Société

Une initiative forte de la Première dame. Cette année, la traditionnelle fête de Noël organisée par l’association Fitia se démarque des éditions précédentes. Depuis des années, celles-ci ont été réalisées au profit des enfants issus de diverses couches sociales. Mais hier, 22 enfants victimes de violences, âgés de 5 mois à 17 ans, ont été rassemblés à Mahamasina pour fêter en avance un Noël de partage. Certains d’entre ces enfants victimes ont subi des viols. D’autres ont développé des troubles cardiaques suite aux violences répétées subies par leurs mères. « Noël est avant tout une fête des enfants. J’estime que chaque…
Pour la professionnalisation du métier d'artisanat. Cela a fait partie des objectifs de l'atelier de sensibilisation, d'accompagnement et d'encadrement destiné aux artisans. Les deux jours d'atelier, organisé par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, s'est tenu  le week-end dernier à l'IKM, Antsahavola. Une occasion pour les 90 artisans présents de s'informer sur le programme présidentiel « Fihariana » ainsi que d'échanger sur les perspectives de développement de leur secteur. Le financement d'une centrale d'achat ainsi que l'accroissement du nombre d'artisans bénéficiaires de ce programme présidentiel font partie des propositions venant des professionnels de l'artisanat lors de l'atelier.
A l'approche de Noël et de la Saint-Sylvestre, le problème des embouteillages dans la Capitale mérite d'être résolu de manière plus efficace sinon pérenne. En cela, le ministère de la Sécurité publique enclenche désormais le projet dit « Quick win », qui a été ordonné par  la Présidence. C'est d'ailleurs la question débattue entre la presse locale et le staff du ministère de la Sécurité publique, qui était sous la houlette du ministre Roger Rafanomezantsoa au Pietrà, Analakely, hier matin. Ce dernier fut entouré par tous les directeurs de services de police, lesquels sont désormais condamnés à coordonner leurs tâches.…
Pari tenu pour le ministère de la Communication et de la Culture (MCC). La tenue de la 8ème édition du « Tagnamaro » dans le Fokontany d’Antohomadinika III G Hangar, le 19 octobre dernier, a porté ses fruits. Cette édition a, rappelons-le, été assurée par des bénévoles mobilisés en masse, composés non seulement des employés du MCC et de ses branches mais aussi des riverains, membres d’associations et d’autres entités. La première partie des travaux entrepris se focalisait sur l’assainissement et la collecte d’ordures entassées sur place. En fait, un dépôt sauvage a été formé dans ce quartier ces dernières années, accueillant…
La réticence des parents à la vaccination pose problème. Seulement 33 % des enfants malagasy, soit un enfant sur trois, âgé moins de 24 mois, a été vacciné avant son premier anniversaire en 2018. La peur voire la méfiance face aux rumeurs constitue le premier facteur de blocage. La société véhicule, par exemple, sans être certain de sa certitude, l’essai d’une expérimentation médicale à travers le vaccin. Or, il s’agit d’un propos erroné. La Première dame, Mialy Rajoelina qui n’est autre que la marraine de la Santé de la mère et de l’enfant et  aussi présidente  de l’association Fitia, l’a…
Tout a commencé à propos d’une information glanée par la Brigade criminelle (BC4) à propos  des agissements d’un présumé trafiquant d’armes. Mais son investigation a finalement produit l’effet domino. Car le principal suspect que les fins limiers de ladite brigade ont interpellé dimanche dernier à Antanimena, n’est  pas uniquement entrainé dans une affaire de trafic d’armes.  L’enquête a également révélé que l’homme serait à la fois le fournisseur d’armes des gangs, mais il a bel et bien aussi participé dans le sanglant assaut survenu en août dernier à  Antsahamanitra.  Ce dernier est incriminé d’activités de trafiquants d’armes. Dès octobre dernier, la Police était informée sur…
Le soir du 19 novembre dernier, un camion transportant de la marchandise fut intercepté à Iavoloha par un gang ayant utilisé des véhicules 4x4. Le chauffeur du poids-lourd tombait sous les balles des assaillants. Ces derniers ont pris la fuite avec la marchandise, constituée de cartouches de cigarrettes d’une valeur de 1,2 milliard ariary.  Depuis, la Gendarmerie de Fiadanana, section de recherche criminelle, n’a pas cessé de poursuivre ses investigations. Récemment, ses efforts ont été couronnés de succès. Ainsi, ses éléments ont réussi à mettre dans leurs filets les 8 présumés auteurs du forfait. Une femme figure dans cette liste.…

Fil infos

  • Violence économique, viol conjugal, outrage sexiste - Les victimes désormais protégées
  • Immeubles R+4 à Ivato - Le Président Rajoelina pose les premières pierres
  • Trésor public malagasy - L’ancien DG emporté par l’affaire Audi A6
  • Violences basées sur le genre - L’avenir des victimes entre les mains des députés
  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs

La Une

Editorial

  • Tana-Masoandro, enjeux et défis
    Quelque peu éclipsée par les élections du 27 novembre et les démarches incontournables relatives à la « récupération » des îles éparses, les « îles Malagasy », la construction de la Ville nouvelle « Tana-Masoandro » passe tant soit peu sous silence. Non pas parce qu'elle est reléguée au second plan mais on ne peut ou ne doit pas courir sur deux lièvres à la fois, il a fallu organiser et mettre de l'ordre dans la mise en marche des actions. Un minimum que les dirigeants doivent être capables d'agencer.  

A bout portant

AutoDiff