Editorial

La carte de l’apaisement

Publié le vendredi, 25 octobre 2019
Le régime joue la carte de l’apaisement. Sur les cinq personnes arrêtées et placées en détention provisoire, deux ont bénéficié d’une LP (liberté provisoire) tandis que trois autres mises sous contrôle judiciaire. Visiblement, la Justice aurait pris, dans la discrétion, faudrait-on le souligner, cette décision pour ne pas envenimer la situation, encore tendue. Le gendarme stagiaire durement touché lors des échauffourées se bat encore contre la mort. Des suites des coups violents encaissés, il a dû subir des interventions chirurgicales au niveau de la tête. Entre la vie et la mort, il suit toujours des soins intensifs au service de…

Fausse pénurie, fausse panique

Publié le vendredi, 25 octobre 2019
La cybercriminalité sévit encore et toujours. Des gens mal barrés, fidèles serviteurs du mal, balancèrent impunément sur les réseaux sociaux, le week-end dernier, des informations gratuites sur le risque imminent de la pénurie de stock de carburants dans la Capitale. La « fumée » fit le tour de la Toile et déclencha la panique ! Le comportement des consommateurs sur les stations-service ne se fait attendre. Le mauvais réflexe de la période de soudure du régime socialiste resurgit, à savoir « faire le maximum de réserve ». Du coup, les cuves des stations-service sont à sec. Prises d'assaut, elles sont…

Tagnamaro, message reçu

Publié le mercredi, 23 octobre 2019
La huitième édition de « Tagnamaro » a rempli son contrat le samedi 19 octobre 2019. Comme les sept autres éditions auparavant et fidèle à son principe, la huitième fut encore l'occasion de prouver l'importance de la mobilisation pour réaliser … l'impossible et ce à moindres frais. Depuis sa première édition, le samedi 30 mars 2019 qui, soit dit en passant, fut couronnée de succès, l'action « Tagnamaro » initiée par le ministère de la Communication et de la Culture (MCC), rencontre de vifs succès dans l'ensemble du pays. Tous les départements ainsi que des mouvements associatifs et des gens…

Chance exceptionnelle !

Publié le mardi, 22 octobre 2019
La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes…

Le crash !

Publié le lundi, 21 octobre 2019
La compagnie nationale Air Mad doit trouver, présentement, 7 millions de dollars pour faire face à ses dépenses courantes. Un besoin immédiat sinon la compagnie s'acheminera vers la cession de paiement. La mauvaise nouvelle qui vient de tomber n'arrange pas du tout l'affaire en ce sens qu'elle (Air Mad) a perdu contre le litige avec Air France. En effet, le Tribunal de Commerce de Paris a tranché en faveur d'Air France. Air Mad doit payer 47 millions de dollars US de plus.

Ni diktat ni forcing !

Publié le dimanche, 20 octobre 2019
L’épilogue d’Ambohitrimanjaka perdure. Les échauffourées entre les Forces de l’ordre et une partie des habitants de la localité continuent de focaliser les esprits. Elles ne cessent de défrayer les chroniques et alimentent toujours les débats dans les chaumières, dans les salons et sur la place publique. Du coup, la bourgade d’Ambohitrimanjaka, une paisible localité dans la périphérie immédiate de la Capitale, devient par la force des choses un point chaud et surtout névralgique qui retient l’attention et du pouvoir public et les simples citoyens.Rappel des faits. Un groupe d’individus, apparemment très déterminés ou remontés, attaquèrent le dépôt d’installation de chantier…

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff