Les Makis juniors promus en groupe A.  Et ce, après avoir battu son hôte, le Zimbabwe, en finale du championnat d’Afrique U20 baptisé « Barthès trophy », qui s’est déroulé les 17 et 20 avril derniers. L’habilité des Makis juniors leur ont permis d’être le vainqueur dans le groupe B et de briser le rêve des zimbabwéens (27-25) sur le terrain de High School Prince Edward. Les Makis ont été accueillis en héros ce dimanche pascal à Ivato, avant de faire un tour de parade devant l’avenue de l’indépendance à Analakely. Cette victoire revient après un triomphe de 65-00 contre le Maroc, lors des demi-finales. Ce qui confère aux malagasy la première place du groupe. En finale, les petites erreurs coûtent cher. En effet, les Zimbabwéens étaient lents sur le terrain avec trop de fautes de main. Alors que Madagascar menait déjà 15-7 à la mi-temps.  « La bataille était rude pour la finale par rapport à notre premier match. Car non seulement, ils sont plus grands que nous mais nous étions victimes de l’arbitrage.  A chaque fois qu’on accélérait les attaques, les Zimbabwwéens restaient figés sur le terrain. Nous avons exploité cela à notre avantage. Durant la deuxième période, nous avons largement mené jusqu’à 22-7 au score. Mais l’arbitre se penchait un peu en leur faveur et faisait tout pour que les Makis échouent. Ils ont  même pris le dessus à quelques minutes de la fin. Mais le moral était déjà au beau fixe et quoi qu’il arrive on doit impérativement gagner », explique Raseny, capitaine de l’équipe, à l’arrivée des Makis à l’aéroport d’Ivato, hier. A cinq minutes de la fin, le Zimbabwe est revenu au score en renversant la situation 22-25. Mais les Makis, plus animés n’ont pas lâché prise et dans un ultime essai de dernière minute,ils ont pris le dessus, 27-25 au score final.  L’entraîneur-chef du Zimbabwe, Farai, « Bob » Mahari, a déploré les erreurs coûteuses de son équipe.

Publié dans Sport

Comme chaque année, Pâques apporte son cortège de victimes d’accidents divers. Le bilan, encore provisoire, de l’HJRA Ampefiloha fait état de 1 mort et 82 consultations dont 47 hospitalisations. Dimanche soir, un homme de 25 ans  a trouvé la mort dans des circonstances tragiques à Itaosy. En effet, il était électrocuté pour une raison non encore élucidée. Son visage est rendu méconnaissable à cause des atroces brûlures. Cette perte en vie humaine est la seule à être signalée, du moins jusque vers le début de l’après-midi hier. Toutefois, le nombre de personnes blessées, victimes d’accidents de la route, est estimé à une vingtaine, hier matin. Au total, on a enregistré 19 victimes. 12 d’entre elles ont dû être hospitalisées. C’est le cas d’un groupe de personnes, une dizaine, qui ont subi un accident du côté de Soamahamanina. Certains se trouvaient dans un état critique. Ce qui a nécessité leur évacuation d’urgence à l’hôpital d’Ampefiloha vers 13h.  Il s’avère que la plupart des accidents de circulation les plus significatifs se sont produits dans la périphérie de la Capitale. La majorité des victimes blessées sont des utilisateurs de moto. Des polytraumatismes liés aux diverses chutes, elles-mêmes occasionnées par l’état d’ébriété,  ont été évoqués.

Publié dans Politique

Coup de tonnerre dans le District d’Isandra, samedi dernier. Une ex-députée de ce district et en course pour sa propre succession aux législatives du 27 mai prochain a été arrêtée par la Gendarmerie en pleine pré-campagne électorale.  Suite à un contrôle de routine, les gendarmes ont aperçu que les deux hommes accompagnant dans sa voiture l’ex-députée, ce jour-là, étaient armés. Interrogés par les Forces de l’ordre, ces gardes du corps de la dame en question répondaient que les armes ne leur appartiennent pas mais à leur « protégée ». Or, cette dernière n’a pu fournir l’autorisation de port et détention desdites armes en possession de ses bodyguard, des anciens militaires, en l’occurrence un revolver et un fusil à pompe.Face à l’absence des papiers relatifs à ces armes à feu, les trois personnes ont été de suite emmenées par la Gendarmerie pour être placées et gardées à vue dans un de ses locaux dans la ville de Fianarantsoa. Son audition terminée, la candidate aux prochaines élections législatives a été relâchée, contrairement à ses « ex-militaires » toujours en garde à vue.

