Editorial

Resserrer la vis

Publié le lundi, 18 mai 2020
Au terme de deux mois (quatre quinzaines) d’état d’urgence sanitaire national durant lequel le pays a été soumis au confinement (partiel), le Gouvernement renouvelle la « situation d’exception » et reconduit les mesures drastiques dont le confinement en mettant en relief le caractère obligatoire voire impérieux. Le Chef de l’Etat Rajoelina déplore dans son discours du dimanche 17 mai l’indiscipline générale de la population. Panique à bord ! Péril en la demeure. Madagasikara enregistre la première  victime en vie humaine de la contamination du Covid-19. L’effectif des personnes contaminées franchit bien au-delà la barre des 200 et à cela s’ajoute le décès d’un…

Mission délicate et sublime

Publié le dimanche, 17 mai 2020
En décembre 1993, l'assemblée générale des Nations unies a adopté « La journée mondiale de la liberté de presse ». Un vote emblématique qui, en principe, tourna la page d'une longue et pénible histoire que traversait la presse dans le monde. La journée du 3 mai a été prise chaque année pour la célébrer. Pour cette année, « Journalisme sans crainte ni complaisance » a été le thème choisi. 

Vers quelle issue ?

Publié le vendredi, 15 mai 2020
La quatrième quinzaine de confinement tire à sa fin. Le Gouvernement prendra dans les heures qui suivent les dispositions appropriées relatives à la « situation d'exception » donnant feu vert à l'  « état d'urgence sanitaire national » dû à la pandémie du coronavirus à Madagasikara. Conformément aux dispositifs de la Constitution, Art 61 paragraphe 1, le Président de la République, après avis des chefs d'Institution parlementaires (Assemblée nationale et Sénat) et de la Haute Cour constitutionnelle, en Conseil des ministres, décide du sort réservé à la situation d'exception sur le territoire national.

Stop corona !

Publié le jeudi, 14 mai 2020
« Stop corona ! » tel est le thème de guerre, le cri de ralliement dans le champ de bataille de tous les « combattants » malagasy. Au même titre que tous les pays touchés par la pandémie de coronavirus Covid-19, Madagasikara part en guerre sans état d’âme et sans complaisance pour stopper net la propagation de ce terrible virus sur le territoire national.Au stade actuel, le cas Madagasikaran’est pas si alarmant ou préoccupant, en termes de nombre de cas confirmés positifs et d’effectif de victimes en vies humaines, par rapport à ce que l’on pourra constater ailleurs mais les dirigeants en place prennent très…

Un élu… dépité !

Publié le mercredi, 13 mai 2020
Déjanté, Roland Ratsiraka a le vague à l'âme. Député élu de la Circonscription de Toamasina I, déconnecté des réalités, le neveu de Deba parle pour ne rien dire. Sorti de sa léthargie, il lance des propos dénués d'esprit sain. Au moment où la capitale des pays Betsimisaraka enregistre le pic du Covid-19, il juge opportun de mettre un terme au confinement. S'il ne s'agit pas là d'une volonté délibérée de pousser son propre peuple qui l'a fait roi à l'abattoir, vers la boucherie, cela lui ressemble trop ! Un geste de mépris et de dépit qui ne mérite pas  d'un…

Rajoelina, au créneau et en croisade !

Publié le mardi, 12 mai 2020
En ce jour où le pays se remémore des évènements mythiques sur la Place du 13 mai 1972 il nous est pratiquement impossible, nous le quotidien que vous tenez à la main, La Vérité, de ne pas revenir sur cette historique du Chef de l’Etat Rajoelina Andry sur le plateau de France 24/RFI ce lundi 11 mai 2020. Le Président malagasy Rajoelina monte au créneau et part en croisade toute tentative de semer des obstacles à la marche du pays vers l’épanouissement et la dignité. Il se donne la mission sacrée de défendre les intérêts majeurs des 25 millions de…

Fil infos

  • Tentative de déstabilisation du régime - Des politiciens profitent de la crise sanitaire
  • Covid-19 - La tisane CVO débarque au Moyen-Orient
  • Pandémie de coronavirus - Un millier de Malagasy coincés à l’étranger
  • Professeur Henri Rasamoelina - « Laisser un patrimoine à l’abandon enlève son caractère sacré »
  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim

La Une

Editorial

  • Re-voilà le loser !
    Ravalomanana Marc réapparaît. Il se réveille d'un coma après un « traumatisme crânien », suite aux terribles chocs à répétition dus à une série d'échecs depuis 2007. L'ancien Chef de l'Etat ne s'en remet pas. Etant un « oiseau » de mauvais augure, sa réapparition ne présage rien de bon ni d'utile pour le pays. Comme l'ours qui revient tout juste d'un long sommeil ou d'une longue hibernation, Ravalo n'est pas encore en pleine possession de ses capacités physiques et  intellectuelles. Il dit n'importe quoi sinon des bêtises. Plutôt, il peste des délires jusqu'à proférer des menaces à peine voilées. Au moins trois sujets brûlants embrasent l'atmosphère nationale.  

A bout portant

AutoDiff