Nos archives web

Andry Rajoelina - « Prenez ma main, sauvons Madagascar »

Publié le mercredi, 28 novembre 2018

Une main tendue. «A tous ceux qui ne sont pas encore convaincus, prenez ma main. Nous devons nous donner la main pour sauver Madagascar ». C'est par ces mots que, le candidat Andry Rajoelina a tendu la main, hier, aux indécis en vue du second tour de l’élection présidentielle. Le candidat numéro 13 prépare déjà le second tour de l’élection présidentielle. Arrivé en tête à l’issue de la proclamation officielle des résultats du premier tour de l’élection présidentielle par la Haute Cour constitutionnelle, avec  1 954 023 voix soit 39,23% des suffrages, il a tendu hier sa main aux indécis pour œuvrer au redressement de Madagascar. Et lui d’appeler tous ceux qui le peuvent à aller aux urnes.   « J’appelle tous les citoyens, tous ceux qui n’ont pas encore participé. Ce n’est pas encore trop tard. Le moment est venu pour sauver Madagascar. Prenez part à l’élection à venir. Je vais convaincre tous les Malgaches. Je tends la main. A tous ceux qui ne sont pas encore convaincus par mon programme, prenez là.  Nous devons nous donner la main pour sauver Madagascar. Nous allons affronter le second tour de l’élection présidentielle. Des efforts seront faits pour convaincre les indécis, surtout ceux qui n’ont pas encore voté, à aller voter car c’est le moment de changer l’histoire du pays », a réagit Andry Rajoelina au sortir de la cérémonie officielle de proclamation des résultats du premier tour à Ambohidahy au siège de la HCC hier. Notons que plus de 4,5 millions d’électeurs présents sur la liste électorale n’ont pas voté le 7 novembre dernier.

Ainsi soit-il !

Publié le mercredi, 28 novembre 2018

Amen ! La messe est dite. Le verdict est tombé. Le « Grand Prêtre » Jean Eric Rakotoarisoa, entouré des membres du « Clergé » du Temple de la Constitution, lors de la grand-messe de ce mercredi, annonçait leur Arrêt relatif à l’élection présidentielle du 7 novembre 2018. Siégeant en audience solennelle, la Haute Cour constitutionnelle (HCC) fait part à la Nation des tenants officiels des résultats définitifs du scrutin du premier tour du 7 novembre. Comme on le sait, ce verdict est irrévocable. Ainsi, le pays se dirige indiscutablement vers l’organisation d’un deuxième tour. Le score affiché donne en première position le candidat n° 13, porte flambeau du TGV/MAPAR, Andry Nirina Rajoelina (39,23 %) suivi par le candidat n° 25 présenté et soutenu par le TIM, Marc Ravalomanana (35,35 %). Tous les deux, anciens dirigeants du pays, étant autorisés pour le deuxième round, vont s’affronter pour le vote du 19 décembre qui déterminera l’identité du futur Président de la République. Pour le reste, la grande majorité (autour de 30 sur 36) n’a pu obtenir que des pourcentages avoisinant des « zéro virgule » tandis que 3 dont Dadafara et Maihol se contentent de « un virgule ».

Football-Interclubs - La CNaPS promet la guerre aux Zimbabwéens

Publié le mardi, 27 novembre 2018

La 23e édition de la Ligue des champions africains de football (CAF) se déroule du 27 novembre 2018 au 1er juin 2019. Madagascar aura comme représentant la CNaPS Sport, championne de Madagascar en titre 2018.  Pour le compte du tour préliminaire, dont l’aller se déroulera dans le pays, l’équipe malagasy accueillera le FC Platinum sur son terrain à Vontovorona.

Hystérosalpingographie - Un nouvel espoir pour les couples infertiles

Publié le mardi, 27 novembre 2018

A Madagascar comme dans les autres pays, avoir un enfant est une bénédiction et est très important pour chaque famille. Considéré comme une richesse, le fait d'avoir un ou des enfants est primordial pour les foyers malgaches, surtout après le mariage. Un couple qui n'a pas son premier bébé après un an d'union est considéré par la société comme saumâtre et surtout pour les familles des deux côtés. C'est à ce moment que les questions sur l'infertilité ou la stérilité se posent.

