Culture

L’événement « Mode éthique et durable », organisé par l’Institut français de Madagascar (IFM), en collaboration avec Air France, a tenu ses promesses. Il s’agissait d’un programme de sensibilisation à l’endroit des artistes pour une mode éco-responsable. Un projet vise à promouvoir une mode durable et éthique, accompagnée d’une démarche de professionnalisation et d’échanges de bons procédés et d’expériences, tout cela en vue de soutenir et de pérenniser la filière dans une démarche éco-responsable.
La scène culturelle malagasy pleure l’un de ses meilleurs chanteurs. Ratsimba Rakotomanga Abel, connu de tous sous le nom de scène Abel Ratsimba, vient de quitter définitivement la scène. Ce grand artiste, célèbre chanteur de « Kalon’ny fahiny » surnommé le crooner et également l’idole des jeunes, est décédé ce samedi. Une triste nouvelle qui a été annoncée quelques minutes après sa disparition. Abel Ratsimba a poussé son dernier souffle à l’Hôpital militaire (HOMI) de Soavinandriana. Il avait 87 ans. Un véritable choc a secoué le milieu artistique malagasy. En effet, la nouvelle de sa mort s’est répandue comme une…
Un duel de chants et de danses folkloriques. Le rendez-vous « Ady hira gasy goavana », initié par l’Office national de la culture (OFNAC) et l’association « Fikambanan’ny mpihira gasy eto Madagasikara », sous le parrainage du ministère de la Communication, continue d’émerveiller le public de la Capitale. Si la pratique du « Hira gasy » est avant tout un spectacle qui se tient sur n’importe quelle place, comme la rue, un terrain de sport, une cour d'église, une rizière, il y avait également le « kianja » Ramala, localisé à Isotry. C’était le seul et unique lieu d’expression pour…
« Mamy indray ny miaina » débarque en France. Après avoir fait un concert à « Sold Out » le 2 avril dernier à l’occasion de la célébration de ses 90 ans, le chanteur Henri Ratsimbazafy s’envole pour la France afin de donner un dernier concert à la diaspora et ses fans. Puisqu’une année de plus se fête automatiquement, il est impensable de laisser passer 90 années sans faire une grande célébration. C’est ainsi qu’il a décidé d’emmener pour la dernière fois en France son concert « Mamy indray ny miaina », littéralement dans la langue de Molière, « La…
Créer et promouvoir la mode à base de matériaux recyclés. Tel est l’objectif de « Mode éthique et durable », organisé par l’Institut français de Madagascar (IFM), en collaboration avec Air France. L’événement a démarré le 9 et se clôturera le samedi 21 octobre prochain. Il s’agit d’un programme de sensibilisation à l’endroit des artistes pour une mode éco-responsable. « Ce projet vise à promouvoir une mode durable et éthique, accompagnée d’une démarche de professionnalisation et d’échanges de bons procédés et d’expériences, tout cela en vue de soutenir et de pérenniser la filière dans une démarche éco-responsable.
Les événements s’ensuivent mais ne se ressemblent pas au Musée de la photo, sis à Andohalo. Alors que l’exposition « Voyage en pays bara et vezo » bat son plein depuis le 7 octobre dernier, les locaux de la Musée accueilleront déjà une autre manifestation qui risquera de ravir les amateurs de photographie et de peinture. En effet, après être reçu au Musée international d’archéologie de Bibracte (France), au Centre national des arts et du paysage de Vassivière (France), à la ville et la médiathèque de Bandrélé (Mayotte), l’exposition « La Voix, le Loin », initiée et pensée par Jean…
Fin de la rigolade. La 3ème édition du Festival du rire « Jôkôsô » a été clôturée samedi dernier au Plaza, Ampefiloha. Pendant quatre jours, le public, encore venu nombreux cette année, a pu voir défiler sur le podium une vingtaine d’humoristes malagasy, tous talentueux, mais également deux invités venus de l’île de la Réunion, à savoir Fafa et Océane.

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff