Publié dans Economie

12 000 branchements en souffrance - Les compteurs enfin arrivés !

Publié le dimanche, 13 septembre 2020

Les installations peuvent enfin reprendre. Seulement 40 % des branchements d’électricité et d’eau ont été exécutés ces dernières années. « Nous sommes actuellement en pénurie de compteurs, ralentissant ainsi tout le service de branchement. En termes de chiffres, les branchements en souffrance atteignent actuellement les 12 000 pour l’électricité et 6 000 pour l’eau », a expliqué Rivo Radaniela, directeur adjoint chargé du marketing, de la digitalisation et de la vente auprès de la compagnie nationale d’eau et d’électricité, au mois de juin dernier, lors d’une intervention. Aujourd’hui, ce problème est désormais solutionné. Les compteurs sont en effet arrivés à Ambohimanambola.

Trois types en sont disponibles, à savoir le compteur PCG habituel, le compteur prépayé fonctionnant avec du crédit ainsi que le compteur intelligent pouvant communiquer à distance. Le directeur général de la JIRAMA, Vonjy Andriamanga, a même effectué une descente sur place pour vérifier l’état des matériels importés depuis plusieurs mois déjà. « Nous veillerons à installer ces 12 000 branchements avant la fin de cette année. Plusieurs personnes ont fait leur demande depuis longtemps. Donc, nous ferons en sorte de tout installer et d’accélérer en même temps l’accès aux branchements pour tous les nouveaux clients de la JIRAMA », a soutenu le DG de la JIRAMA.

L’installation de compteur, que ce soit pour avoir de l’électricité ou de l’eau potable, figure parmi les problèmes évoqués par les consommateurs. Leur plainte concerne notamment la lenteur au niveau de ce service. Certains clients attendent aujourd’hui depuis près de deux ans, et même plus, leurs branchements. « Nous avons déposé notre demande en 2018, et jusque-là, nous n’avons pas eu de réponse. Nous sommes donc obligés de recourir à d’autres sources d’énergie. Toutefois, l’année dernière, nous avons assez économisé pour nous offrir des panneaux solaires afin d’avoir le strict nécessaire en matière d’éclairage», a confié un père de famille, habitant du côté d’Andoharanofotsy. Plusieurs personnes se trouvent dans le même cas. L’arrivée de ces compteurs est ainsi une bonne nouvelle pour eux, dans la mesure où les travaux liés au branchement seront vraiment accélérés.

En tout cas, l’arrivée de ces compteurs s’accompagne de la reprise de l’usine de confection des poteaux en béton par la JIRAMA, située à Mandroseza. L'usine prévoit de confectionner 8 à 10 supports par jour. Cela favorisera l’extension du réseau de la société et l’accès à l’électricité.

Rova Randria

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff