Politique

Au cours d’une conférence de presse exceptionnelle dans ses bureaux à Faravohitra dans la nuit de mercredi, le ministre de la Justice avait défendu l’opératrice économique. Une prise de position dénoncée aussi bien par les magistrats que par les simples citoyens. Au lendemain de cette déclaration, le Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm) est monté au créneau. Hier, au cours d’un point de presse du côté du Palais de la Cour Suprême d’Anosy peu avant 13h, les magistrats ont condamné « les ingérences » dans les enquêtes du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco). Dans une déclaration lue devant la presse par…
Réponse du berger à la bergère. Moins de 24 heures après la très inattendue déclaration du ministre de la Justice, Charles Andriamiseza, dans la nuit de mercredi, la réplique du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) ne s’est pas fait attendre.
« Certains enquêteurs au sein du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) devraient suivre les textes et ne pas faire d’excès de zèle. Ce n’est pas la première fois. Mais cette fois, la coupe est pleine. Le risque de vindicte populaire est présent. Le non respect des lois est inacceptable ». La déclaration est du Garde des Sceaux et ministre de la Justice, Charles Andriamiseza, au cours d’une conférence dans ses bureaux à Faravohitra, hier vers 22h 30. Une conférence de presse impromptue au cours de laquelle le locataire des lieux a tenu à apporter son point de vue sur le dossier Claudine Razaimamonjy.
Le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) est sur tous les fronts. Alors que l’affaire Claudine Razaimamonjy retient l’attention, l’organe d’Ambohibao continue en parallèle ses activités. Après les récentes enquêtes concernant l’exploitation illicite des ressources naturelles d’Antsohimbondrona-Ambilobe ou l’affaire d’exploitation d’or dans la Commune de Betsiaka clôturée il y a dix jours, une nouvelle affaire concernant des faits suspectés d’exportation illicite de bois de rose, orchestrés sur fond de corruption, vient d’être mise en lumière par le Bianco.
Le parti « Freedom » présidé par Lalatiana Rakotondrazafy, conseillère municipale et chroniqueuse politique de la radio Free Fm, a annoncé son appartenance à l’opposition.
Le flou persiste au sujet du dossier Claudine Razaimamonjy. La conférence de presse du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) n’a pas permis de mettre toute la lumière sur cette affaire.24 heures après son interpellation, les contours de l’affaire restent plutôt flous alors que l’« inculpée » n’est pas n’importe qui. Hier, les hauts responsables au niveau de l’organe de lutte anti-corruption malagasy ont convié les gens des médias à une rencontre. L’objectif était pour les gens d’Ambohibao d’apporter des éclaircissements sur cette affaire fortement médiatisée. Arrêtée dans l’après-midi de lundi, cette conseillère du Président de la République serait encore en garde à vue.…
Une société d’import et de commerce de tous produits et marchandises se dit victime d’abus de pouvoir et de fonction de certains responsables du port de Toamasina. Les faits : D’après des responsables de ladite société, ils ont importé suivant le contrat en date du 04 janvier 2016 13 500 Mt de sucre blanc Crystal brésilien, soit 500 containers de 20 pieds à raison de 400 Usd/Mt dont 470 dédouanés et enlevés à Toamasina, Mahajanga et Toliara, tandis que  les 30 restants sont bloqués au port de Toamasina suite à un problème de valeur selon la douane.

Fil infos

  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface
  • Ministères et institutions publiques - Les factures impayées de la JIRAMA ne seront plus acceptées
  • Grands travaux pour l'Emergence de Madagascar - Tous les feux sont au vert !
  • Protection des zébus - Les puces électroniques opérationnelles

La Une

Editorial

  • Coup de pouce inespéré !
    Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, procéda au démarrage officiel du projet « Fihariana » au Carlton Madagascar le samedi 18 mai 2019.Chance inattendue ! Les jeunes désirant de se lancer dans le monde des affaires mais dépourvus de moyens suffisants peuvent tenter leur chance, apparemment inattendue, à travers ce projet présidentiel. Le pays regorge de jeunes potentiels en entrepreneuriat mais souvent ils se trouvent bloqués par l’absence de moyens matériels à leur disposition surtout les apports financiers. Désormais, la porte s’ouvre. Une chance inouïe, à plus forte raison, une opportunité inattendue ! Le Chef de l’Etat, un jeune acteur de la vie nationale qui traversait toutes les étapes de la difficulté pour parvenir là où il est présentement, veut sincèrement offrir toutes les chances aux jeunes concitoyens de réaliser leur rêve. Il s’agit d’un vœu que Rajoelina se caressait dans son for intérieur depuis toujours. L’Etat dont il dirige entend jouer…

A bout portant

AutoDiff