Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 06 juin 2024
Agenda du week-end Photos : fournies

Vendredi 7 juin
Rija Ramanantoanina
Le crooner Rija Ramanantoanina annonce un nouveau rendez-vous  musical. Il sera attendu ce soir pour faire vibrer le jardin de Masha, By Pass. En effet, après avoir offert un spectacle au Noor Tower Ambohitrarahaba, célébré son 59ème anniversaire au mois dernier sur la scène du Pavé Antaninarenina, ou encore enflammé le public de Toamasina le week-end dernier, le crooner poursuit ses apparitions scéniques en proposant ce soir à partir de 20h un show baptisé « Takariva an-jaridaina ». Encore une fois, avec son charme, sa voix ainsi que ses compositions romantiques, ce célèbre chanteur séduira à nouveau ses inconditionnels. Certes, son spectacle s’annonce toujours prometteur de joie et d’allégresse. Et comme à l’accoutumée, Rija Ramanantoanina égayera encore plus le public avec cette aura de générosité qui lui est propre.
Farakely
De quoi passer un bon moment avec de la musique acoustique. Ce soir, la chanteuse à la voix douce et pétillante Farakely sera de nouveau sous le feu des projecteurs. Cette fois-ci, elle va occuper la scène située au restaurant Pitou, Behoririka, à la grande satisfaction de ses fans. Avec ses deux albums « Tafaray isika roa » et « Nofiko », la chanteuse a réussi son pari et s’est imposée dans le paysage musical malagasy. Aujourd’hui, elle s’est fait un nom et a déjà partagé la scène avec de nombreuses stars de la Grande île. Avec le temps et ses expériences scéniques, Farakely est une artiste à part entière qui n’a rien à envier à ses pairs. Les premières notes de musique résonneront vers 20h.
Iraimbilanja
Après avoir enflammé la salle du vieux carré Behoririka à la fin du mois de mai dernier, les papys du rock ne veulent pas prendre une pause. Effectivement, le groupe Iraimbilanja est de retour avec plus de ferveur et opte pour cette fois-ci un concert dans l’une des salles les plus populaires de la Capitale. Ainsi, Batata et ses complices ont choisi de faire une descente dans l’antre du PK0 Antanimena, ce soir à partir de 21h. Comme au bon vieux temps, les membres du groupe vont une nouvelle fois démontrer qu’ils n’ont rien perdu de leur énergie et de leurs talents. Toujours en jouant de la musique rock, Iraimbilanja sait toujours bercer son public avec ses titres, et ce après plus de 40 ans de carrière. Les spectateurs aiment toujours entendre les tubes comme « Tao an- tsekoly », « Mosoara » ou « Tsy ho ahy ianao » à chaque concert offert par le groupe.
« Ciném’Alliance »
« Ciném’Alliance », un évènement culturel consacré aux jeunes, se tient une fois par mois à l’Alliance française de Tananarive (AFT), située à Andavamamba. Cet évènement permet aux spectateurs de profiter de l’expérience inégalable du grand écran, que ce soit en famille, entre amis ou en solo. Cette fois-ci, la séance débutera à partir de 14h. Au programme : un film français à suspens, intitulé « Seuls », dédié aux jeunes mais aussi à (re)découvrir en famille. Avec cette affiche, les plus jeunes ne risquent pas de s’ennuyer, en entamant déjà le week-end avec une demi-journée passée devant le grand écran. L’entrée est libre, mais il faudra s’inscrire au préalable pour pouvoir visionner le film.
Jaojoby
Il a chauffé cette même scène le week-end dernier. Ce soir, il remet déjà le couvert et promet une soirée 100 % « salegy », au plus grand plaisir de ses fans. Ce vendredi, la salle de cabaret Jao’s Pub accueillera de nouveau son propre prioritaire. Jaojoby, déjà considéré comme un artiste de renommée international, enflammera les noctambules de la Capitale, en particulier ceux qui résident aux alentours du quartier populaire d’Ambohipo. Avec son statut de grand artiste, Jaojoby fait toujours plaisir au public en quête d’une ambiance tropicale, surtout avec ce froid hivernal qui persiste. Bref, le quartier populaire d’Ambohipo abritera aujourd’hui l’une des meilleures soirées du week-end. Le show débutera à 21h.
Samedi 8 juin
Solo Andrianasolo
Le chanteur Solo Andrianasolo propose une soirée de jazz pour chauffer la scène du Fara West, Faravohitra. Le spectacle se tiendra demain soir à partir de 20h. Encore une fois, avec son charme, sa voix ainsi que ses compositions romantiques, ce jazzman séduira ses inconditionnels à l’occasion de ce rendez-vous intime. Il démontrera encore une fois à ses aficionados qu’il ne suffit pas d’avoir une belle voix. Cependant, la maîtrise de celle-ci est tout de même très importante dans ce domaine artistique. Mais Solo, c’est surtout aussi un doigté d’or quand il s’amuse avec les cordes d’une guitare. Il est le seul à pouvoir colorer ses fameux airs comme « Fanekem-pinoana », ou encore l’inusable « Hasambarana » grâce à ses touches personnelles de guitare.
Si.R

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff