Nos archives web

Dans la journée d’hier, la photo d’une petite fille de 6 ans a été largement partagée sur les réseaux sociaux. Résidente à Ambohitrarahaba, sa disparition a été déclarée en début d’après- midi. Quelques heures après, une information annonçait qu’elle est retrouvée saine et sauve du côté d’Anosiala Ambohidratrimo en errant dans les buissons avec un panier entre les mains. Emmenée à la Gendarmerie d’Ambohidratrimo, les Forces de l’ordre auraient trouvé dans le dit panier des globes oculaires. Ils appartiendraient au frère de la fillette qui a été sauvagement assassiné dans leur résidence à Ambohitrarahaba. 

Comme il fallait s’y attendre, l’observatoire de la vie publique (Sefafi) n’est pas allé par le dos de la cuillère dans son dernier communiqué. Le Sefafi revient sur les sujets brûlants d’actualité qui ont défrayé la chronique ces derniers temps à savoir l’épidémie de peste, la révision de la Constitution, ainsi que l’accueil de réfugiés syriens… Pour l’observatoire, ces sujets « n’auraient pas pris une telle ampleur si l’Etat avait joué la carte de la transparence et si le droit à l’information des citoyens avait été respecté ». Suite à la réapparition de l’épidémie de peste en ce moment, le Sefafi fustige « une communication de crise catastrophique » du régime. Le fait de rejeter les torts sur les journalistes et les facebookers, comme étant à l’origine de la psychose, n’est donc pas une solution selon cet observatoire. Et de constater que  « un climat de frayeur et d’affolement s’est instauré et s’est aggravé, face aux défaillances du système de communication publique et à l’inertie des pouvoirs publics. Situation que l’Etat aurait pu éviter en tenant le public informé et en prenant les devants par des mesures d’urgence appropriées pour limiter la propagation de la maladie ». 

Epidémie de peste - Rajaonarimampianina, de grâce taisez-vous !

Publié le mardi, 10 octobre 2017

La sortie médiatique de Hery Rajaonarimampianina sur l’épidémie de peste était très attendue par la population. Hier il l’a fait en profitant de son passage à Ankorondrano pour assister à la donation de médicaments, équipements et consommables médicaux de l’Organisation mondiale de la Santé, du Fonds des Nations unies pour l’enfance et l’agence des Etats-Unis pour le développement international à l’Etat malagasy pour lutter contre la peste.  Grande fut cependant la déception de l’opinion.  

L’incertitude

Publié le mardi, 10 octobre 2017

De quoi demain sera-t-il fait ? Où va-t-on ? Dans le doute, les citoyens et les observateurs, très inquiets, s’interrogent sur l’avenir du pays. De légitimes questions qui taraudent les esprits. Face à un régime dont la substantifique moelle n’a rien produit de concret pour l’épanouissement de l’homme et de tout l’homme, on est en droit de se faire des questionnements relatifs au devenir du pays. En physique, les scientifiques évoquent le cas d’incertitude absolue ou relative quand, dans la mesure d’une grandeur, ils établissent une erreur absolue ou relative. En l’état actuel des choses, rien ne permet  d’établir, de façon absolue, une certitude sur la capacité réelle du pouvoir, en place, à maitriser la situation qui prévaut au pays. La paupérisation avance à grands pas.

La Une du 11 octobre 2017

Publié le mardi, 10 octobre 2017

Mvola - Plus de 10 milliards d’ariary circulant sur la plateforme

Publié le mardi, 10 octobre 2017

Précurseur de la plateforme de mobile banking à Madagascar. En moins de 8 ans d’existence, Mvola a réussi à subvenir aux besoins de plus de 3 millions de clients répartis dans toute la Grande île en faisant circuler plus de 10 milliards d’ariary chaque jour. En effet, ce système  financier a révolutionné le commerce au sein du pays et facilité les transactions à travers les différentes régions. D’après Mathieu Mace, administrateur général de Telma Money, « le développpement s’est surtout remarqué dans les régions. En effet, les habitants régionaux  prennent au moins une semaine pour venir dans la Capitale afin d’effecteur leurs achats. Mais avec Mvola, ils peuvent maintenant envoyer de l’argent à des proches vivant à Antananarivo qui vont faire les emplettes à leur place et les renvoyer par la suite par le biais des taxi-brousse et cela au bout de 4 à 5 jours. Ils font donc un vrai gain de temps. »

Devant la propagation de la maladie de la peste, les étudiants sont inquiets. La majorité de ces derniers n'ont pas été au courant de la note de service de la présidence de l'université mentionnant le prolongement de la suspension de l'enseignement. Pour cela, bon nombre d'entre eux ont dû rebrousser chemin en voyant les salles fermées hier. La déception se lisait sur leurs visages.

Tout est bien qui finit bien. Le président du Sénat a décidé de retirer sa plainte contre les journalistes du groupe Free-News dans l'affaire, suite à un article paru dans ce quotidien, faisant état d'un immeuble de 5 étages en cours de construction à Ambatomirahavavy qui appartiendrait à l'actuel tenant du perchoir du Palais de Verre d'Anosy. 
Un règlement à l'amiable a été trouvé  à l'issue d'une rencontre entre les différentes parties dans l'après-midi dans les bureaux du président du Sénat à Anosy.

Face au comportement du pouvoir central qui fait la sourde oreille aux demandes des employés de la justice en maintenant sa position inexplicable, le Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm) et le Syndicat des greffiers de Madagascar (Sgm) entendent durcir le ton. Au 14è jour de grève des magistrats et des greffiers de Madagascar, le conflit semble donc s’enliser.  Le débrayage illimité des magistrats et des greffiers se poursuivra cette semaine encore. Les activités restent donc paralysées dans le secteur judiciaire malgache jusqu’à nouvel ordre.

La peste sévit-elle vraiment à Madagascar? La question revient souvent au cours des discussions des citoyens lambda dans les véhicules de transport en commun ou dans les marchés de quartiers. Une grande partie des malagasy doute encore de l'existence de cette épidémie de peste qui continue pourtant de faire des morts jour après jour. Certains redoutent même une nouvelle manipulation politique des dirigeants.

Fil infos

  • Députés - Capables de s’acheter des 4x4 mais pas des thermomètres !
  • Ministère de la Santé publique - 788 agents privés de salaire en pleine épidémie de peste
  • Décès d’Albert Zafy - Macron devance Rajaonarimampianina
  • Epidémie de peste - La barre des 100 décès bientôt atteinte
  • Sarah Rabearisoa - Rajaonarimampianina, responsable devant l’histoire
  • Présidence du Sénat - Les jours d’Honoré Rakotomanana, comptés
  • Trafic illicite de bois de rose à Singapour - Mbola Rajaonah, commanditaire !
  • Président Zafy Albert - Vibrant et émouvant hommage de tout un peuple
  • Veillée funèbre de Albert Zafy - Cri d’un citoyen écœuré
  • Professeur Zafy Albert - Un dernier « Mada Raid » vers le Nord

La Une

Recherche par date

« October 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Editorial

  • Pour qui… ?
    C’est confirmé, Rivo Rakotovao débarque au Sénat. Le bruit courait, depuis un certain temps,  qu’il allait siéger à Anosikely, et cela, pour exécuter une « mission spéciale ». Etant le numéro deux, dans le rang protocolaire des Institutions de la République, le Sénat sera appelé à tenir un rôle  stratégique, voire vital, durant les périodes d’avant, pendant et après les élections. Par voie de fait,  celui qui trônera au perchoir deviendra le deuxième personnage de l’Etat. A l’approche de la fin de mandat du locataire d’Iavoloha, le président du Sénat s’apprête à prendre les rênes de la direction des affaires de l’Etat, et ce, conformément aux dispositions des Articles 46, alinéa 2 et 52, alinéa 2 de la Constitution de la IVè République.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff