » ! S’il y a une urgence impérieuse qui ne peut pas attendre, d’une façon ou d’une autre, elle revient à trouver le plus rapidement possible les voies et les moyens pour sauver Madagascar. Le candidat n° 13 porte dans son âme et conscience la nécessité absolue de passer…

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff