Publié dans Economie

Redressement de la JIRAMA - La question de l’organisation interne en priorité

Publié le dimanche, 13 octobre 2019

Une meilleure gestion pour de meilleurs perfomances. Soloniaina Andriamanampisoa Rasamoelina, président du Conseil d’administration (PCA) de la JIRAMA, la compagnie nationale d’eau et d’électricité, a présenté samedi dernier, au DLC Anosy, la feuille de route du plan de redressement de l’entreprise aux opérateurs membres du secteur privé, ainsi qu’aux représentants des consommateurs. Ainsi, la JIRAMA travaillera sur trois principaux points d’action, surtout dans l’objectif d’atteindre son redressement d’ici les deux prochaines années.

La question de l’organisation en interne sera le premier point à remédier. « Nous allons instaurer une gouvernance proactive et participative. Des comités seront alors mis en place pour s’occuper de chaque branche d’activités au sein de la JIRAMA, allant des investissements aux gestions des actifs et des passifs de l’entreprise, en passant par la finance, l’audit et la lutte anti-fraude. En parallèle, tous les comités seront en perpétuelle communication pour une meilleure prise en charge de chaque problématique au sein de la JIRAMA », a expliqué le PCA durant sa présentation.

Cette nouvelle organisation sera suivie de près par la maîtrise des approvisionnements en carburant de la compagnie, de même que l’amélioration de sa performance opérationnelle. Ces deux actions vont notamment lui permettre d’économiser les 366,3 milliards d’ariary, comme l’a suggéré récemment la Banque mondiale dans ses conclusions principales, suite à l’étude effectuée sur le redressement de la société. Afin de maîtriser les approvisionnements en carburant, la question de l’importation directe suggérée par le Président de la République, Andry Rajoelina, est toujours d’actualité. Il ne faut pas oublier que la JIRAMA dispose déjà d’une licence d’importation depuis le premier semestre de l’année.

Diversification d’activités

En tout cas, malgré toutes ces nouvelles initiatives, la JIRAMA enregistrerait toujours un gap à combler, selon les explications de Soloniaina Andriamanampisoa Rasamoelina. Pour contribuer à l’amélioration de ses revenus, la compagnie entend donc diversifier ses activités. « Notre statut ne nous interdit pas du tout de diversifier nos activités, tant que ces dernières dérivent de nos principales missions, à savoir la fourniture d’eau potable et d’électricité. Ainsi, nous pourrions filialiser un shop qui commercialisera des lampes économiques ou encore des accessoires électriques. Toutefois, la faisabilité de ce grand projet est encore en cours d’étude », soutient le PCA. L’idée étant de trouver des activités rentables.

Rova Randria

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff