Société

Crash d'un avion - Aucun survivant sur les cinq passagers à bord

Publié le lundi, 18 juin 2018
Un avion a fait un crash au cours de la matinée d'hier dans une rizière située dans la localité d'Ampandrilaza, Commune d'Ampangabe à Ambohitrimanjaka, soit à quelques kilomètres de vol d'oiseau de l'aéroport international d'Ivato. Les 5 personnes qui se trouvaient à bord de l'appareil, un Piper Navajo PA 31-310, un bimoteur appartenant à la compagnie Madagascar Trans Air (MTA), n'ont pas survécu à cet accident aérien, l'un des crashes les plus meurtriers qui se sont produits ces dernières années à Madagascar. Parmi les victimes, il y avait 4 pilotes dont un instructeur, un Général retraité ainsi qu'un adolescent, l'enfant…
La réalité politique et sociale à Madagascar amène sa population à réagir. Outre les  manifestations qui se déroulent à la place du 13 Mai et au sein des établissements publics, un mouvement des membres du Syndicat des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur (SECES) section Antananarivo et des étudiants de l’université d’Antananarivo s’annonce. Suite à l’assemblée générale de ces syndicalistes qui s’est tenue hier, ils ont décidé qu’un sit-in va avoir lieu à partir du 28 juin à l’esplanade d’Ankatso. « Les syndicalistes feront des annonces importantes pour ce premier jour de grève, à l’issue duquel la suite de leur programme sera déterminée.…
Trois noms à savoir l’écrivain Lucien Xavier Michel Andrianarahinjaka, l’ancien Président de la République Zafy Albert et le docteur Jules Ravony ont été proposés lors d’une assemblée générale pour porter le nom de la 14e promotion du Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS). Avec sa qualité de diplomate, Docteur Jules Ravony a fait l’unanimité auprès de 59 élèves dont 27 femmes de cette école. Particulièrement, ce médecin, ex-président de l’Assemblée nationale et du sénat et ancien ambassadeur de Madagascar, s’est distingué par son cursus professionnel. 

Association des natifs de Bongolava - Une concertation en vue

Publié le dimanche, 17 juin 2018
Dans le cadre du redressement du pays, les natifs de la Région de Bongolava se mobilisent pour apporter un changement dans leur zone. Pour ce faire, ils organiseront le 30 juin prochain une concertation. A cette occasion, les organisateurs font appel à toute personne native de Tsiroanomandidy et de Fenoarivobe œuvrant dans le secteur agricole, la pêche et le transport à prendre part dans ce projet. Les fonctionnaires et les employés issus du secteur privé, les représentants de l’Etat, les églises ainsi que les simples citoyens peuvent également contribuer à cette rencontre en vue d’apporter leurs avis et recommandations importantes.…
A nouveau, la portion de route passant à Ampasimadinika, District de Brickaville, a été le théâtre d'un drame routier, tôt hier matin. Deux poids-lourds, notamment des semi-remorques étaient entrés en collision frontale sur une voie en pente et pleine de lacets. Les deux chauffeurs ont perdu la vie dans cet accident, tandis qu'au moins 4 autres personnes qui se trouvaient dans les mastodontes, furent grièvement blessées. Le choc fut apocalyptique, du moins selon tous ceux qui ont assisté à la scène.

Kidnapping de « Karàna » - Les confidences d’une victime

Publié le vendredi, 15 juin 2018
C’était un lundi Matin. Kessaria Houssenaly était sur le point de rejoindre son bureau, du côté de Toamasina, quand des hommes armés ont essayé de le kidnapper. La tentative a pourtant échoué suite à la résistance de la victime, quoi que celle-ci ait fini par des blessures et un traumatisme. Trois années plus tard, la victime se porte mieux et a décidé de foncer dans l’humanitaire.
Comme nous l'avons dit dans l'une de nos précédentes éditions, l'affaire concernant un meurtre survenu le 12 mai chez le journaliste Maurice Tsihavonana, a été entendue au Parquet d'Anosy, hier. Lui-même et certains membres de sa famille dont sa fille, sortaient libres de ces auditions par le 1er substitut au procureur. En réalité, le rendez-vous d'hier n'était pas vraiment un déferrement mais il était plutôt consacré à une confrontation directe entre les deux parties adverses dont on retrouve les plaignants, c'est-à-dire les enfants de Maurice Rakotomalala, la victime dans l'une d'elles.

Fil infos

  • Permis biométrique - Mahafaly Olivier doit répondre de l’arnaque du siècle
  • Calendrier électoral - Le Premier ministre entretient le flou
  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »

Editorial

  • Problème d'éthique !
    En 15 +2 jours de la nomination du Premier ministre de consensus (PMC), la situation politique malagasy n'a rien évolué. Nommé le 4 juin 2018, Ntsay Christian n'est pas encore sorti de l'auberge. En dix jours d'existence, le Gouvernement tente, tant bien que mal, de démarrer.Sur la Place du 13 mai, la tension ne baisse pas.

A bout portant

AutoDiff