Editorial

L’introuvable synergie !

Publié le mercredi, 01 mars 2017
La synergie, fort utile pour le pays, serait-elle ce « chapeau noir dans une chambre noire qui ne s’y trouve pas ! » Cet adage de la rue traduit, à une nuance près, la réalité cruelle que nous sommes tous en train de subir en ce moment.

Incertain

Publié le vendredi, 16 décembre 2016
Le représentant résident du Fonds monétaire international (Fmi) à Madagascar, Patrick Imam, dans une interview accordée à un quotidien de la place, tenait à affirmer tout haut que Madagascar devrait consentir des gros efforts s’il compte obtenir, un jour, un décaissement. En effet, si la confiance semblait revenir à Paris, lors de la Conférence des bailleurs et investisseurs (Cbi), où Madagascar décrochait un record de financements, jamais atteint des régimes précédents, à hauteur de 10,2 milliards de dollars dont 6,4 milliards de dollars d’aide publique au développement (Apd), il va falloir le transformer en actes concrets. Il faut bien qu’on…

Quel culot !

Publié le vendredi, 09 décembre 2016
A quel pays appartenons-nous ? Sous quelle République ? Est-ce la bananière ? Les faits et gestes de nos hommes politiques nous font jaser au point de nous rendre idiots. Tellement, ils font n’importe quoi que, nous, les pauvres citoyens, nous ne savons plus où cogner la tête.

Un Etat bancal

Publié le vendredi, 02 décembre 2016
Au cours des campagnes électorales en vue surtout des présidentielles, l’un des thèmes fétiches qui servirait d’appât aux votants consiste à leur faire miroiter la mise en place d’un Etat de droit. Un Etat imaginaire ou idéal à l’intérieur duquel règnerait la droiture et où personne n’est au-dessus de la loi. Un Etat qui, dans la pratique quotidienne du pouvoir, bannirait l’impunité et pourchasserait la corruption. Bref, un Etat qui agit dans la droiture et se soumet aux lois que lui-même a décrétées. C’est un bouquet de belles fleurs qui, au fait, séduit beaucoup !

Choses sérieuses

Publié le vendredi, 25 novembre 2016
C’est aujourd’hui samedi 26 novembre 2016 que commencent, finalement, les choses sérieuses. Finis les « bla-bla » ! Une trentaine de Chefs d’Etat et de Gouvernement seront présents. Le Président français François Hollande va honorer de sa présence la cérémonie d’ouverture de ce Sommet. De toutes les manières, il ne peut pas faire autrement car il y va de l’avenir de la langue de Molière à travers le monde entier. Ainsi, des pays comme le Viêt Nam, le Canada, le Maroc, le Kosovo, la Macédoine et bien d’autres, ayant eu des rapports directs, par la colonisation, ou des liens historiques…

Ehontés !

Publié le vendredi, 25 novembre 2016
L’Exécutif et l’opinion absorbés par les « frous-frous » du Sommet de la Francophonie, nos « braves » parlementaires de Tsimbazaza, profitant de l’occasion, siégeant en session ordinaire, en plein débat d’adoption de la Loi de Finances initiale (Lfi) 2017, dictent leur… diktat d’inscrire dans cette Lfi le budget pour l’achat de leurs voitures (4X4) de fonction, au titre de l’année 2017, sinon… Une « modique » somme de 10 milliards d’ariary, soit l’équivalent d’un montant de 135 millions d’ariary par élu.

Fil infos

  • Allégation de corruption à Ivato Explications peu convaincantes des douaniers
  • Domaine public - Le jardin d’Antaninarenina disparaitra à jamais !
  • Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD
  • Kraoma - Le nouveau DG prend fonction
  • SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !
  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade

Editorial

  • Coudées franches.
    Réunie en séance privée dans la matinée du mercredi 13 février 2019, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclara conforme à la Constitution la loi 2019-001 autorisant le président de la République à légiférer en lieu et place du Parlement, et pour cela, dans un cadre bien déterminé pour  un temps limité. Rappel, le nouveau Chef d’Etat Rajoelina Andry Nirina, évitant tout risque d’un vide institutionnel pouvant bloquer les actions d’urgence du Gouvernement, soumit au Parlement une loi l’autorisant à légiférer par ordonnance en l’absence du parlement. Au final, les deux chambres ont voté la loi 2019-001 soumise par l’Exécutif. En effet, le 1 er février, l’Assemblée Nationale  l’adopta par une large majorité. Tandis que, le Sénat fit de même le 5 février. Ainsi, sollicitée par le président, pour le besoin du contrôle de constitutionnalité, la HCC décida la  conformité de la loi votée et prit le soin de délimiter le…

A bout portant

AutoDiff