Nos archives web

Lasa fahazaran’ireo olon-dehibe any amin’iny Faritra Sava iny indray ny fampiharana herisetra amin’ny zazavavy tsy ampy taona tato ho ato izay. Nanomboka ny faran’ny  volana aogositra lasa teo dia nahenoana tranga fanolanana sy fanimbana zaza any an-toerana izay saika ho isan’andro ny fandrenesana izany.

Alerte rouge (III)

Publié le mercredi, 13 septembre 2017

Phase trois. Nous avions eu déjà l'occasion, à deux reprises, de lancer des appels de détresse. Effectivement, le 12 janvier et le 27 mai de cette année, le Journal avait émis des sons de cloche.   Malheureusement, des alertes dans le désert. Les hauts dirigeants du pays, principaux destinataires, font la sourde oreille. En vertu du devoir sacré envers le pays et les générations à venir,  nous revenons à la charge, et lançons une troisième phase d'alerte rouge.

Au moment où le débat s'amplifie autour d'un projet de révision de la Constitution, le Malagasy miara-miainga  s'est également lancé dans l'arène.  Le parti présidé par Hajo Andrianainarivelo a affiché son opposition à tout projet de retouche de la Constitution et martelé l'importance d'une élection présidentielle en 2018

La une du 14 septembre 2017

Publié le mercredi, 13 septembre 2017

La Fmbb et Telma Madagascar organiseront la Cccoi (Coupe des clubs champions de l’océan Indien) à Antananarivo du 23 septembre au 1er octobre. Cette joute se disputera entre les meilleures équipes hommes et dames  de la zone 7.  Elle servira de qualificative pour la 32e Coupe d’Afrique des clubs champions (Cacc) cette année.  Les deux vainqueurs de chaque catégorie hommes et dames représenteront ainsi la zone 7 pour le sommet continental. « C’est la troisième fois  que Madagascar abrite une telle compétition (Cccoi) avec le soutien de la  Fmbb et la présence de Telma comme sponsor officiel. Celle de cette année ne sera pas des moindres. Telma fera tout son possible pour que l’évènement soit un succès », lance Rova Ranaivoson.

Alors que les réalisations de l’Etat tardent encore à se manifester, celle des privés brillent de mille feux. Faute de quoi mettre sous les dents, le Président Hery Rajaonarimampianina court à gauche et à droite pour inaugurer les réalisations du secteur privé.Après la réhabilitation des groupes de Symbion Power à Mandroseza il y a moins d’un mois, le numéro Un de l’Etat malagasy s’est empressé de venir couper le ruban à l’inauguration de la centrale solaire photovoltaïque de l’enseigne Zoom Ankorondrano hier. Réalisée par la société GreenYellow, la centrale a une puissance  de 130Kwc produite par les 450 panneaux. Les travaux relatifs à l’installation de la centrale n’ont duré que trois mois. 

Les 33 personnalités membres du Conseil du fampihavanana malagasy (Cfm) prêteront serment ce jour au Palais de Justice d’Anosy en présence du Président Hery Rajaonarimampianina comme nous l’avons annoncé la semaine passée. La tenue de cette cérémonie marquera l’entrée en activité de cette structure dont la véritable mission reste encore floue pour beaucoup. Le processus de sa mise en place a créé tant de réactions. Des prétendants dont la candidature a échoué à l’issue de la sélection ont susurré dans les coulisses que la liste avalisée en Conseil des ministres le  25 août aurait été tripotée. « Quelques-uns des candidats qui, lors du grand oral, étaient incapables de répondre aux questions sont retenus alors que ceux qui ont les qualités qu’il faut sont exclus », a révélé un d’entre eux. Des observateurs abondent aussi dans le même sens. Le doute est légitime tant que le régime est passé pour un champion du cache-cache.

La une du 13 septembre 2017

Publié le mardi, 12 septembre 2017

Partout et ailleurs !

Publié le mardi, 12 septembre 2017

Au four et au moulin. Sur les hauts des collines et au bas fond des vallées. Hery Rajaonarimampianina sur tous les fronts ! Olivier Solonandrasana  Mahafaly n’importe où ! Mais qu’est-ce qui fait courir? Le Chef de l’Etat ne rate pas toutes les occasions pour « honorer » de sa présence toutes les cérémonies de culte ou d’inauguration. Des cérémonies auxquelles il peut, normalement, déléguer à ces lieutenants du Gouvernement ou aux autorités compétentes locales.  Comme s’il n’y a pas grand-chose beaucoup plus important et urgent à traiter au Palais. Le Premier ministre lui emboîte le pas. Lui aussi, il ne se prive pas des opportunités pour patronner n’importe quelle cérémonie. En fait, l’idée d’occuper le premier plan à toutes les réunions et manifestations publiques devient, du coup, une obsession de nos dirigeants. A ce rythme, ministres, chefs de Région et autres seraient relégués au second plan, même, à l’arrière-plan, pour ne dire, au bas fond. A Nosy Be, le Chef de l’Etat tenait à être présent à une double cérémonie.

Lundi dernier, vers  22 heures 30 minutes, un accident de voiture est  survenu du côté  d’Ambodihady. Ils étaient trois dans le véhicule « V8 »  leur appartenant au moment de l’accident. Ce sont  deux frères accompagnés de leur gardien. Grièvement blessés, ces trois individus âgés respectivement de 42 ans, 38 ans et 33 ans ont été emmenés à  l’hôpital « Manarapenitra » Andohatapenaka et à l’Hjra Ampefiloha. Quelques heures après leur évacuation, les deux frères ont succombé à leurs blessures.

Fil infos

  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire
  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao

La Une

Recherche par date

« January 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Editorial

  • Oiseaux rares
    « L’Etat malagasy recrute », tel est l’intitulé du communiqué officiel de presse émanant de la Présidence. L’Etat lance avec large diffusion un appel d’offres aux postes de hauts emplois. Un geste  révolutionnaire de la part des tenants du régime IEM qui entendent se démarquer des anciennes pratiques. La démarche vise à offrir les mêmes chances à tous les élites du pays. Un style de management de type anglo-saxon qui consiste à primer  l’excellence. Les principaux points des termes de référence de l’appel à candidature permettent à chacun de saisir l’esprit de la démarche et les objectifs à atteindre.  

A bout portant

AutoDiff