Editorial

Le mariage des dupes !

Publié le lundi, 11 novembre 2019
Du leurre dans l’atmosphère. Le mariage d’Air Mad avec Air Austral tourne mal. La menace d’un divorce plane dans les airs. Le grand amour, prévu pour dix ans, n’aurait duré qu’un an et huit mois et risque fort de voler en éclat. Air Mad, en pleine tourmente, fut à la recherche d’un partenaire stratégique. Les déboires des dirigeants successifs du temps de la Deuxième République jusqu’à une époque récente, le régime HVM, ont porté des coups durs à la compagnie nationale Air Madagasikara. Au final, elle n’a pas survécu des erreurs de gestion à répétitions des tenants du pouvoir. L’Air…

Naina, à l’aise

Publié le dimanche, 10 novembre 2019
Le candidat n°4 présenté par l’IRD ou l’IRK, Naina Andriantsitohaina alias Naina, sort gagnant du débat du vendredi 8 novembre à l’Hôtel de Ville à Analakely. Le personnel de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) en coordination avec la presse locale a organisé un face-à-face entre les cinq candidats en lice pour l’élection du maire à Antananarivo prévue pour le 27 novembre 2019. Une initiative louable que le personnel de la CUA ainsi que les différentes sensibilités qui le composent tenaient à le faire pour avoir une idée réelle des cinq prétendants engagés.

Tana-Masoandro, l’indispensable !

Publié le vendredi, 08 novembre 2019
Un quotidien de la place publia, à travers ses colonnes, une importante interview accordée par un éminent architecte-urbaniste Mamy Rajaobelina dont le thème central porte sur le projet présidentiel « Tana-Masoandro ». Un sujet, en dépit des débats et des commentaires suffisamment prolifiques, continue toujours de défrayer les chroniques et de focaliser les esprits. Une interview qui offrira l’occasion à l’opinion d’avoir une perception plutôt technique sur Tana-Masoandro de la part d’un expert en la matière Mamy Rajaobelina. Il n’hésite pas de déclarer que « Tana-Masoandro est vital pour le futur de la Capitale ». Mamy Rajaobelina fait partie de…

L’autre scrutin

Publié le jeudi, 07 novembre 2019
Parallèlement avec les communales, au même jour et dans le même bureau de vote mais urnes différentes et isoloirs à part, les municipales auront lieu le 27 novembre 2019. Un autre scrutin à ne jamais sous-estimer dans la mesure où il tient un rôle aussi important que celui des communales dans la vie de la cité et dans celle des citoyens. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) le précise en noir sur blanc que les élections des maires diffèrent totalement de celles des membres des conseils municipaux. Ils ont chacun des tâches et des responsabilités propres à eux respectivement et…

La série noire !

Publié le mercredi, 06 novembre 2019
Le mauvais sort s’abattrait-il sur le mythique groupe Mahaleo. En une dizaine d’années, quatre de ses éminents membres, tous irremplaçables à leurs postes, passent de vie à trépas. En septembre 2010, Raosolosolofo Razindranoa Raoul dit Raoul fut le premier à quitter la barque. Quatre ans plus tard, c’est au tour de Rakotobe Andrianabelina alias Nono de suivre le triste parcours. Et cinq après, le dimanche 20 octobre 2019, un autre « à la voix d’or » Rajaonarison Famantanantsoa alias Fafah, rejoint les partants sans retour. Consternation générale, Fafah décède des suites des maladies du poumon et de l’estomac. Et voilà,…

Selon la règle …

Publié le mardi, 05 novembre 2019
La campagne électorale pour les élections communales et municipales démarre pour de bon. Le coup d’envoi au starting-block a été donné. Les candidats et candidates ont vingt jours pour convaincre les électeurs. La veille, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) fait part des consignes strictes pour assurer le maximum du respect des lois relatives au processus électoral en vigueur. En effet, la CENI par la voix de son infatigable vice-président, administrateur civil de son état, Rakotonarivo Thierry se veut être intraitable sur le respect de la règle du jeu. La Commission entend rappeler à l’ordre les partants à la course.…

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff