Publié dans Culture

Concert de rap - Enfin une scène pour le groupe Da Hopp

Publié le vendredi, 07 juin 2024

Bonne nouvelle pour les nostalgiques du hip-hop « Old School ». Cela faisait un moment qu’on voyait fleurir l’affiche du groupe Da Hopp sur les réseaux sociaux. Ce dernier, l’un des pionniers de la culture urbaine, plus précisément le rap, annonce une autre retrouvaille avec ses fans pour revivre les bons moments, et ce, à travers un concert de nostalgie hip-hop. Le show se tiendra au Kudéta Urban Club, Anosy, le 25 juin à partir de 21h. Ce rendez-vous inédit sera une autre opportunité au trio et son équipe de retrouver encore une fois le public et de permettre ainsi à la nouvelle génération de les découvrir. 

Comme à l’accoutumée, le groupe Da Hopp qui comprend aujourd’hui 9 membres, est toujours accompagné par des musiciens à chacune de ses apparitions en « live ». A cette occasion, le public va réentendre les morceaux extraits de l’album « Fanantenana » tels que « Tadidiko tsara », « Oziz’mama », « Vita gasy petaka » et quelques titres du dernier album baptisé « Madafaka », comme « Averintsika ». A noter que le groupe a fêté ses 30 années d’existence ainsi que ses 25 ans de scène l’an passé. 

Ainsi, après toutes ces années de musique rap, la volonté de continuer reste présente pour le trio. Da Hopp continue à produire de la musique et des textes inspirant les jeunes à suivre le bon chemin dans la vie. Ce concert représente une belle occasion de le revoir sur scène. Ses membres ont tous passé leur adolescence dans la cité d’Antsahabe où en 1992, ils avaient fondé un collectif de danseurs urbains, d’abord nommé MCM Boyz, en se référant à la mode marquée par la culture hip-hop au début des années 90. Sous l’influence des grands rappeurs de la côte Est des Etats-Unis, ils ont décidé de se lancer dans ce genre de musique en 1995 et leur groupe a ainsi été baptisé Da Hopp, inspiré de « The Hope » (l’espoir en anglais). Ils sont considérés comme parmi les tout premiers rappeurs malagasy et gagnent rapidement en popularité auprès des jeunes de l’époque. Ce groupe cherche toujours les bons mots pour donner de l’espoir aux jeunes afin que ceux-ci aient toujours une vision portée vers le futur malgré les tracas rencontrés dans la vie quotidienne. Pour cette soirée, la nostalgie du hip-hop « Old School » sera au rendez-vous.  

 

Si.R

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff