Nos archives web

Notre journal est devenu introuvable dans la ville d’Ambatondrazaka. C’est ce que nous a fait savoir notre audience locale. Nos lecteurs dans la capitale régionale d’Alaotra-Mangoro ont pu remarquer que sa version physique a commencé à y disparaître de la circulation depuis la publication d’un article ayant dénoncé les méfaits écologiques du député Hvm Josoa Marohajaina Andrianirina alias Maro (cf. La Vérité du 13 juillet).

Bravant les critiques qui fusent de toutes parts, le Chef de l’Etat semble persister dans son idée d’amender la Constitution. Malgré le tollé provoqué par l’éventualité d’une révision constitutionnelle auprès de la société civile, de l’opposition et même des partenaires techniques, Hery Rajaonarimampianina ne semble pas prêt à abandonner l’idée d’un référendum. En effet, le Chef de l’Etat a réaffirmé son intention de poursuivre le processus lors d’un casse-croûte présidentiel au Palais d’Etat d’Iavoloha samedi dernier. 

Silence rebutant

Publié le dimanche, 17 septembre 2017

Ignoré. Tel est le sort que l’on réserve aux  « perles » de l’océan Indien. Possessions françaises perdues dans le canal de Mozambique, au Nord de Madagascar, les Iles Eparses : les Glorieuses, Bassa da India, Juan de Nova, Europa et Diégo Garcia se trouvent, tacitement, inclues dans le périmètre du territoire national de la Grande île. Mais, la France n’a nullement l’intention de lâcher. Le pays réclame depuis des décennies la rétrocession de ces « petites  merveilles » à la République malagasy.

 38 000 personnes  souffrent de la maladie de la démence dans le pays, notamment l’Alzheimer. Telle est la statistique de World Alzheimer Report 2015 dans « The Global Impact of Dementia. An analysis of prevalence, incidence, cost and trends ».  Les impacts de la démence ne concernent non seulement le patient, mais aussi la famille. C’est une maladie mortelle du cerveau qui engendre la détérioration progressive de la mémoire, de la pensée et des aptitudes au raisonnement. 

La portion de la Rn4 qui passe à Ankazobe, précisément à l’endroit dit Manankazo,  a été encore le théâtre d’un accident meurtrier d’un véhicule de transport vers 9h30 du matin, samedi  dernier. Un minibus Sprinter a fait une embardée avant de partir en tonneaux, faisant ainsi 3 morts et 22 blessés parmi les passagers. Le drame est survenu au Pk 127 à 33 km de la cité d’Ankazobe.  Les victimes sont des maîtres Fram basés dans la circonscription scolaire (Cisco) de Mandritsara.

Des mesures de prévention. Les marquages au sol signalant le « danger » de rouler à vive allure sur la rocade d’Andohatapenaka sont désormais achevés. Il en est de même pour la mise en place de dos d’âne. L’agence des transports terrestres « Att » a finalement adopté ces précautions suite aux accidents mortels survenus dans cette partie, ces derniers temps. Force est toutefois de constater que ces mesures ne feront qu’intensifier le danger.

Betroka connaît des cycles de violence à la mexicaine où des membres des Forces de l’ordre paient également le plus lourd tribut au forfait de dahalo à Betroka.
Un sergent-chef   du nom de Louis Arson Razafimamonjy et qui était de son vivant basé dans la 517e compagnie fut éliminé de sang-froid et dans des circonstances effroyables après sa mise en captivité par les assaillants.

Tonga nanao fitarainana teny anivon’ny mpitandro filaminana i Rasoarimalala Odile renin’ilay zazavavikely 14 taona nalaina am-pitaka ny alarobia  13 septambra 2017 lasa teo, tokony ho tamin’ny sivy ora maraina tany ho any. Araka ny tatitra voaray mahakasika ny raharaha dia  tao Matahodafa Kaominina Atindra Distrikan’i Sambava no niseho ity tranga ity.

Pestiféré

Publié le vendredi, 15 septembre 2017

Péril en la demeure ! La peste, la maladie de la pauvreté et de la saleté, resurgit. Madagascar compte parmi  les rares pays d’Afrique qui ne parviennent pas encore à se débarrasser de ce terrible fléau. Eradiquer la peste reste un défi insurmontable à Madagascar. Le cas s’aggravait depuis l’avènement de ce régime au pouvoir en 2014. La maladie de la peste,  transformée très rapidement en épidémie, est étroitement liée aux conditions précaires de la population.  La misère est un élément catalyseur de premier ordre de l’épidémie.

A l’instar de la première, la deuxième journée de la Foire de l’agriculture, organisée par l’agence Première ligne, au centre d’exposition « Forello Expo », a connu une affluence  considérable, les travailleurs ayant été plus disponibles, à l’approche du week-end. Plus particulièrement, et comme d’habitude, les stands à vocation agricole, en particulier celui de la Pépinière d’Antsirabe, sinon celui des produits laitiers, entre autres Mdb ont attiré du monde.

Fil infos

  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire
  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao

La Une

Recherche par date

« January 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Editorial

  • Oiseaux rares
    « L’Etat malagasy recrute », tel est l’intitulé du communiqué officiel de presse émanant de la Présidence. L’Etat lance avec large diffusion un appel d’offres aux postes de hauts emplois. Un geste  révolutionnaire de la part des tenants du régime IEM qui entendent se démarquer des anciennes pratiques. La démarche vise à offrir les mêmes chances à tous les élites du pays. Un style de management de type anglo-saxon qui consiste à primer  l’excellence. Les principaux points des termes de référence de l’appel à candidature permettent à chacun de saisir l’esprit de la démarche et les objectifs à atteindre.  

A bout portant

AutoDiff