Editorial

Régime menteur !

Publié le jeudi, 28 septembre 2017
Décidément, le régime Hvm de Hery Rajaonarimampianina serait-il condamné à mentir ? Le mensonge s’est-il érigé en système d’Etat ou en mode opératoire de gouvernance? Le ministère de la Santé publique s’empressa à déclarer que l’épidémie de la peste fut maitrisée. Une publication à la hâte, tout juste bien sûr, à calmer  la tension ou à évanouir la panique. N’en déplaise à Mr le professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo, de son honorabilité, ministre de la Santé, cravate-bleu convaincu, que le fléau continue de sévir. La maladie tue et ne cesse de créer des situations hypothétiques.

La fracture

Publié le mercredi, 27 septembre 2017
La velléité du pouvoir de réviser la Constitution polarise. Schématiquement, deux clans opposés se dessinent. Et au fil des jours, le clivage politique se durcit et la fracture apparaît. D’une part, la troupe formée par les éléments constitutifs et fidèles au régime compose le gros paquet des partisans à la retouche du texte de la loi fondamentale. Essentiellement composés des membres dirigeants du parti d’Etat Hvm, des courtisans du palais royal d’Iavoloha, des traîtres qui n’ont d’autres objectifs que d’amasser le maximum de profits. Bref, il s’agit en somme des caméléons, crapules et de crocodiles voraces occupant des postes clés…

Du leurre… !

Publié le mardi, 26 septembre 2017
Du leurre, rien que du leurre ! Les grands  dirigeants du régime viennent de « pondre » un nouvel artifice pour tromper, encore, les gens. Une messe solennelle s’était tenue à Ivato au Centre de conférence international (Cci) pour présenter, officiellement, le document relatif à la réforme du secteur de la sécurité (Rss) en présence du Chef de l’Etat et des autorités civiles et militaires du pays ainsi que les représentants des Partenaires  techniques et financiers (Ptf). Le Président Hery Rajaonarimampianina, en tant que chef suprême des Forces armées (Ny foloalindahy) tenait à honorer de sa présence  cette cérémonie, hautement, militaire voire stratégique. …

Aux abois !

Publié le lundi, 25 septembre 2017
Le régime HVM de Rajaonarimampianina se trouve coincé. Une situation désespérée et diamétralement opposée avec le discours pompeux prononcé d’il y a quelques jours sur le haut de la tribune des Nations Unies. Les réalités vécues sur terrain contrastent, en tout point de vue, aux déclarations, parfois insensées, clamées par nos dirigeants à l’extérieur du pays. Des fois, ils oublient que la plupart de ces pays qu’ils visitent ont des chancelleries bien représentées sur place. De par leur insane manière de voir et de gérer les choses, surtout de leur entêtement à continuer sur des fausses et dangereuses pistes, tout…

Crainte ou indésirable ?

Publié le dimanche, 24 septembre 2017
La Haute Cour de Justice (HCJ) serait-elle une  institution crainte ou indésirable ? Ou bien, les deux à la fois ? Légitimes questions que d’observateurs, analystes et citoyens soucieux de la survie d’un Etat de droit et de la moralisation de la pratique du pouvoir se posent.  La Constitution dans l’Article 167, alinéa 1,  des « Dispositions transitoires et diverses » recommande, de façon nette, en ces termes : « Afin de respecter le prescrit constitutionnel, le Président de la République, dans un délai de 12 mois à compter de son investiture, invite les Instances compétentes à désigner les membres qui composeront la Haute Cour de…

Incendiaire

Publié le vendredi, 22 septembre 2017
Un puissant séisme politique secoue le Togo et menace sérieusement la dynastie Gnassingbé.  L’opposition togolaise conteste, de la manière la plus énergique et déterminée, l’acharnement des Gnassingbé à s’incruster au pouvoir. A l’issue d’un coup d’Etat en 1967 au Togo, un petit Etat d’Afrique occidentale, sur le Golfe de la Guinée, le Lieutenant Colonel Etienne Gnassingbé Eyadema monta au pouvoir. Il y resta jusqu’à sa mort en 2005, soit, 38 ans de règne sans partage. Son fils Faure Gnassingbé, avec la complicité de l’Armée, lui succéda. « Réélu », successivement en 2010 et 2015, il compte rééditer le schéma classique, comme une…

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff