Politique

Réponse du berger à la bergère (ou plutôt l’inverse). A peine la conférence de presse de Marc Ravalomanana terminée dans la matinée, le ministre de la Justice, Elise Rasolo Alexandrine s’est également entretenu avec les journalistes hier à midi. Elle a évoqué le dossier concernant le locataire de Faravohitra ainsi que le cas de l’évadé, Houcine Arfa.
Quelques mois près le fameux docteur Honoris causa remis, le Président de la République malagasy Hery Rajaonarimampianina s’est vu décerner un nouveau  titre.  Avant-hier, à l’occasion d’une cérémonie à l’hôtel Carlton, le directeur général de l’Oms, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus avait remis un certificat de reconnaissance au Président malagasy. A la connaissance de ce prix, bon nombre d’observateurs se sont demandé s’il ne s’agissait pas là d’une grosse blague de l’Oms…
L’actualité  du moment est marquée par les conséquences du cyclone Ava qui a dévasté la partie Est de la Grande île. La gestion en amont du passage du cyclone par les tenants du pouvoir est fortement critiquée. La dégradation des infrastructures routières suffit à démontrer l’inertie et l’impréparation des tenants du régime face aux catastrophes naturelles qui touchent l’île.  Les infrastructures routières et les digues ont subi de plein fouet les ravages de la catastrophe naturelle Ava. 
Quelques jours seulement après son arrivée en France, Houcine Arfa a fait des révélations fracassantes concernant des conseillers du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Emprisonné à la maison de force de Tsiafahy pour une peine de trois ans, ce Français ayant travaillé à la Présidence de la République en tant que conseiller ou formateur des membres de la garde présidentielle a pu quitter le territoire malagasy, grâce à « la complicité du personnel », le mois dernier.
Le lendemain du passage du cyclone Ava à Toamasina,  une forte délégation du pouvoir Exécutif s'est  rendue dans la ville du Grand port. Conduite par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina, la délégation a voulu exprimer son empathie et sa solidarité envers les sinistrés ainsi que constater l'étendue des dégâts, selon la communication faite par le régime.  « Nous sommes derrière vous pour vous réconforter et nous serons devant vous pour mener la reconstruction », a déclaré le Chef de l'Etat. 
A peine l'année commencée, le régime Rajaonarimampianina croule déjà sous les problèmes. Le dernier bilan du passage d'Ava, premier cyclone de l'année, est de plus de 12 000 sinistrés ainsi que de nombreuses infrastructures routières, scolaires et sanitaires endommagées. Un bilan qui pourrait encore s'alourdir dans les prochains jours. Puisque la saison de pluie rime souvent avec période cyclonique pour Madagascar, le passage du cyclone Ava ne sera donc qu'un avant - goût de ce qui attend les dirigeants.

Hery Rajaonarimampianina - Un discours de campagne

Publié le vendredi, 05 janvier 2018
En dehors des décorations marquées par la couleur bleu roi, Hery Rajaonarimampianina a présenté des vœux flirtant avec un discours de campagne, hier, lors de la cérémonie de présentation de vœux des corps constitués et du corps diplomatique  au couple présidentiel au Palais d’Etat d’Iavoloha.  Durant près d’une trentaine de minutes, le Chef de l’Etat s’est surtout évertué à défendre son bilan, tout en appelant la population à poursuivre la lutte pour le redressement déjà entamé.

Fil infos

  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire
  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao

La Une

Editorial

  • Oiseaux rares
    « L’Etat malagasy recrute », tel est l’intitulé du communiqué officiel de presse émanant de la Présidence. L’Etat lance avec large diffusion un appel d’offres aux postes de hauts emplois. Un geste  révolutionnaire de la part des tenants du régime IEM qui entendent se démarquer des anciennes pratiques. La démarche vise à offrir les mêmes chances à tous les élites du pays. Un style de management de type anglo-saxon qui consiste à primer  l’excellence. Les principaux points des termes de référence de l’appel à candidature permettent à chacun de saisir l’esprit de la démarche et les objectifs à atteindre.  

A bout portant

AutoDiff