Société

Un nouveau départ pour la société Kraomita malagasy. Immergée dans la crise depuis des années, cette figure emblématique des entreprises malagasy a cessé ses activités pendant un mois à cause d’un terrible problème financier.  Pourtant, un partenariat entre les investisseurs russes et l’entreprise KRAOMA a permis de sauver l’entreprise de ses difficultés. Une société malgacho-russe, née de la joint-venture entre Kraomita Malagasy (KRAOMA) et l’entreprise russe « Ferrum Mining », est venue à la rescousse. Dénommée « Kraoma Mining S.A »,  elle a entamé ses activités depuis le mois dernier.  Ce partenariat a donné un nouveau souffle pour Madagascar, en général,…

Agression d’un avocat - Les deux accusés placés sous MD à Antanimora

Publié le mardi, 04 décembre 2018
L’enquête sur l’affaire concernant l’agression de maître Ialy Harivelo,  membre de l’ordre des avocats, du samedi matin dernier à Antanimena, a évolué rapidement.  Après le déferrement  des deux auteurs présumés dont le militaire « blessé » vers la fin de la matinée,  ce qui devait arriver arriva. Après leur audition par le juge d’instruction, ils furent  immédiatement  placés sous mandat de dépôt à Antanimora, vers  l’après-midi.  Cependant, l’affaire risque de ne pas s’arrêter de sitôt car les deux agresseurs auraient intenté à leur tour un recours à la Justice pour tentative d’assassinat, selon une source informée.
Souvent pointés du doigt. Outre les agents pénitentiaires, les éléments des Forces de l'ordre constituent les principaux agents publics dénoncés comme étant des auteurs des actes de torture, de peines ou encore de traitements cruels, inhumains et dégradants. Les suspects arrêtés suite à des délits ou crimes en sont les victimes, non seulement durant les arrestations mais aussi lors des enquêtes. Outre les coups physiques, ces personnes subissent des tortures morales et psychologiques qui pourraient les marquer à jamais.

Toamasina - Une bande de cambrioleurs circulant en poids-lourd arrêtée

Publié le mardi, 04 décembre 2018
5 membres présumés d'un gang spécialisé dans le cambriolage et qui se déplacent en poids-lourd pour transporter notamment les butins de leur vol, furent tombés dans le filet de la Gendarmerie. Ces coups de filet remontent tôt le matin du 1er décembre à Ampasimazava, Toamasina. Pendant que les patrouilles de gendarmerie, encadrées par le commandant de compagnie local, sillonnent le cœur de la ville pour prévenir justement les actes de banditisme, elles ont été informées sur les agissements nuisibles de ces bandits. A ce moment, ces derniers arrivent à bord d'un camion afin de cambrioler un établissement commercial. Lorsque les…
Les malades qui arrivent au Centre hospitalier universitaire (CHU) mère-enfant à Tsaralalàna sont de plus en plus nombreux. Une partie d’entre eux ne peuvent pas être reçus puisqu’apparemment, l’hôpital ne peut accueillir que peu de clients avec ses 54 lits disponibles dont 90 % sont déjà occupés. Ce problème de capacité d’accueil est causé par les travaux d’extension au sein de l’hôpital, lancés depuis 2016 et qui ne sont pas encore achevés actuellement. Ainsi, un pavillon du CHU est en pleine rénovation et ne peut pas recevoir des patients jusqu’à l’achèvement des travaux alors qu’auparavant, cet établissement hospitalier pouvait s’occuper…

Rangaina Andranovelona - Le propriétaire de l’Espace Lambert attaqué

Publié le dimanche, 02 décembre 2018
L'échange de tirs  en relation avec un malentendu et survenu dans la nuit du jeudi entre une patrouille de gendarmes et une équipe de la Police, suscite encore beaucoup de questions mais aussi de vive crainte.  Récemment, la Gendarmerie est sortie de son silence et précise que le propriétaire de l'Espace Lambert et sa famille furent attaqués par des bandits. Les victimes furent délestées de la somme de 8 millions d'ariary. « Mais les gendarmes alertés par le fokonolona et qui étaient intervenus au secours des victimes, furent accueillis par des tirs nourris », déplore-t-on du côté de la Gendarmerie.…

Coupure d’eau à Itaosy - La grande marche annulée à la dernière minute

Publié le dimanche, 02 décembre 2018
Regroupement devant le « Siniben-drano » à Ambohidrapeto. Les habitants d’Itaosy, disposés à participer à la grande marche prévue, samedi dernier s’y sont donné rendez-vous vers 10h. Alors qu’ils étaient sur le point de partir, banderoles à l’appui, 2 camions citernes ont aussitôt débarqué pour livrer de l’eau potable. Bon nombre de gens parmi les manifestants ont immédiatement retourné chez eux pour chercher leurs bidons jaunes et faire la queue devant les camions. Au final, la grande marche a été annulée à la dernière minute. « Bien que la manifestation ait été rompue, nous ne comptons pas en rester là.…

Fil infos

  • Loi des finances - De nouveau amendée par les députés
  • Loi des finances - De nouveau amendée par les députés
  • Bois de rose stocké à Iavoloha - Rolly Mercia pris en flagrant délit de mensonge
  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana

Editorial

  • Suicide collectif !
    En Occident (France, Suisse et Canada), un phénomène rare brisait l'émotion des gens. En effet, une secte communément appelée l'Ordre du temple solaire (OTS) fondé par Luc Jouret et consorts en 1984 parvenait à convaincre ses adeptes, apparemment fanatisés, à se suicider ensemble entre les années 94 et 97 faisant 74 victimes. Pour des raisons diverses, l'insolite phénomène « s'institutionnalise » au Japon.

A bout portant

AutoDiff