Nos archives web

Des réalisateurs malagasy ont démontré qu’ils sont capables de faire des vrais films lorsqu’il y a de la volonté et la créativité nécessaire. Le premier film d’espionnage malagasy
« Wrong connection » est désormais disponible en ligne. Ce film a été déjà mis à l’épreuve par le public en avril 2016. Un an après sa présentation, les deux réalisateurs, Colin Dupré et Ando Raminoson, ont décidé de mettre ce court-métrage en ligne pour conquérir les cinéphiles des quatre coins de la planète.

L’introuvable synergie !

Publié le mercredi, 01 mars 2017

La synergie, fort utile pour le pays, serait-elle ce « chapeau noir dans une chambre noire qui ne s’y trouve pas ! » Cet adage de la rue traduit, à une nuance près, la réalité cruelle que nous sommes tous en train de subir en ce moment.

Dans la loi de Finances 2017, le Code et les tarifs des douanes ont fait l’objet de quelques retouches. Les modifications dans le Code des douanes visent à intensifier les dispositions qui permettent à l’administration de mener ses actions, ainsi qu’à renforcer la procédure de la visite des marchandises en cas de suspicion de fraude et d’urgence, même en l’absence du propriétaire, du détenteur ou du déclarant, tout cela aux fins d’assurer la diligence dans l’action de l’administration et de garantir la sûreté des droits et des intérêts nationaux.

Dû au retard de consultation de l’hôpital ! C’est ce que le secrétaire général (Sg) du ministère de la Santé publique (Msp) en la personne du Dr Joséa Ratsirarson a avancé hier, questionné sur le décès d’une parturiente et de son bébé au centre hospitalier universitaire en gynécologie obstétrique de Befelatanana (Chugob).

Inflation - Les Malgaches paient le prix fort

Publié le mercredi, 01 mars 2017

Dès le début de cette année, il y a eu une révision de prix des carburants à la pompe. La hausse de prix de ces derniers s’est poursuivie en février dernier avec une menace d’augmentation de prix du ticket de bus. D’ailleurs, certains conducteurs de « taxi-be » ont même profité de cette situation pour augmenter le frais de transport. Parallèlement à cela, la plupart des ménagères se plaignent de la hausse de prix des produits de première nécessité (Ppn).


Un espace dédié aux enfants, mais aussi un lieu de délassement pour les adultes. Des centaines de Tananariviens ont investi le Village de Noël ou « Tanàna Krismasy » à Andohatapenaka, depuis le mardi 20 décembre dernier. Bien que ce soient des jours ouvrables, les Tananariviens sont venus en masse depuis l’ouverture du Village et participent pleinement aux activités. On a toutefois observé que la plupart des visiteurs sont venus pour se délasser et se promener entre amis pour oublier un peu les soucis quotidiens.

Ordonnateurs, payeurs, comptables, gestionnaires de dossiers, etc. Sensibiliser ces principaux responsables d’organismes publics à travers une formation constitue un moyen pour la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps) et le Trésor public de promouvoir la protection sociale des employés de courte durée (Ecd). Bon nombre d’entre eux restent privés de leurs droits fondamentaux même après plusieurs années de service auprès d’un établissement public. Une situation qui s’explique notamment par le non - paiement des cotisations à la Caisse.


Vigilance. C’est le mot d’ordre imposé par les sapeurs-pompiers en cette période de fêtes, délivré aux Tananariviens mais aussi aux populations des autres Provinces. Un appel à la vigilance qui tient office tous les jours, mais qui est notamment renforcée en cette période festive.  

Gendarmerie nationale - « Plus jamais de gabegie »

Publié le vendredi, 23 décembre 2016

Le commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, le Général Jean de Dieu Daniel Ramiandrisoa, reste ferme sur les qualités et les compétences des éléments constitutifs de cette institution militaire. « La gabegie n’a plus de place chez nous. Il faut évoluer selon la règle du jeu », nous a-t-il dit hier à l’issue de la cérémonie de sortie de promotion des stagiaires à l’Ecole supérieure de la gendarmerie nationale (Esgn) à Moramanga, hier. Les moins qualifiés et les moins compétents ont intérêt à se perfectionner, à en croire ce haut responsable.

Etre certifié en Iso 9001-2015, c’est pouvoir démontrer la conformité du système de management de la qualité aux exigences de la norme. Il s’agit de la prise en compte des risques associés au contexte et aux objectifs de l’organisme. Ayant obtenu sa certification initiale en 2009, l’Office national pour l’environnement  (ONE) a su garder sa certification et n’a pas cessé d’améliorer son système de management de la qualité (Smq). Après la sortie de la nouvelle version de la norme Iso 9001 en septembre 2015, l’ONE a pris la décision pour la migration vers cette nouvelle norme.

Fil infos

  • Rencontre Rajoelina et pétroliers - Prochains rounds ce jour et demain
  • Infrastructures pétrolières - Sécurité à renforcer
  • Mariage forcé d’une Malagasy en Chine - Une mère et sa fille devant le Parquet
  • Paysage politique malagasy - Disparition des grands partis d’antan
  • Résultats provisoires des législatives - Les « Orange » largement en tête
  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !

Recherche par date

« June 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Editorial

  • Diplomatie réactivée
    Madagasikara refait surface. Le pays se relève et retrouve lentement mais sûrement sa place sur la scène internationale, dans le concert des Nations libres et souveraines. Moribonde voire même éteinte, la Relation extérieure de la Grande île est désormais revigorée. En soixante ans d'indépendance, la diplomatie malagasy connut des hauts et des bas. Malmenée par les mésaventures des régimes successifs, elle galérait  jusqu'à perdre le cap !  

A bout portant

AutoDiff