Publié dans Culture

« Tsenaben’ny Boky »  à Andriampamaky - Donner l’envie de lire dans le milieu rural

Publié le lundi, 18 septembre 2023
L’événement « Tsenaben’ny Boky » en zone rurale est le moyen de rendre les livres accessibles aux populations loin de la ville L’événement « Tsenaben’ny Boky » en zone rurale est le moyen de rendre les livres accessibles aux populations loin de la ville

Une volonté d’intégrer la lecture dans les milieux où les livres sont peu présents. Tel est le principal objectif de l’association « Opération Bokiko » et ses collaborateurs en organisant une deuxième édition de la Foire au livre en milieu rural. Ladite association réaffirme ainsi sa volonté de développer la culture en milieu rural en proposant pour sa deuxième année l’événement « Tsenaben’ny boky », qui se tiendra dans la Commune rurale d'Andriampamaky, sur la route nationale 3 reliant Antananarivo et le District d’Anjozorobe, les 22 et 23 septembre prochains.
Comme lors de l’édition précédente, de nombreux documents et livres en langue française et malagasy seront en vente sur les lieux, et ce à moindre coût. La manifestation accueillera un panel d’auteurs prestigieux, en particulier Mitia Riambola, auteure et membre de l’association « Faribolana Sandratra ». Et parmi la pléiade d’auteurs célèbres, la vedette de la grande foire sera indiscutablement la grande écrivaine Michèle Rakotoson, celle qui a encore remporté le concours littéraire international POLA ou Prix Orange du Livre en Afrique 2023 avec son œuvre « Ambatomanga, le silence et la douleur ». Sans doute, elle fera une allocution autour de ses différents ouvrages.
« Cette année, à la suite de la demande des villageois d’Andriampamaky, nous mettons en avant les "Angano " (contes) malagasy », les romans malagasy et les livres d’histoire de Madagascar », indique une responsable au sein de l’association « Opération bokiko ». Le « Tsenaben’ny Boky » à Andriampamaky a pour objectif d’emmener les livres au plus près des habitants. Il y aura également des animations, conférences, expositions et enfin une soirée de feu de camp avec les auteurs qui participeront à la manifestation.
Pour cette deuxième édition, l’événement sera sans doute l’un des incontournables lieux de rendez-vous littéraire dans cette zone de la RN3, notamment grâce à la persévérance de l’association « Opération Bokiko » et Andrianina Association. En ayant tous la passion du livre sous toutes ses formes, ces acteurs se donnent pour mission d’apporter l’art du livre et de la lecture dans les zones rurales. Cet évènement littéraire se veut aussi être un facteur pour motiver le public mais surtout les jeunes d’aimer la lecture, mais aussi de transmettre le goût de la littérature. En tout, cette foire qui durera deux jours a pour objectifs de ramener le livre au cœur du quotidien des Malagasy dans cette zone rurale et de permettre aux auteurs de pouvoir se faire connaître davantage à travers leurs œuvres.
Si.R

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff