Publié dans Economie

Redressement d’Air Madagascar - Les retards s’accumulent !

Publié le lundi, 22 février 2021


C’est déjà la dernière semaine du mois de février, mais toujours aucun signe du fameux plan de redressement de la compagnie aérienne nationale malagasy. L’élaboration de ce plan a accumulé les retards au cours des derniers mois. Effectivement, en tout, le nouveau business plan enregistre un retard d’Air Madagascar. Au tout début du mois de septembre, Mamy Rakotondraibe, directeur général de la CNaPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) et président du Conseil d’administration d’Air Madagascar, a notamment annoncé qu’un business plan devrait être concrétisé à la fin du mois de septembre. « Nous organisons des réunions hebdomadaires pour l’élaboration d’un nouveau plan d'affaires. Nous espérons identifier d’ici là LA stratégie pour pouvoir ensuite la présenter aux partenaires ainsi qu’aux créanciers, sans oublier l’Etat malagasy », avait-il déclaré à la presse le 2 septembre 2020. Sauf qu’au début du mois de novembre, le business plan n’a pas toujours été dévoilé. Pour rappel, l’élaboration de ce nouveau plan d’affaires fait suite au divorce d’Air Madagascar avec Air Austral, son partenaire stratégique, en juillet 2020.
Par la suite, le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, Joël Randriamandranto s’est défendu en soutenant qu’« élaborer un business plan est plus difficile qu’il ne paraît. Nous avons même dû demander l’assistance des experts internationaux dans le domaine de l’aviation afin d’élaborer un plan de redressement réellement viable, crédible mais plus particulièrement réalisable. Nous n’avons plus droit à l’erreur. Ceci représente le plan de redressement de la dernière chance, donc il vaut mieux avoir du retard que tout faire à la va-vite, et au final faire n’importe quoi ». Spécialisés dans la relance des compagnies aériennes, ces experts internationaux sont notamment des anciens directeurs. De même, le ministre a également laissé comprendre qu’un premier jet a été présenté, mais ils n’ont pas satisfaits les autorités. Le plan de redressement a donc été revu, justifiant ce retard.
Au final, le 11 novembre 2020, le PCA d’Air Madagascar a présenté une esquisse des points abordés par le business plan comme le renouvellement de la flotte aérienne ou encore la modernisation des services. En parallèle, ce responsable a soutenu qu’ « un calendrier est déjà en place et que le plan de redressement devrait être finalisé et présenté à la fin du mois de novembre, au plus tard au début du mois de décembre ». Mais près de quatre mois plus tard, silence radio !
En tout cas, par déduction, si Air Madagascar s’est lancé au mois de janvier dernier dans la recherche de son nouveau directeur général, c’est que le business plan devrait être finalisé à des détails près. De plus, le ministre des Transports a soutenu qu’ « il ne reste désormais plus que l’aval du Gouvernement et du Président de la République ». Il reste à voir si la présentation du business plan tant attendu se fera en même temps que celle du nouveau DG d’Air Madagascar, vu que la réception des dossiers de candidature s’est clôturée le 28 janvier dernier. 
La Rédaction

Fil infos

  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !
  • Education - 500 000 ariary d’aides spéciales pour chaque maître FRAM
  • Marc Randrianisa recherché - Pour appel au meurtre contre Mialy R. et ses enfants
  • Pillage à Toliara - 30 auteurs du forfait arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • De Marc à Marco …
    Il n’y a qu’un pas à faire ! Plus précisément, un brin de cheveu à repérer ! Entre Marc Ravalomanana (MR) et Marc Randrianisa (MR), le même sigle, la ressemblance frappe trop du moins par un prénom drôlement identique « Marc » et dans le mode pensée ainsi que la manière d’agir bizarrement le même. Si le premier ne jure que par la chute du régime « Orange » autrement dit la mort politique de Rajoelina Andry, le second s’entiche à attenter à la vie (physiquement) de Rajoelina et à sa petite famille. Si le premier Marc, au nom d’une vengeance viscérale, se caressait discrètement l’idée de voir se réaliser son macabre projet et agissait ouvertement pour le concrétiser et cela depuis 2007-2009 tandis que le second Marc depuis 2009 couve l’idée diabolique d’abattre Rajoelina, lui et ses proches. Enfin, si le premier s’était « enfui » au pays de…

A bout portant

AutoDiff