Politique

Les différentes missions d'observation électorale issues de l'Union européenne (UE), Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), Organisation internationale de la francophonie (OIF) et Union africaine (UA) ont fait leurs premiers commentaires hier devant la presse après le scrutin de mercredi, dont les résultats continuent d'être publiés au compte-gouttes par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Si certains candidats sont à la limite de l'autoproclamation tandis que d'autres parlent déjà de fraudes, les chefs des différentes missions appellent à la retenue en attendant la proclamation des résultats officiels par les instances compétentes.  Pour les observateurs internationaux, l'élection s'est déroulée dans une…

Insécurité urbaine - Riaz Hassim de Makiplast kidnappé

Publié le vendredi, 09 novembre 2018
Et de trois. En l'espace d'un mois, trois personnes d'origine indienne ont été enlevées. La dernière en date est survenue hier à Ambatobe où Riaz Hassim, directeur général de la société Makiplast, a été kidnappé vers 17 h30. A l'heure où nous mettons sous presse aucune information n'est pour le moment disponible. D'après une source, une voiture Hyundai terracan a été aperçue dans les parages au moment  de l'enlèvement. Personne n'est en mesure pourtant de préciser si c'est le véhicule utilisé par les ravisseurs pour leur opération. Même la police nationale interrogée quelques heures après l'enlèvement se dit également en…

Présidentielle - Des candidats mauvais perdants !

Publié le vendredi, 09 novembre 2018
Contestations par-ci, polémiques par- là. A défaut de voix dans les urnes, les candidats donnés perdants dans les résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) commencent à élever leurs voix. Des candidats qui sont crédités de 1% voire 0,4%.  Après Arlette Ramaroson, ce fut au tour du candidat Mailhol André Christian Dieu Donné de s'exprimer hier. Le pasteur de l'église Apokalypsy ne digère visiblement toujours pas le fait que ses ouailles n'aient pas voté pour lui. En effet, malgré le nombre exorbitant de fidèles de son église dans la Capitale et des régions, le leader de l'église…

Election présidentielle - Rajaonarimampianina déçoit tout le monde

Publié le jeudi, 08 novembre 2018
Au lendemain de  l’élection présidentielle, l’heure est maintenant au bilan dans chaque camp. Bien que les résultats officieux soient encore incomplets, la tendance est connue de tous. Des candidats aspirent à passer l’étape suivante, sauf que si les arbitres sifflent avant terme la fin du match, tandis que d’autres voient leurs chances s’amenuiser au fil des jours. A voir de très près la tendance affichée sur le site web de la CENI, Hery Rajaonarimampianina, candidat n°12, figure dans la catégorie de ceux qui n’ont plus rien à espérer. Avec un pourcentage aussi bas, 3% et quelques poussières de voix 72…

Présidentielle - Arlette Ramaroson en plein délire politique !

Publié le jeudi, 08 novembre 2018
Mais de qui se moque – t –elle ? La candidate Arlette Ramaroson s’est exprimée dans les médias hier concernant le scrutin présidentiel qui s’est déroulé mercredi. Une sortie médiatique qui prenait l’allure d’une véritable aberration. En effet, selon cette ancienne juge internationale, le déroulement du vote est rempli d’irrégularité. Elle reproche également des détournements de voix dans les résultats partiels qui sont publiés. « Le candidat Dadafara (Randriamampionona Joseph Martin) est originaire de Fianarantsoa alors qu’il n’a obtenu qu’une quarantaine de voix. Moi-même, j’ai obtenu à peine 36 voix dans tout Madagascar alors que les membres de ma famille sont plus…
Après le vote de mercredi dans le cadre de l’élection du prochain Président de la République, les Malagasy sont dans l’attente des résultats de leur acte. Les deux principaux favoris de cette élection adoptent des attitudes opposées. Tandis qu’Andry Rajoelina reste mesuré dans ses propos, du côté de Marc Ravalomanana on  adopte une attitude tout à fait à l’opposé.Se voulant prudent, Andry Rajoelina ne se déclare pas vainqueur du scrutin. Et ce, malgré les chiffres qui lui permettraient de croire à une victoire au premier tour. Actuellement, le camp du président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar calme même ses…
Les yeux sont rivés sur la Grande île. Après un mois d'une longue campagne, les Malgaches ont tranché. Presque 10 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes hier pour le premier tour de l'élection présidentielle.  L'analyse des premiers résultats partiels contenus dans les procès-verbaux après la clôture des opérations électorales qui ont été relayées par des sources sûres, permet de remarquer que le candidat Andry Rajoelina arriverait déjà en tête dans cinq provinces, à savoir Diego, Mahajanga, Toamasina, Fianarantsoa et Toliara. Le président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar et Marc Ravalomanana seraient en revanche au coude-à-coude, dans les votes, à Antananarivo,…

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff