Nos archives web

Tamin'ny ankapobeny dia nizotra tamim-pilaminana ny fankalazana ny fetin’ ny Noely taty Antsiranana. Samy nanana ny fomba fanamarihana izany avokoa ny tsirairay, ankoatra ny famonjena ny fiangonana. Amin'ny maha fetin' ny zaza azy ihany koa izany, satria samy nanome fahafaham-po an-janany avokoa ireo ray aman-dreny. Fantatra fa fetin'ny kristianina ny Krismasy, tsy latsa-danja tamin'ny tsirairay ny fanatanterahana ny fotoam-bavaka saika manerana ireo fiangonana nankalaza izany, afa-tsy ireo fiangonana hafa izay tsy mankalaza izany tahaka ny« Temoin de Jehovah ».  Araka izany dia samy nifety ny tsirairay nanomboka ny misasak’alina, ary nitohy ny andron'ny Noely.

Amen !

Publié le mercredi, 26 décembre 2018

Du haut de son pupitre le prêtre, le titulaire de chaire de la paroisse annonce aux fidèles le « ite », la fin de la messe. La CENI, l’organe principal chargé d’organiser l’élection à Madagascar, a choisi ce jour du jeudi 27 décembre 2018 à 16 heures, en son siège, pour publier les résultats officiels provisoires du second tour de l’élection présidentielle du 19 décembre. Il n’y aura plus de changement ni de surprise, le candidat n° 13, Andry Nirina Rajoelina, remporte haut la main, fût-ce provisoire, la victoire.

Le nouveau terminal international de l’aéroport d’Antananarivo se rapproche de sa forme finale. Effectivement, le chantier évolue à pas de géant. Et actuellement, les travaux se focalisent sur l’installation des trois passerelles. Après leur arrivée à la fin du mois d’octobre dernier, les techniciens se sont surtout focalisés sur l’aspect mécanique ainsi que la connexion de ces passerelles avec le terminal. Et à la fin de l’installation, une série de tests sera exécutée pour voir les différents réajustements à faire.

67ha Sud - Un secteur entier d’habitation s’embrase

Publié le mercredi, 26 décembre 2018

Toute une zone d’habitation incluant des constructions en bois mais aussi en briques, s’embrasaient vers le début de l’après-midi non loin du bureau du ministère des Fonctions publiques et des Lois sociales aux 67ha Sud.Un bilan provisoire fait état de deux blessés dont une mère de famille légèrement atteinte,  ainsi qu’un homme âgé et souffrant d’un handicap physique. Celui-ci, en-dehors du suspense créé par son état, a pu être finalement évacué à temps du brasier par les pompiers. Par ailleurs, une quinzaine de maisonnettes sont pratiquement parties en fumée.

Camp de Marc Ravalomanana - Arrêtez de mentir !

Publié le mercredi, 26 décembre 2018

Des mensonges, encore des mensonges. La défaite commence à monter à la tête des partisans du candidat n°25. Leur seule arme est maintenant d’inventer des mensonges pour déstabiliser l’opinion publique. Rien que l’écart des voix pourtant, soit plus de 500 000 en faveur du candidat Andry Rajoelina suffit pourtant à constater une large victoire du leader de la Révolution Orange et une défaite à plate couture de son adversaire Marc Ravalomanana. Rappelons que samedi dernier, les pro – Ravalomanana ont fait le déplacement au siège de la Commission Electorale nationale indépendante (CENI) à Alarobia dans le but d’effectuer une confrontation des procès verbaux. Selon la loi, une telle confrontation se fait, comme son nom l’indique, avec des PV à l’appui.

Un diplomate ou un imposteur ?  La question est posée à l'heure actuelle par un certain nombre de personnes dans le milieu diplomatique malgache concernant Ny Rado Rafalimanana. Prétendant à la magistrature suprême portant le numéro 11 au premier tour, et ayant obtenu 01,15% des suffrages exprimés, soit 57.476 voix sur 4 980 604 suffrages exprimés, ce politique avait récemment annoncé son soutien au candidat numéro 25 pour le second tour.
Et au cours d'une vidéo selfie postée sur son compte facebook, Ny Rado Rafalimanana avait proféré des propos haineux à l'endroit du candidat à la présidentielle Andry Rajoelina et ses partisans tout en dénigrant les membres du corps de la Police nationale malgache.