Publié dans Politique

Ce fut avec les fidèles catholiques de la Commune d’Ambatomiady située dans le District  d’Antanifotsy que le Président Andry Rajoelina et son épouse ont choisi de fêter Pâques, dimanche dernier. Pâques étant une fête chrétienne qui met  en communion bon  nombre de malagasy.  Le couple présidentiel a donc assisté à la messe pascale célébrée à l’EKAR Ambatomiady, un nouveau district fraîchement créé dans le diocèse d’Antsirabe. Une fois de plus, le Chef de l’Etat et son épouse ont montré leur simplicité, leur sens du partage et leur proximité avec le peuple.
Au mois d’août dernier, les fidèles ont demandé l’appui d’Andry Rajoelina pour la construction de leur église. Une demande à laquelle il a répondu favorablement en apportant son appui dans les travaux. Au cours de la messe de dimanche, le couple présidentiel n’est pas venu les mains vides mais a fait don d’une grande cloche de 250kg pour l’EKAR d’Ambatomiady. Le Président a également donné la promesse d’équiper la nouvelle école de la commune de tables- bancs.

Publié dans Politique

Grosse prise par la Force d’intervention de la police (FIP) hier sur la RN5. Le service de renseignement de la présidence (CIS) a informé il y a un mois l’existence d’un trafic d’héroïne dans cette partie Est de l’île. Et hier, ce service a demandé à la douane de Toamasina d’interpeller une Range Rover venant de Mahambo, suspectée de transporter une quantité non-négligeable d’héroïne. La marchandise aurait été introduite à Sainte- Marie pour être distribuée dans toute l’île ou réexpédiée vers d’autres destinations hors des frontières malagasy.  Fort de ce renseignement, le service de la douane a sollicité le FIP de l’accompagner sans toutefois lui dévoiler la mission. Une fois sur place à Ambodimanga, la voiture avec à son bord cinq ressortissants africains pointait son nez et fut de suite arrêtée. Le temps que le service douanier explique à la Police la raison de cette interpellation,  la voiture démarrait en trombe. Une course-poursuite engagée entre le puissant véhicule des trafiquants et la 4x4 des policiers. Désavantagés par la puissance de la voiture, ces derniers sont pourtant avantagés par la connaissance de la route contrairement aux fuyards.

Publié dans Politique

Le Chef de l’Etat Andry Rajoelina va demander l’avis du peuple malagasy sur un projet de révision de certaines dispositions de la  Constitution de la quatrième République. Le 19 avril dernier, le Conseil des ministres a adopté le projet de décret portant convocation du collège électoral pour le 27 mai prochain,  le même jour que les élections législatives. Une  ordonnance  portant modification de la loi numéro 2018 008 du 11 mai relative au régime général des élections et des référendums ainsi que les décrets relatifs à ce référendum ont également été pris lors de ce Conseil des ministres. Si le texte référendaire qui va être soumis au peuple sera publié incessamment, selon le rapport du Conseil des minitres, il devrait proposer principalement la mise en place de gouverneurs de Région. Et ce, afin de renforcer la décentralisation, un des « velirano » annoncés par l’actuel Chef de l’Etat lors de la campagne électorale pour l’élection présidentielle.La suppression du Sénat, une autre promesse de campagne de l’actuel Chef de l’Etat, devrait être la seconde principale proposition du texte.

Publié dans Politique
lundi, 22 avril 2019

Retour sur terre

La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais recommandé de fêter le jour de l’anniversaire du petit Jésus. Il ne se trouve nulle part ailleurs dans la Bible. Totalement inconnue dans les premières églises des Apôtres. A Madagascar, les missionnaires londoniens de la LMS (London Missionary Society) avaient introduit au pays cette « fête » avant que la Reine-Mère Ranavalona 1ère n’interdise le culte rendu au Dieu des « Vazaha ». Les premiers malagasy convertis au christianisme raffolaient d’entendre les chœurs de Noël et leurs enfants faire des  « tsianjery » ! Très vite, on attribue Noël à une fête des tout-petits.

Publié dans Editorial

Fil infos

  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements
  • Trafic de bois précieux - Les parlementaires avertis !
  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va

La Une

Recherche par date

« April 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Editorial

  • Vivement aux urnes
    La date du scrutin des Communales et des Municipales est enfin publiée ! Sur proposition de la CENI, en début de semaine, le Gouvernement décida de convoquer les électeurs aux élections des maires et les conseillers municipaux ou communaux pour le 27 novembre 2019. Ainsi, le Conseil du Gouvernement mit fin à une attente qui n’a que trop duré.  Le décret portant convocation des électeurs fait état aussi du calendrier du processus électoral. La date d’ouverture du dépôt de candidature auprès de l’Organe de vérification et d’enregistrement de candidatures (OVEC) débute le jeudi 29 août prochain, et cela, jusqu’au 12 septembre. La CENI et ses démembrements auront jusqu’au 28 septembre, soit 60 jours avant le scrutin, pour fixer la liste définitive des « concurrents » ainsi que la fixation des bureaux de vote. Après quoi la campagne électorale pourra démarrer, et cela, à partir du 5 novembre à 6 h du matin jusqu’au…

A bout portant

AutoDiff