Nos archives web

Concours de chanson en français - 26 candidats pour la finale régionale

Publié le mardi, 06 septembre 2016

La demi-finale régionale du « Concours national de la chanson en français » pour la Région d’Antananarivo s’est déroulée le samedi dernier à l’Alliance française de Tananarive (Aft), Andavamamba. 56 candidats ont participé à cette épreuve, à l’issue de laquelle 26 d’entre eux ont été sélectionnés pour la finale régionale. Pour Antananarivo, celle-ci se tiendra le samedi 10 septembre à partir de 14h au même endroit. Comme lors des éditions précédentes, le concours national de la chanson en français a pour objectif de révéler et promouvoir  les nouveaux talents. 

A bout portant du 05-09-16

Publié le lundi, 05 septembre 2016

La Une du 05 Septembre 2016

Publié le lundi, 05 septembre 2016

« Kopi kolé » - 16 candidats représenteront la Capitale

Publié le lundi, 05 septembre 2016

La foule était au rendez-vous pour acclamer les candidats, qui ont participé au concours de téléréalité « Kopi kolé ». Le dernier casting pour la Région d’Antananarivo a eu lieu samedi. C’est dans une ambiance particulièrement enflammée que s’est déroulée le spectacle, destiné à mettre en valeur les talents des jeunes et leur façon d’imiter les artistes malagasy et étrangers. Ils sont 16 candidats qui représenteront la Capitale lors des escales de cette émission, dont 11 pour la catégorie « Standard » et 5 pour celle de « Spécial francophonie ».

Lors de sa visite dans la Grande Ile du 29 août au 1er septembre dernier, le président du Groupe de la Banque africaine pour le développement (Bad), Akiwumi Adesina a effectué une visite sur terrain des projets financés par la cette Institution. Plus que satisfait, le président Adesina a félicité le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana, pour la grande performance dans la gestion de portefeuilles. « C’est du pur succès. Nous sommes entièrement satisfaits de l’utilisation des fonds que la Bad a octroyés pour le développement de Madagascar.

Economies africaines - Des opportunités commerciales inexploitées

Publié le lundi, 05 septembre 2016

« Les femmes interrogées en Ethiopie, à Madagascar et à l’île Maurice indiquent passer quatre fois plus de temps que les hommes à la prise en charge des autres et aux tâches domestiques non rémunérées, contre trois fois plus de temps en Afrique du Sud, au Bénin, au Ghana, au Rwanda et en Tanzanie (Onu Femmes, 2015) », souligne la 15e édition du rapport sur les perspectives économiques en Afrique. Malgré une croissance moyenne annuelle de 8,5 % des exportations depuis 2010, le commerce entre les Régions d’Afrique reste faible comparé à d’autres parties du monde, selon le rapport 2016 sur les perspectives économiques en Afrique. Le commerce interrégional représentait 16 % du commerce en Afrique en 2014.

Mandat présidentiel écourté - Oui pour le Brésil, Non pour Madagascar

Publié le lundi, 05 septembre 2016

On n’est pas à un « deux poids deux mesures » près, de la part de la Communauté internationale vis-à-vis du cas malgache par rapport à d’autres. Le dernier en date est cette sortie médiatique de Violette Kakyomya et de Hawa Ahmed Youssouf (respectivement représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement et représentante spéciale de la présidente de la Commission de l’Union africaine à Madagascar) au cours de laquelle ces deux diplomates se sont livrées à de sévères réquisitoires contre les politiques locaux qui réclament la tenue d’une élection présidentielle anticipée. Il faut pourtant souligner qu’une telle possibilité est bel et bien prévue dans la Constitution du pays et ce, dans deux (2) cas de figure plutôt qu’un : à savoir celui de la démission du Chef de l’Etat et celui de sa déchéance par les parlementaires.

Double meurtre à Sainte-Marie - L’heure de vérité bientôt !

Publié le lundi, 05 septembre 2016

Les neuf suspects dans le meurtre du jeune couple de Français, Magalie et Romain, seront présentés ce jour au Parquet de Toamasina. Ils ont été transférés de l’île de Sainte-Marie samedi dernier, soit quinze jours après la découverte de l’assassinat de ces bénévoles de l’association Cétamada, œuvrant dans la protection des baleines. Après une dizaine de jours d’enquête, dirigée par les gendarmes et les policiers locaux et épaulés par des officiers français de l’île de La Réunion, l’affaire, sauf changement, entre dans sa dernière phase où les zones d’ombre seront levées.

Soamahamanina - Embardée d’un « Sprinter », 2 morts, 17 blessés

Publié le lundi, 05 septembre 2016

Un minibus « Mercedes Benz Sprinter » a fait une embardée avant de partir en tonneaux, hier vers 5h du matin à Soamahamanina, sur la Rn1.L’accident a provoqué la mort de deux personnes qui se trouvaient à l’intérieur du minibus, deux mères de familles âgées respectivement de 20 et de 45 ans. Ces dernières étaient assises à côté du conducteur, qui était indemne malgré une blessure à la tête. « Le véhicule a basculé par deux fois avant de glisser sur un côté.

Grande messe hier dans différentes églises de la Grande Ile. La messe de canonisation de Mère Teresa de Calcutta s’est en effet tenue hier à la place Saint-Pierre, à Rome (Italie), conduite par le Pape François. Des églises de la Capitale et des Provinces n’ont pas manqué à l’appel, dans le cadre de la célébration de la canonisation de cette fondatrice des Missionnaires de la charité en Inde. A l’Ecar Antanimena, une messe a eu lieu hier à 14h, célébrée par des milliers de fidèles qui ont débordé jusqu’aux portes de l’église. Monseigneur Odon Marie Arsène Razanakolona, archevêque d’Antananarivo, a conduit la messe. Déjà bien avant sa canonisation, Mère Teresa a été présente dans la vie des catholiques malagasy à travers l’existence des missionnaires de la charité dans la Grande Ile.

Ceux-ci œuvrent dans le social à travers l’aide et le recueillement des enfants défavorisés, mais aussi la réalisation d’œuvres caritatives dans tous les coins de l’île, comme l’avait fait Mère Teresa au cours de sa vie. « Les orphelins sont également pris en charge par ces religieux », a ajouté un prêtre, hier à Antanimena. Rappelons que pour une canonisation, plusieurs étapes doivent être suivies. Après l’accord du Vatican, le concerné est élevé au statut de « vénérable ». Plusieurs décennies, et parfois même durant des centenaires, le dossier repasse au Vatican. Des centaines et milliers de témoignages des personnes ayant été miraculées doivent arriver pour pouvoir élever le « vénérable » au rang de « bienheureux ». Après cela, le dossier repasse une dernière fois au Vatican, étudié par les Cardinaux du monde entier et par des avocats. Des témoignages doivent à nouveau être recueillis pour que le bienheureux soit canonisé et puisse être appelé un « saint » ou une « sainte », comme l’explique toujours le prêtre.

Mère Teresa

Connue à travers le monde par son sari blanc bordé de bleu, Mère Teresa, de son vrai nom Anjezë Gonxha Bojaxhiu, était née dans l’actuelle Macédoine en 1910. Elle entrait chez les religieuses de Notre-Dame-de-Lorette à l’âge de 18 ans et prenait le nom de Thérèse, en référence à sainte Thérèse de Lisieux. Elle arrivait à Calcutta en 1929 en tant que religieuse et travaillait dans une école comme enseignante.

En 1946, elle recevait un appel du Christ : servir les plus pauvres. Elle fonda ainsi la congrégation des missionnaires de la charité qui accueille, soigne et accompagne les personnes défavorisées, particulièrement les lépreux rejetés par leurs familles. Près de 5 000 sœurs, réparties dans plus de 400 centres sur les cinq continents, poursuivent son travail. Elle reçoit le prix Nobel de la Paix en 1979 et meurt à Calcutta (Inde) le 5 septembre 1997, à ses 87 ans. Dix ans plus tard, 40 lettres de Mère Teresa seront découvertes, attestant que pendant un demi-siècle, la bienheureuse a traversé ce qu’elle appelait ses « ténèbres ». Elle ne doutait pas de l’existence de Dieu, mais ne ressentait rien en elle-même. Un phénomène connu chez les très grands saints, une sorte de foi à l’état pur sans « consolation » comme disent les mystiques, et qu’ils appellent « la nuit de la foi ». Le 19 octobre 2003, le Pape Jean-Paul II béatifie sa grande amie spirituelle. Le 17 décembre 2015, le pape François a reconnu le deuxième miracle nécessaire à la canonisation : la guérison inexplicable et totale d’un Brésilien de 35 ans, Marcillio Andrino, atteint de multiples tumeurs au cerveau. Juste avant l’opération, ce jeune homme qui est resté dans le coma s’est réveillé totalement guéri, alors que sa femme venait de prier intensément Mère Teresa.

Tiasoa Samantha

Fil infos

  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !
  • Assainissement au niveau de la Justice - Des magistrats sanctionnés
  • Investiture du 19 janvier - Qui succédera à Ralitera Etienne ?
  • Cérémonie d’investiture laïque à Mahamasina - Le président de la HCC persiste et signe
  • République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Recherche par date

« January 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Laïcité !
    « Pas de bible, pas de culte ! » Une déclaration choc de Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), autour de la cérémonie d'investiture du samedi 19 janvier à Mahamasina qui créa des vagues auprès de l'opinion. Et pour répondre à ses « détracteurs », le professeur de Droit constitutionnel persiste et signe à ceux ou celles qui veulent l'entendre qu'il s'agit d'une cérémonie républicaine. Pour une fois, le principe de la laïcité de l'Etat, nettement mis en valeur dans cette nouvelle disposition, est respecté. En fait, le président de la HCC n'a fait que remettre les pendules à l'heure !

A bout portant

AutoDiff