La UNE du 27 décembre 2018

Publié le mercredi, 26 décembre 2018

Omnisport - Bilan de l’année 2018

Publié le mardi, 25 décembre 2018

Malgré les difficultés causées par le contexte politique que Madagascar a traversé durant l’année 2018, les sportifs malagasy,  les entraineurs et les encadreurs ont fait tout leur possible avec le minimum d’aide offert par le ministère de tutelle pour ne pas se montrer timide devant la scène internationale. En effet, les sportifs malagasy ont brandi haut et fort le flambeau du pays en remportant des médailles. Cette année,  ils étaient environ 213 athlètes à honorer le pays par des médailles.
La qualification historique des Barea est l’un des faits marquants du sport malagasy pour cette année 2018. Pour la première fois de son histoire, l’équipe nationale malagasy du football disputera la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations du 15 juin au 13 juillet après 49 années de participation dans les phases qualificatives. En parlant de football, les U17 ont eux aussi glané la médaille d’argent aux Jeux de la CJSOI.
Dans  la discipline individuelle, l’haltérophilie reste la plus porteuse de médailles dans diverses compétitions internationales.
Qualification des JO 2020 de Tokyo qui se sont déroulés en Egypte du 8 au 14 décembre 2018.   La délégation malagasy d’haltérophilie n’est pas rentrée bredouille. Rosina Randafiarison a trusté de  l’or dans trois catégories à savoir  les moins de 54kg, les moins de 60kg et  les moins de 80kg.Eric Andriatsitohaina a gagné la médaille d’argent chez les moins de 95kg et une bronze chez les moins de 136kg.

Cette année a été ponctuée par la recrudescence de diverses maladies mortelles comme la peste et la rougeole. Une mauvaise nouvelle qui est arrivée subitement au mois d’octobre. Dès le début de l’épidémie de rougeole, déjà plus de 200 personnes ont été confirmées comme porteuses du virus. Et malgré les interventions des spécialistes en médecine, les chiffres ont augmenté, allant de 1 500 à 2 000 cas enregistrés depuis le début du mois de novembre. L’épidémie touche non seulement les enfants mais aussi les adolescents, jeunes et adultes, y compris les personnes vulnérables comme les femmes enceintes et les personnes âgées. Elle a déjà touché une quarantaine de Districts voire plus. Antananarivo reste la plus affectée depuis octobre. Et partir de là, la propagation de la maladie est devenue incontrôlable. En effet, elle a fait plus de victimes dans plusieurs localités où il y a une forte agglomération comme Toamasina, Ambatondrazaka, Antsohihy, Morondava et bien d’autres encore.  Plus de la moitié des lits auprès du service pédiatrie de l’hôpital Befelatanana ont été occupés par des patients atteints de la rougeole. L’hospitalisation s’explique par le retard de prise en charge, favorisant les complications de la maladie. Ces dernières pourraient également être dues à l’automédication, laquelle prend de l’ampleur dans les villes, à en croire notre médecin interlocuteur.

Andry Rajoelina est le nouveau Président de la République de Madagascar, normalement. Dans les faits, sa victoire ne sera confirmée que lorsque la publication officielle sera faite par la Commission électorale nationale indépendante et surtout la Haute Cour constitutionnelle.

Sauf renversement extraordinairement douteux de la part de la CENI et la HCC, le candidat du TGV succèdera à l’ancien Président de la République Hery Rajaonarimampianina, élu en 2013 et momentanément remplacé depuis ces derniers mois par le Chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao. Un demi-million de voix, c’est en effet l’écart qui sépare désormais Andry Nirina Rajoelina de Marc Ravalomanana, selon les dernières tendances nationales publiées par la CENI. Un chiffre qui a été obtenu après traitement de la quasi-totalité des 24 852 bureaux de vote que compte la Grande-île. Le candidat numéro 13 mène avec 2 549 295 voix soit 55,48% des suffrages exprimés. Un score obtenu grâce à ses larges victoires dans plus d’une quinzaine de regions. Pour Andry Rajoelina, il ne resterait donc plus qu’à attendre l’officialisation de sa victoire, dans un premier temps, par la CENI qui devrait d’ailleurs publier les résultats officiels provisoires du scrutin présidentiel du 19 décembre dernier, demain. Et dans un second temps par la HCC, dont le verdict est attendu assez rapidement également.

Fil infos

  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !
  • Assainissement au niveau de la Justice - Des magistrats sanctionnés
  • Investiture du 19 janvier - Qui succédera à Ralitera Etienne ?
  • Cérémonie d’investiture laïque à Mahamasina - Le président de la HCC persiste et signe
  • République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Recherche par date

« January 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Laïcité !
    « Pas de bible, pas de culte ! » Une déclaration choc de Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), autour de la cérémonie d'investiture du samedi 19 janvier à Mahamasina qui créa des vagues auprès de l'opinion. Et pour répondre à ses « détracteurs », le professeur de Droit constitutionnel persiste et signe à ceux ou celles qui veulent l'entendre qu'il s'agit d'une cérémonie républicaine. Pour une fois, le principe de la laïcité de l'Etat, nettement mis en valeur dans cette nouvelle disposition, est respecté. En fait, le président de la HCC n'a fait que remettre les pendules à l'heure !

A bout portant

AutoDiff