Nos archives web

Rien n’arrête les bandits dans leurs sales besognes dans la ville d’Ambanja. Hier aux alentours de 1h du matin, une mère de famille, âgée d’environ 60 ans et habitant Ambanja- centre, a été tuée par des bandits après qu’ils aient braqué une maison située en face de celle de la victime. Celle-ci a reçu plusieurs balles et est morte sur le coup. Selon nos sources, la victime n’est autre que la mère d’un collecteur de vanille appelé Kassim, celui-là même dont  la maison a été attaquée par ces voyous. La maman, ayant entendu l’appel au secours de sa belle-fille, a ouvert la porte et l’un des bandits a tiré sur elle avec une arme artisanale.

7 500 ménages touchés par le ratissage depuis le début de cette année. Des agents de la JIRAMA (« Jiro sy Rano Malagasy ») ont sillonné de nombreuses localités de la ville d’Antananarivo et périphéries pour assurer les contrôles auprès des ménages en matière de branchements électriques. Le but de ces descentes étant notamment de vérifier non seulement les causes des coupures intempestives de l’électricité, mais aussi les tricheries probables. Ces dernières se manifestent notamment par les falsifications de compteurs ainsi que par les branchements illicites, soit à travers le piquage direct depuis les poteaux, soit celui effectué à partir des branchements, selon les informations émanant de la directrice de la communication auprès de cette société d’approvisionnement en eau et en électricité du pays.

Andriamandavy VII, à l'œuvre !

Publié le mardi, 07 août 2018

Les choses se clarifient. Les faits incriminés se confirment. Hery Rajaonarimampianina voulait, à tout prix, rempiler. A cela, il tenait farouchement à garder dans le giron tous les départements-clés pour s'assurer la victoire. En dépit de la « consigne » précise, sans être malheureusement irrévocable, de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), relative à la répartition des postes au sein du Gouvernement, le Chef de l'Etat parvenait toujours à passer outre, sous prétexte d'un accord politique. Ni Marc Ravalomanana ni Andry Rajoelina, tous les deux, n'ont eu la moindre idée d'un tel « accord ». C'est un bluff de Rajao, un leurre dont il a personnellement le secret.

BOA Madagascar - Aux côtés des parents depuis 10 ans

Publié le mardi, 07 août 2018

Un appui. Dans le contexte actuel, il est difficile de regrouper en une seule fois le capital dont nous avons besoin pour la réalisation d’un projet quelconque ou encore pour assurer nos grandes dépenses. C’est dans cet esprit que la BOA Madagascar a lancé, il y a dix ans de cela son prêt « Tous à l’école » afin de soutenir les parents durant la préparation de la rentrée des classes. Ces dix dernières années, la banque n’a donc pas manqué une occasion pour apporter son appui aux ménages malagasy. Il a également été constaté durant cette période que les prêts bancaires ont relativement évolué. Effectivement, les chiffres sont passés de 10 000 à 40 000 prêts en cours actuellement. 

Festival Sobahya - Réussite de la quatorzième édition

Publié le mardi, 07 août 2018

Une réussite. C’est ce que l’on peut dire du festival Sobahya qui a eu lieu la semaine dernière à Katsepy. L’ouverture officielle samedi, a vu la présence d’un aréopage de personnalités aussi bien civiles que militaires. De plus, une délégation de l’Inner Wheel Virmont –Belgique est venue assister et participer à la festivité. L’ancien sénateur et non moins académicien Soudjay Bachir Adehame est à l’origine du festival Sobahya, du nom de ce morceau tissu porté pas les rois, la famille royale ou encore pour les grandes occasions. « Cesaire Rabenoro alors président de l’académie malagasy m’a suggéré de faire connaitre les traditions vestimentaires des Sakalava et plus particulièrement des Antalaotsy, a-t-il expliqué. J’ai hésité entre le Sobahya de couleur rouge et orangé, le Deboany, plus violacé et le Dahalany, de la soie de Chine que ma mère avait l’habitude de porter mais après, mon choix s’est fixé sur le Sobahya ». Le premier festival a eu lieu en 2003, et cette année c’est la quatorzième édition.

Tsingy de Bemaraha - Guerre ouverte entre Bekopaka et MNP

Publié le mardi, 07 août 2018

Irritation. « Je sensibiliserai moi-même les habitants pour qu’ils s’insurgent contre le Madagascar National Parks (MNP). Ce sera notre ultime recours. Je n’ai pas peur quelle qu’en soit la conséquence ». Ainsi s’est exprimé le maire de la Commune rurale Francklin Miandrizoky, de passage à Antananarivo cette semaine. « Je suis très choqué. J’ai invité la direction générale de cette agence de l’Etat à m’affronter en débat télévisé », a-t-il lâché dans un entretien privé.

Réveil tardif. Cette expression résume pour beaucoup les actions du Président Hery Rajaonarimampianina. Ces derniers temps, l'actuel Président de la République est partout, lance et relance sa campagne sans cesse. A quelques encablures de la fin de son mandat, le numéro Un du HVM met les bouchées doubles en multipliant les constructions et les inaugurations à l'heure actuelle. L'objectif est de redorer le blason du chef de l'Etat. Hery Rajaonarimampianina devrait ainsi procéder incessamment et à grands renforts de communication à la pose de la première pierre de la réhabilitation de la Rn5 A.

Le plus richard des conseillers du Président Rajaonarimampianina fait des pieds et des mains pour que celui-ci obtienne un second mandat. Il s’agit de Mbola Rajaonah dont la richesse a connu une ascencion fulgurante  en quatre années de présence dans la plus haute sphère. Dans le but certainement de jouir encore ses avantages et passe-droits qui font grincer des dents, ce jeune opérateur économique, connu dans le milieu du transit à travers Mbola Tafaray, est en passe de créer une plate- forme pour soutenir Rajaonarimampianina à l’élection présidentielle. Exit ainsi le HVM dont les caciques sont en froid avec ce conseiller très proche du couple présidentiel.

La Une du 08 août 2018

Publié le mardi, 07 août 2018

Attendue par certains et annoncée en coulisse par d’autres, la candidature de Narson Rafidimanana à la course présidentielle 2018 n’est pas d’actualité. C’est l’intéressé lui-même qui a annoncé sa non- participation à cette compétition à laquelle ses anciens collègues vont prendre part à l’instar de Paul Rabary, ex-ministre de l’Education nationale, Jean Ravelonarivo, ex chef du Gouvernement et probablement l’ex –ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation et également ancien Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Recherche par date

« October 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff