Politique

Le parti Hvm est prêt à tout pour gagner les prochaines élections. Ses hommes s’évertuent à préparer le terrain. Le verrouillage du système est la règle d’or. L’amalgame des affaires politiques de l’entité avec celles de l’Etat est une des stratégies mises en œuvre pour parvenir au but. Tous les chefs de région sont maintenant devenus des coordonateurs régionaux du parti. Ils encadrent les maires, les chefs d’arrondissement, les sefo fokontany qui sont pour la plupart affiliés de gré ou de force à la formation politique présidée par Rivo Rakotovao.

Conjoncture - 2018, une année à haut risque

Publié le mardi, 02 janvier 2018
Qu’on le veuille ou non, l’année qui débute porte en elle de grands espoirs et en même temps de profondes appréhensions. Le nouvel an, 2018, suscite des espoirs chez les citoyens compatriotes durement éprouvés par les redoutables et inhumaines conditions d’existence durant toute la période de l’année écoulée.
L’année écoulée était fructueuse pour certains dignitaires du pouvoir. Selon des révélations entendues ici et là, beaucoup d’entre eux achetaient des voitures de luxe alors que les Malagasy tirent le diable par la queue. La fameuse et coûteuse grosse cylindrée V8, dont le prix unitaire descend rarement en-deçà de 200 millions d’ariary, a le vent en poupe.
Evoquer l’année passée revient à parler des grands dossiers qui ont été révélés au grand jour par les médias. En tête de classement figure le dossier Claudine Razaimamonjy qui a fait la Une des journaux de la Capitale pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines. Il y eut également le procès de l’ancien directeur de cabinet du ministère de la Communication, Nivo Ratiarison. A cela s’ajoutent les autres scandales fonciers tels que la vente du terrain incluant la Villa Elisabeth qui fut pourtant une résidence du défunt ancien Président Zafy Albert, les révélations sur la célèbre société immobilière « Tany Gasy…
Bref. Très bref. Le discours de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina l’a été. Discours prononcé à minuit tapante dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2018 et adressé à tous les foyers malagasy.  « Puisse cette année apporter de l’espoir », a-t-il souhaité avant de poursuivre : « Nous espérons également que cette année soit une source de succès en nous permettant de faire preuve de solidarité et d’union ». L’ex-homme fort du régime transitoire a également formulé les vœux de santé et la bénédiction divine à l’endroit de tous les Malagasy.
En marge de la rencontre du personnel de la Commune urbaine d’Antananarivo au gymnase couvert de Mahamasina hier, l’ancien Président Marc Ravalomanana a administré une véritable leçon de gouvernance à l’actuel Chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina. « Maîtriser la monnaie nationale. Maîtriser la population malagasy, éduquez- la à ne pas tuer ses pairs, en tant que Président vous devez maîtriser le territoire, actuellement le territoire est laissé entre les mains des autres et les Malgaches sont laissés de côté », a lancé le conseiller spécial de la maire de la capitale de Madagascar devant la presse. Une remarque qui risque de…
Une mauvaise surprise attendait les usagers du service central du contrôle de l’immigration et l’émigration au sein du ministère de la Sécurité publique à Anosy hier. « Il est porté à la connaissance du public que le droit d’acquisition d’un passeport malagasy sera révisé à 190 000 ariary à partir du mois de janvier 2018 », pouvait – on lire sur une note destinée à informer le public depuis hier. Le service a donc appliqué une hausse de 80 000 ariary, soit 72%, puisque la vignette pour l’acquisition ou le renouvellement de passeport malagasy est actuellement de 110 000 ariary. Pour l’instant, aucune explication…

Fil infos

  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire
  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao

La Une

Editorial

  • Oiseaux rares
    « L’Etat malagasy recrute », tel est l’intitulé du communiqué officiel de presse émanant de la Présidence. L’Etat lance avec large diffusion un appel d’offres aux postes de hauts emplois. Un geste  révolutionnaire de la part des tenants du régime IEM qui entendent se démarquer des anciennes pratiques. La démarche vise à offrir les mêmes chances à tous les élites du pays. Un style de management de type anglo-saxon qui consiste à primer  l’excellence. Les principaux points des termes de référence de l’appel à candidature permettent à chacun de saisir l’esprit de la démarche et les objectifs à atteindre.  

A bout portant

AutoDiff