Peste - Deux nouveaux décès sur 49 cas

Publié le mardi, 27 novembre 2018

Trois cas de plus en une semaine. Il s’agit des 2 décès enregistrés dans les Districts sanitaires de Tsiroanomandidy et Miarinarivo. La première victime décédée a été affectée par la peste bubonique (PB) tandis que la seconde a succombé de la peste pulmonaire (PP). D’après le Dr Benja Ralaimiadana, Directeur régional de la santé (DRS) d’Itasy, la victime âgée de 66 ans, originaire de Mangarivotra dans la Commune d’Andolofotsy, est décédée de la peste pulmonaire samedi dernier suite à un retard de prise en charge.

Après la libération par les gendarmes d'Arman Kamis de l'entreprise Transfy, otage des ravisseurs pendant 6 jours à Toamasina, l'affaire connaît un rebondissement. Le nombre des suspects arrêtés atteint 4 dont deux d'entre eux sont des membres des Forces de l'ordre, selon l'information. L'un d'eux serait un militaire et le second un policier. Hier, c'est-à-dire le lendemain même de sa délivrance par une équipe d'une quarantaine d'éléments de la Gendarmerie, Arman Kamis a finalement accepté de livrer ses impressions à propos de ses conditions de détention à Ampasimazava. Il confie avoir été torturé moralement et physiquement par ses ravisseurs. Preuve que son sort avait été particulièrement dur, il affirme avoir perdu 5 kg.

Verdict du salut

Publié le mardi, 27 novembre 2018

Réunie en séance solennelle, la Haute Cour constitutionnelle (HCC) proclame, ce jour, les résultats officiels et définitifs de l'élection présidentielle du 7 novembre 2018. A cet effet, les Hauts conseillers d'Ambohidahy vont rendre, d'un moment à l'autre et en cette journée historique, leur verdict. Un verdict comportant à la fois le caractère irrévocable et salutaire pour le bien du pays. En tout cas, quelle que soit l'option arrêtée, premier tour « de vita » ou vers un deuxième tour, la décision de la HCC marquera toujours un tournant décisif pour l'avenir des Malagasy.

Un gap de 405 milliards d’ariary par an. La JIRAMA effectue une vente à perte d’électricité à raison de 225 ariary par kilowattheure vendue. En moyenne, le prix de production de kilowattheure auprès des centrales thermiques s’élève à 650 ariary alors que cette société d’Etat la vend à 400 ariary. Le versement de subvention constitue ainsi un moyen pour combler ce gap alors que cela sera supprimé à l’horizon de 2020. Le Plan de développement à moindre coût de l’électricité (PDMCE), défini à travers une étude, avance ainsi des alternatives. Il s’agit de la nécessité de développer les trois ouvrages hydroélectriques à savoir ceux de Volobe, d’Antetezambato et de Sahofika. Selon les projections, ces infrastructures devront être opérationnelles respectivement en 2022 pour les deux premiers et en 2024 pour la centrale hydraulique de Sahofika.

Un coup de pouce aux jeunes entrepreneurs. Tel est l'objectif du concours « Fihariana » organisé par l'équipe de l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar (IEM). En tant que jeune entrepreneur, Andry Rajoelina a inscrit dans ses visions un appui conséquent aux jeunes qui désirent créer et développer leurs propres entreprises. Une entreprise qui est loin d'être facile. C'est donc en connaissance de cause que le candidat n°13 souhaite encourager les jeunes dans ce sens.

Précisions. La Primature par le biais de sa direction de la Communication a réagi suite aux accusations visant le Premier ministre Christian Ntsay. Dans un communiqué de presse, cette direction dément et dénonce  des « spéculations infondées et fausses nouvelles propagées sur les réseaux sociaux et certains médias concernant les prétendues décisions et actes entrepris par le Premier ministre dont le seul objectif est de vouloir le fragiliser aux yeux de l'opinion publique par rapport aux divers enjeux du processus électoral actuel ».

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Recherche par date

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff