Editorial

La corde au cou

Publié le mardi, 01 août 2017
La série noire continue ! Deux anciens ministres meurent dans des circonstances des plus opaques. Mamy Rakotoarivelo, de la confrérie des experts-comptables, connut une ascension fulgurante dans la carrière politique. En effet, député élu du 3e Arrondissement de la Capitale sous la couleur du parti de l’ancien régime de Marc Ravalomanana, le Tim, Mamy Rakotoarivelo fut désigné vice-président de la Chambre basse au titre de l’ex-Province d’Antananarivo.

Ruine de l’âme

Publié le lundi, 31 juillet 2017
« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », une célébrissime phrase, navigant à travers le temps, de François Rabelais, un écrivain humaniste français du XVIème siècle. Dans sa lettre, Pantagruel,  le père, recommande les bonnes manières à Gargantua, son fils, étudiant à Paris, une cité en pleine expansion, pouvant être nuisible à l’éducation et à l’évolution de l’âme d’un jeune comme son fils, Pantagruel.  

Le Pakistan, bien loin !

Publié le dimanche, 30 juillet 2017
Le Premier ministre Nawaz Sharif, d’après Radio France Internationale (Rfi), est destitué de son poste de chef de Gouvernement pakistanais. Suite à l’arrêt de la Cour suprême du Pakistan, Nawaz Sharif fut déchu de son mandat de député au Parlement. Comme motif, il est reconnu coupable de corruption à grande échelle. Aussitôt le verdict tombé, Nawaz Sharif démissionne et le Gouvernement est dissout. Le Pakistan, une République islamique d’une superficie environ une fois et demie de celle de Madagascar mais six fois, à peu près, de la population malagasy. Un Etat fédéral ouvert sur l’océan Indien, se trouvant entre l’Afghanistan,…

Echec cuisant

Publié le vendredi, 28 juillet 2017
Il n’est plus besoin de ressasser l’état très critique de la situation sécuritaire à Madagascar. Si auparavant, quelques Régions seulement avaient eu la triste réputation des attaques récurrentes des bandits, les « dahalo », le fléau touche en ce temps-ci toute l’étendue du territoire national. Aucune région de la Grande île ne peut narguer en être à l’abri. De jour comme de nuit, les malfrats sévissent, apparemment, en toute quiétude et impunité. 

A la poubelle !

Publié le jeudi, 27 juillet 2017
Quand un régime se militarise et que l’Armée se politise, le ver est dans le fruit.Le régime Hvm, trop enclin de recourir à l’usage de la force, table à fond sur les Forces armées. Initialement conçue pour la défense de la Patrie et la protection des biens de son peuple, l’Armée dévie et devient le fidèle rempart du régime. Au lieu de veiller sur la sécurité du pays, elle se prostitue auprès des hommes politiques titulaires du pouvoir et assure, de cette manière, leur « stabilité ». De ce fait, nos vaillants Généraux protègent et maintiennent, contre toute tentative de trouble, les dirigeants impopulaires…

Quid d’une indépendance !

Publié le mercredi, 26 juillet 2017
La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à l’heure du bilan de mi-parcours ! Avant d’entamer la ligne droite vers les grandes échéances électorales de 2018, les commissaires en charges des élections à Madagascar présentèrent les rapports d’activité, à l’issue desquels et par la même occasion ils soumirent auprès des autorités compétentes leurs vifs souhaits afin de pouvoir organiser un scrutin crédible et accepté de tous.  

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff