Politique

Jean Eric Rakotoarisoa - « La HCC a travaillé en toute impartialité »

Publié le mercredi, 09 janvier 2019
Direct et sans équivoque. Le discours du président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), Jean Eric Rakotoarisoa a particulièrement marqué la cérémonie de proclamation d'hier. Le numéro un d'Ambohidahy s'est adressé aux deux protagonistes de la présidentielle. D'emblée, il a souligné qu'une nouvelle page de l'histoire du pays est désormais en train de s'ouvrir. Tout en rappelant le lourd devoir qui attend le nouveau Président pour l'amélioration de la condition de vie de tous les Malagasy.
Positif. Tel résume le bilan du 2nd tour de l’élection présidentielle du 19 janvier livré dans une déclaration conjointe du KMF – CNOE, la Commission épiscopale (Justice et Paix),  Liberty 32 hier. Ces trois entités de la société civile ont déployé 2801 observateurs dans plus de 3600 bureaux de vote répartis dans 114 districts. Dans cette déclaration, ces entités font part d’une amélioration de la transparence du 2nd tour. Elle constate aussi les efforts déployés par la CENI  pour assurer le bon déroulement du processus électoral avant, pendant et après le scrutin. A cela s’ajoute un « progrès dans l’activité d’observation…
Les leaders du collectif soutenant le candidat finaliste de l’élection présidentielle à Madagascar Marc Ravalomanana en appellent tous au « peuple ». Les Fidèle Razara Pierre et consorts invoquent le « peuple » à chacune de leurs interventions pour motiver notamment les descentes sur le parvis de l’Hôtel de ville à Analakely.
A la place des actuels manifestants du 13 mai, toute personne normalement constituée se serait insurgée face à la grossière mascarade qui a été servie, avant-hier, par les meneurs du mouvement. Annoncée en grande pompe, la diffusion sur écran géant des soi-disant preuves de fraude massive, qui auraient été constatées lors du scrutin du 19 décembre dernier, s'est révélée être un scandaleux attrape-nigaud qui ne tromperait que les naïfs parmi les naïfs. Force est de constater que les meneurs de la manifestation ont pris les pro-Ravalomanana pour des canards sauvages.
« Mpanangana fa tsy mpandrava » (bâtisseurs et non destructeurs) ! Tel fut le slogan démagogique scandé par le candidat Marc Ravalomanana et ses partisans durant tout le long de la campagne électorale. Un slogan qui sonnait surtout comme une forme d’exclusion entre les partisans du candidat n°25 et le n°13. A présent, les prétendus « mpanangana » sont en train de montrer leur vrai visage. Leur dernier fait d’armes, l’entrée de force dans l’enceinte du parvis de l’Hôtel de ville malgré l’interdiction formelle de la Préfecture.
Douze mois.  C’est la durée de la nouvelle Transition qui se comploterait dans les coulisses selon les bruits qui courent actuellement dans la sphère politique malagasy. D’après les bruits de couloir, les Rivo Rakotovao, Chef de l’Etat par intérim, le Général Béni Xavier Rasolofonirina et des journalistes connus et reconnus, manœuvreraient en coulisse pour favoriser le désordre actuel dans le but in fine de décréter l’Etat d’urgence dans le pays. Cela expliquerait les agissements actuels de certains dirigeants notamment  le Chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao qui, d’après les informations qui circulent, recevrait discrètement dans ses bureaux à Ambohitsorohitra,…
L’une des raisons pour laquelle les partisans de Marc Ravalomanana insistent pour manifester dans la rue au lieu d’attendre le verdict de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) est qu’ils veulent faire pression sur cette dernière afin qu’elle tranche en leur faveur. La magistrate suspendue, Fanirisoa Ernaivo a d’ailleurs été explicite en brandissant dernièrement la menace d’une justice populaire à l’encontre des membres de la Haute juridiction si ceux-ci ne répondent pas aux attentes des pro-Ravalomanana. Il n’y aucune chance cependant pour qu’Ambohidahy puisse se laisser ainsi manipuler.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff