Editorial

Nuance, s.v.p. !

Publié le mardi, 18 avril 2017
Panique générale à bord. En cause, des chancelleries étrangères condamnent, d’un seul bloc, la dérive du régime vis-à-vis de l’affaire Claudine Razaimamonjy. La France et les Etats-Unis dénoncent la méthode cavalière affichant l’impunité des dirigeants du pays. Les tenants du régime voient de mauvais œil cette intervention et qualifient d’ « ingérence coupable » la démarche. En fait, les quotidiens à la solde de l’Etat-Hvm rejettent d’un seul revers le comportement « indélicat ou coupable », selon eux, de ces partenaires qui non seulement condamnent, en public, la pratique du régime mais clament ouvertement leur soutien aux organismes (Bianco, Cpac)…

Damnés

Publié le lundi, 17 avril 2017
Frantz Fanon, cet idéologue de l’anti-colonialisme, voyait juste et exact quand il publia, en 1961, l’année de sa mort son livre : « Les damnés de la Terre ». Ce psychiatre français qui avait choisi de rejoindre le Fln, en Algérie, dressa un tableau apocalyptique et infernal sur les conditions d’existence des peuples des pays colonisés, notamment d’Afrique. Des pires conditions qui, même après la vague de décolonisations décidées par les Métropoles occidentales, n’ont pas évolué d’un seul iota, dans le sens de l’amélioration de la vie quotidienne.

Antécédent fâcheux

Publié le vendredi, 14 avril 2017
Jusqu’où cette « affaire Claudine » va-t-elle nous mener en bateau ? Quand l’évasion s’organisait par les soins même du pouvoir en place, on perd complètement le nord. Le Bianco et la Cpac, deux organismes spécialisés dans la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent, en vertu de l’indépendance qu’ils se sont investis, marquent courageusement leurs empreintes ainsi que leur « territoire », au grand plaisir des contribuables. En effet, les citoyens désabusés des pratiques délétères des dirigeants en place et leurs acolytes qui gravitent autour, se félicitent des actes de bravoure des hommes de main d’Ambohibao-La Piscine et ceux des…

Bordélique !

Publié le jeudi, 13 avril 2017
Le cafouillage total règne dans le pays. Le citoyen lambda s’interroge, en lui-même, s’il existe encore quelqu’un qui gouverne notre chère patrie. Tout va de travers ! C’est le bordel, le sens « dessus-dessous » prime. La sécurité, l’ordre et la paix sociale, bref la vie meilleure, partent, irréversiblement, vers l’au-delà (« varo-tsy mifody »). L’insécurité grandissante déconcerte et pousse le pays au bord de la déliquescence. Une décomposition visible à l’œil nu et qui progresse sans que personne, du moins les dirigeants, ne tente de freiner ou de stopper. La limite, sinon, la ligne rouge se voit nettement dépassée. Pas…

Des buzz !

Publié le mercredi, 12 avril 2017
En cette veille de Paques, période au cours laquelle les chrétiens attendent avec ferveur la célébration de la résurrection du Seigneur, le régime passe plutôt son temps à faire des buzz. Des bruits retentissants, sinon des bêtises, faisant la une des médias et le tour des réseaux sociaux qui rabaissent davantage l’estime des dirigeants et anéantissent, encore plus, la confiance auprès de la population. Les tenants du régime seraient-ils réduits à tenir des rôles de sottisiers dans cette vulgaire « représentation théâtrale » qu’ils offrent quotidiennement à nos yeux.

Cliché banal !

Publié le mardi, 11 avril 2017
Pour éviter les affres de la prison d’Antanimora, Mme Claudine Razaimamonjy a dû être évacuée directement à l’hôpital après avoir eu un « malaise ». En fait, à l’annonce du verdict des juges de la Chaîne pénale de la placer en détention préventive, la milliardaire et conseillère spéciale du Chef de l’Etat en même temps, amie très proche du couple présidentiel, Razaimamonjy « s’évanouit ». Les avocats, sans avoir pris en considération les procédures d’usage, l’avaient amené tout droit à l’hôpital Hjra d’Ampefiloha. Des subterfuges, selon certains avis, pour l’épargner des humiliations des cachots de la prison.

Fil infos

  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface

Editorial

  • Le bon choix !
    A quelques encablures de la date fatidique du 27 mai, il faut mettre le paquet. Le régime IEM doit concentrer tous les efforts pour que le pays ne rate pas le coche. Un tournant décisif pour tous les Malagasy et une étape cruciale pour les tenants du pouvoir ! Tout dépend du choix intime de chacun dans le secret de l'isoloir. Cette fois encore, le verdict des urnes impactera sur l'avenir des 25 millions de Malagasy. En effet, un bon choix dans les urnes comblera le pays de la sérénité et de la prospérité.  

A bout portant

AutoDiff