Publié dans Economie

Secteur industriel - Sept zones d’émergence identifiées

Publié le mardi, 20 octobre 2020

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) vient d’identifier sept localités dans sept Régions de Madagascar où il serait possible d’implanter les Zones d’émergence industrielle (ZEI). Leur installation est en pleine gestation, même si elle a été retardée par la crise sanitaire. Ainsi, les futures ZEI se localiseront à Andrakaka, dans la Région de Diana, à Boanamary située à Boeny, à Ambohibary dans l’Alaotra Mangoro, dans le port de Tsarakofafa dans la Région d’Antsinanana, à Mangatany localisée dans la Région d’Itasy, à Antsoatany dans le Vakinankaratra, à Betsinjaka et Ehoala, respectivement dans les Régions d’Atsimo Andrefana et d’Anosy. En majorité, ces zones se concentreront sur l’agro-industrie. Seule Ambohibary sera une zone d’émergence industrielle dans le domaine du textile. Ces ZEI exploiteront donc les matières premières et les ressources disponibles dans chaque Région. « L’objectif étant d’initier le développement dans chaque Région concernée notamment à travers l’extension des investissements ainsi que la transformation des produits locaux et la création d’emplois », stipulent les responsables au niveau du MICA.
Ces localités ont ainsi été choisies parce que certains produits abondent dans ces Régions, sauf que leur exploitation reste très limitée jusque-là. L’identification de ces localités contribue alors à l’installation d’une industrie. La création de ces ZEI a également pour objectif d’attirer les investissements directs étrangers dans tous les Régions du pays. « Avec la mise en place de ces ZEI, le ministère entend surtout mettre aux normes les produits malagasy en termes de qualité et de quantité pour une meilleure concurrence, mais aussi dans le respect de l’environnement. Pour arriver à ces résultats, les réseaux des PME (Petites et moyennes entreprises) seront alors soutenus tout au long du processus, de même que les échanges de compétences à travers les comités de gestion des ZEI», rajoutent-ils. Un comité spécial gérera en effet ces zones, comme il a été annoncé au mois de janvier dernier. Ce comité se compose notamment des représentants des ministères de l’Environnement et du Développement durable, ceux de l’Aménagement de territoire et des Travaux publics, de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat ainsi que des représentants du ministère des Mines et des Ressources stratégiques dans chaque Région concernée.
Une fois implantées, ces ZEI devraient ainsi faire évoluer les différents secteurs dans chaque Région.
Rova Randria

Fil infos

  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la matière grise !
    Madagasikara se trouve à la croisée des chemins pour le recrutement de certains postes-clés et hautement stratégiques. D’emblée, une cynique mais légitime question intervient : « le pays dispose-t-il suffisamment de matière grise pour satisfaire ses besoins ? ». La Compagnie nationale malagasy de transport aérien « Air Madagascar » recrute son directeur général (DG). Elle est à la recherche depuis une semaine d’un oiseau rare. Depuis le départ volontaire du DG Besoa Razafimaharo en décembre 2019, Air Mad n’a plus de DG titulaire. La Direction générale a été assurée par une intérimaire, en la personne de Hanitra Rasetarinera, et ce depuis le 15 janvier 2020. Elle n’est autre que le directeur général adjoint, chargé de la finance. Evidemment, la mission que le Conseil d’administration entend confier à l’oiseau rare (le DG) consiste à relever la Compagnie. En effet, le divorce forcé avec la Compagnie réunionnaise Air Austral portait un…

A bout portant

AutoDiff