Politique

Il est 18h35 à Antanimena. Un embouteillage monstre bloque la circulation, comme à chaque fin d’après – midi, sur cet axe situé entre l’ancien ambassade des Etats – Unis et le grand rond point d’Antanimena, juste devant la villa Pradon.  Dans la file de voitures, une voiture noire de marque Honda conduite par un ressortissant « karàna » et deux gardes  du corps, dont l’un était assis devant du côté passager tandis que l’autre était à l’arrière. A priori, la voiture prenait la direction d’Ankorondrano. Soudain, 3 scooters transportant chacun deux bandits surgissent de derrière la voiture et se place des deux…
Lors du décès de Léon Rajaobelina, la présidence de la République a subi un affront dû à sa maladresse. A la mort de ce grand commis de l’Etat, non moins conseiller de l’actuel président de la République, un émissaire de  la présidence est venue auprès de la famille pour l’informer d’une décision d’octroyer au défunt, à titre posthume, une distinction honorifique.  Une demande refusée  par la famille qui s’est référée à la volonté émise par Léon Rajaobelina de son vivant. Celui-ci qui a traversé les régimes successifs, depuis la deuxième à la quatrième République, a eu maintes fois l’opportunité de…
Cinq jours après sa nomination à la direction du cabinet civil du Président Hery Rajaonarimampianina, l’homme d’affaires Eric Jean-Joël Randrasana, qui est aussi administrateur de la Jirama, a rassemblé autour d’une même table les proches collaborateurs de tous les ministres. L’objet principal de la séance de travail était de coordonner et d’améliorer les méthodes de travail ainsi que les actions de tous les ministères dans le but commun qui est le développement du pays, selon le communiqué officiel. C’est quand même un peu bizarre dans la mesure où des textes clairs déterminent les attributions des cabinets ministériels. De plus, l’initiative rappelle…
Dans la presse française avant-hier, Houcine Arfa a révélé avoir payé de hauts responsables au sein de la Justice pour pouvoir s’évader et s’envoler vers la France. Présidente du Syndicat des magistrats de Madagascar, Fanirisoa Ernaivo réagit à l’affaire et demande l’ouverture d’une enquête.
Outre les graves entorses aux règles de base de l’administration publique dénoncées dans l’article sur l’e-Visa publié dans notre édition d’hier, la collecte des droits de visa aux frontières par la société privée AMETIS , loin d’être une simple irrégularité, constitue une infraction pénalement répréhensible  -  plus précisément un acte de détournement de deniers publics  -   si l’on s’en tient aux principes fondamentaux de la comptabilité publique. « Dans le cadre de mise en place du visa électronique (e-visa), le droit de timbre sur visa aux frontières sera liquidé et perçu par la société Ametis avant d’être encaissé, au niveau de…
Plus que 15 jours avant la fin de l’échéance prévue pour la révision annuelle de la liste électorale. En effet, l’article 26 du Code Electoral stipule que « du 1er décembre au 31 janvier de l’année suivante, la liste électorale est révisée annuellement ». Malgré cet engouement du côté de la Commission Electorale Nationale indépendante (Ceni), les tenants du pouvoir semblent prendre leur temps. Le suspense reste entier quant au calendrier exact des prochaines élections. Un suspense inquiétant à plus d’un titre  puisque les membres du régime Rajaonarimampianina semblent user d’une manœuvre dilatoire en évitant d’avancer des dates précises.
Environ 6000 euros.  C’est le prix d’une jeune fille malgache vendue en Chine à un homme Chinois habitant la campagne.  L’information choquante atteste des prix qui seraient pratiqués. Les jeunes filles à la peau claire seraient vendues à 24 millions d’ariary. Un prix qui varie donc en fonction de la couleur de la peau des jeunes filles. Environ 5 jeunes femmes malgaches sont envoyées en Chine toutes les deux semaines depuis 2014. Celles-ci sont emmenées en Chine avec la promesse d’un travail. Une fois sur place c’est le désenchantement. Telles de vulgaires marchandises, elles sont vendues à des hommes chinois qui…

Fil infos

  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire
  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao

La Une

Editorial

  • Oiseaux rares
    « L’Etat malagasy recrute », tel est l’intitulé du communiqué officiel de presse émanant de la Présidence. L’Etat lance avec large diffusion un appel d’offres aux postes de hauts emplois. Un geste  révolutionnaire de la part des tenants du régime IEM qui entendent se démarquer des anciennes pratiques. La démarche vise à offrir les mêmes chances à tous les élites du pays. Un style de management de type anglo-saxon qui consiste à primer  l’excellence. Les principaux points des termes de référence de l’appel à candidature permettent à chacun de saisir l’esprit de la démarche et les objectifs à atteindre.  

A bout portant

AutoDiff