Nos archives web

Pour marquer d’une pièrre blanche la célébration du « Mandela day », la « Paositra malagasy » vient d’émettre un million de nouveaux timbres sur le territoire national. Le lancement officiel du timbre-poste dénommé « Nelson Mandela » s’est tenu hier au Carlton, Anosy. Madagascar est l’un des pays qui ont bénéficié l’agrément de la fondation Nelson Mandela, pour imprimer ce timbre-poste. Sur ce timbre figure la photo de Nelson Mandela faite avec de l’encre invisible et d’une couleur polychrome.

Le procès du politicien Alain Ramaroson, accusé de faux et usage de faux, s’est déroulé hier au Tribunal d’Anosy. Le jugement se rapporte à un conflit faisant s’entredéchirer les Ramaroson concernant le partage frauduleux du terrain familial à Andoharanofotsy, en 2013. Après 2 heures et demie de débats houleux, le juge a décidé de rendre le verdict le 25 juillet prochain. Les plaignants ont demandé des dommages et intérêts s’élevant à 2 milliards d’ariary.

Face à la disparition soudaine de la légende de l’accordéon, Régis Gizavo, dimanche dernier, le ministre de la Culture, de la Promotion de l'artisanat et de la Sauvegarde du patrimoine, Jean Jacques Rabenirina reste bouche bée. Sans aucune réaction, il préfère rester à l’écart de tout ce qui se passe dans le monde de la culture. Tout le monde est en deuil, même ceux qui ne le connaissaient pas vraiment sont attristés par la nouvelle mais apparemment, le ministère ne l’est absolument pas.

Afrobasket - Madagascar domine l’Algérie

Publié le mardi, 18 juillet 2017

Malmenée (16-22) au premier quart-temps, l’équipe malgache a pris sa revanche en dominant (78-71) l’Algérie pour le match retour du groupe B au championnat d’Afrique U16 à l’île Maurice. Une victoire méritée après les petites erreurs qui se payaient cash lors du match aller.  Par manque de gestion de fin de match, Madagascar a perdu sur le plus petit écart (59-60) à la dernière seconde.

Aujourd’hui, Fetra Rakotondrasoa se présentera devant les enquêteurs de la brigade spéciale des affaires criminelles auprès de la Gendarmerie au Toby Ratsimandrava. Le porte- parole du mouvement pour la liberté d’expression (Mle) a en effet reçu une convocation émanant de cette entité hier pour une affaire le concernant. Personne n’est en mesure d’avancer quoi que ce soit sur les motifs de la convocation de l’un des dirigeants du Mle. Tout est encore au stade des supputations. Mais ce qui est certain c’est qu’elle a un lien avec l’émission « Tsy mahaleo ny sampona », parodie de celle de l’équipe présidentielle « Fotoambita », initiée par les membres du Mle.

Après deux ans de bons et loyaux services, ponctués par de nombreuses rumeurs de démission, le ministre des Finances et du Budget François Marie Maurice Gervais Rakotoarimanana quitte le navire.
Cette énième fois aura été la bonne. Après une première vrai-fausse démission, hier dans la matinée, le Grand argentier s'est exprimé en direct depuis l'hôtel Carlton d'Anosy pour annoncer qu'il avait effectivement adressé sa démission au président de la République Hery Rajaonarimampianina, le vendredi 14 juillet dernier. Lors du point de presse, le ministre a justifié sa démission par « l'absence de soutien » ou encore « des différences de point de vue ». 

A bout du 18juillet 2017

Publié le lundi, 17 juillet 2017

La une du 18 juillet 2017

Publié le lundi, 17 juillet 2017

Comme à chaque période de l’année, les incendies font des ravages dans le pays. Cette fois-ci, le Nord notamment des villes comme Befandriana-Nord et Nosy Be a été sévèrement touché…

Nandravarava ny afo. Hain-trano mahatsiravina no niseho tany Befandriana Avaratra, ny sabotsy antoandro lasa teo. Trano 96 tafo mandrafitra Fokontany iray no indray hotohoto tanteraka tsy nisy noraisina. Zato mahery ireo fianakaviana tra-pahasahiranana sy tsy manan-koraisina vokatry ny loza.

Fil infos

  • Communales à Tana - « Iarivo Mandroso » vote pour Naina Andriantsitohaina
  • De la Région d’Itasy à la DIANA - Un week – end marathon pour le Président
  • Nouveau gouverneur de la Banque centrale - La consolidation des réserves d’or en priorité
  • Andry Rajoelina sur les îles éparses - « L’intérêt du pays passe avant les divergences politiques »
  • Environnement et corruption - Les évêques s’alarment
  • Traite de personnes vers l’Arabie Saoudite - Une passeuse condamnée à 5 ans d’emprisonnement
  • Problèmes de la JIRAMA - “Je prendrai mes responsabilités”, affirme le Chef d’Etat
  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès

Recherche par date

« November 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Editorial

  • Quid de la Haute Cour de Justice !
    Cinq ans après ou presque de la date butoir de son entrée en fonction, la Haute Cour de Justice (HCJ) n’est pas encore opérationnelle. Un retard flagrant et voulu par un régime, en particulier son chef, qui n’avait pas du tout l’intérêt à son opérationnalité. La Constitution, votée le 17 novembre 2010 et proclamée le 11 décembre de la même année mettant en place la 4ème République, prévoit dans le titre IV l’existence et le fonctionnement de la HCJ. La première Constitution malagasy donnant naissance à la Première République datait de 1959 qui prendra fin à l’élection d’une nouvelle Constitution en 1975, date du début de la Deuxième République qui sera, elle aussi, balayée par la naissance de la Troisième République en raison d’une nouvelle Constitution votée en 1992. Elle s’achèvera en 2010. Le Président de la République Rajaonarimampianina Hery faillit, en 2015, abandonner le siège doré d’Iavoloha en raison…

A bout portant

AutoDiff