Politique

Le président Hery Rajaonarimampianina, en dépit de l’assurance apportée par le  président national du parti Hvm  Rivo Rakotovao à chaque fois que ce dernier aborde le sujet sur les prochaines élections présidentielles devant la presse, est loin d’être rassuré. En effet, selon des sources proches du parti au pouvoir, le dernier remaniement partiel du gouvernement effectué par le locataire d’Iavoloha  en l’occurrence le remplacement de l’ancien ministre auprès de la présidence en charge des Projets présidentiels de l’aménagement du territoire et de l’équipement Narson Rafidimanana par l’ancien ministre des Transports et de la Météorologie Ramanantsoa Ramarcel Benjamina est en rapport…

Peste - Le nombre de décès frôle la trentaine

Publié le mercredi, 04 octobre 2017
Le nombre de morts de la peste augmente de jour en jour. Hier à 11h, le bilan arrêté par le ministère de la Santé publique fait état de 28 décès et 150 cas suspects depuis le 28 août, contre 25 décès et 145 cas suspects, avant-hier. Des chiffres révélés à l'issue d'une réunion des membres de la cellule interministérielle de riposte avec les partenaires tels que l'Oms (Organisation mondiale de la santé), l'Unicef, l'Usaid ainsi que l'Institut Pasteur qui s'est tenue dans l'après-midi à Ambohidahy.

Vacances de « peste » - Preuve d'incompétence !

Publié le mercredi, 04 octobre 2017
Vacances de Noël, vacances de Pâques et bientôt vacances de Toussaint sont connues du grand public. Des vacances d'un nouveau genre viennent de voir le jour, sous cette Quatrième République, en l'occurrence les vacances de « peste ».
Plus têtu que moi, tu meurs. Dans la dernière édition de la publication présidentielle « Le rendez-vous Fotoam-bita», Hery Rajaonarimampianina revient sur l'argument-bidon qu'il a avancé pour justifier son projet de retoucher la Constitution. Rappelons que dans la précédente publication, le Chef de l'Etat avait profité (c'est le cas de le dire) de la résurgence de la peste pour, de fil en aiguille, légitimer un référendum constitutionnel.

Situation sociale - Des dirigeants éhontés !

Publié le lundi, 02 octobre 2017
Dans un pays civilisé, les comportements des dirigeants cadrent avec les vécus de la majorité de la population. Ce n’est pas heureusement le cas dans les pays sous- développés à l’instar de Madagascar où les responsables étatiques n’ont pas la moindre pudeur en exhibant leurs richesses et autres avantages. Et pourtant, presque la totalité des malagasy vivent dans une situation précaire.  Président de la République aux parlementaires en passant par les ministres ou autres responsables de l’administration démontrent de par leurs comportements qu’ils n’ont cure de la pauvreté et de la préoccupation de leurs gouvernés. Les déplacements à l’extérieur en…
Les autorités se sont décidées à lutter contre  l’épidémie meurtrière  de peste annonçant des  « mesures drastiques » en fin de la semaine dernière. De son côté, la population tananarivienne se rue en masse sur les masques respiratoires, vulgairement appelés des « cache-bouches ».  La panique commence à toucher la population. La peur grandit.   Les craintes d’une propagation de l’épidémie se sont accentuées.  Depuis que l’épidémie a officiellement atteint la Capitale, l’inquiétude est à son summum, et ce, bien malgré les annonces et les discours des dirigeants qui se veulent rassurant.  Hier, dès la matinée, cette psychose a poussé la population à se ruer…
L’Allemagne est très attentive au contexte politique malgache. Outre la tenue régulière de réunions intergouvernementales germano-malagasy dont l’objectif principal est de permettre à Madagascar d’atteindre les Objectifs de Développement Durable pour 2030, la tenue des consultations politiques germano-malagasy est également prévue au mois de décembre prochain. Il s’agit d’un face à face entre les représentants du Gouvernement malagasy et celui allemand dans le but d’optimiser l’utilisation des fonds alloués par La République d’Allemagne. D’ailleurs, un émissaire de la chancelière allemande est actuellement dans nos murs dans le cadre de cette même coopération bilatérale.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff