Politique

Certains avaient prédit le pire, une fois l’identité des deux finalistes de la dernière élection présidentielle connue, lesquels n’étaient autres que les principaux protagonistes de la crise de 2009. Dans tous les cas, les craintes avaient résolument pris le pas sur l’optimisme lorsque les résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) commençaient à s’esquisser, et ce, au vu de la réaction de la partie donnée perdante. Contre toute attente cependant, Madagascar donna l’image d’une alternance démocratique réussie, de surcroît dans la plus pure tradition républicaine.

Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal

Publié le jeudi, 17 janvier 2019
La Mairie d’Antananarivo se réunit actuellement avec les professionnels du transport public afin de se pencher sur les problèmes de la circulation dans le Capitale. Effectivement, il faut dire qu’il y a beaucoup à dire sur ce sujet. A côté de l’insuffisance et de l’inadaptation des infrastructures par rapport au nombre toujours croissant des véhicules en circulation, il y a également les problèmes créés par les décisions bizarres de nos chers ingénieurs, lesquels semblent se contenter de rester sur leur bureau, sans prendre la peine de voir de visu sur le terrain les conséquences néfastes de leurs initiatives malheureuses.
A bon port. Actuellement en instruction, le dossier Mbola Rajaonah prendra dans peu de temps un nouveau virage. Les enquêtes du bureau indépendant anticorruption dans le cadre des dossiers concernant l’opérateur économique Mbola Rajaonah seront bientôt bouclées et l’affaire devra être transférée au Pôle anti-corruption « à la fin de la semainesoit en début de semaine prochaine » affirme en effet le directeur général de l’organe d’Ambohibao, Jean Louis Andriamifidy. L’information a été livrée hier en marge d’un atelier au Development learning center (Dlc). Une affaire dont on attend l’issue depuis plusieurs semaines puisqu’il devait déjà être transféré au Pole…
Ses déplacements dans le monde entier sont très suivis. C'est rare qu'il se déplace à une cérémonie officielle mais il sera présent demain au stade de Mahamasina et au Palais d'Iavoloha pour honorer l'investiture du Président élu Andry Rajoelina. C'est pour répondre à l'invitation de ce dernier que Mohamed Alabbar, puisqu'il s'agit de lui, foulera le sol malagasy.
Une grande première dans l'histoire des investitures présidentielles à Madagascar! Sauf changement, la présence de 6 Présidents du continent africain est prévue à la cérémonie d'investiture du nouveau Président de la République, Andry Rajoelina demain. D'après la liste des invités qui nous est parvenue, seront présents : Alpha Conde (Président de la République de Guinée), Edgar Lungu (Président de la République de Zambie), Hage Geingob (Président de la République de Namibie), Azali Assoumani(Président de l'Union des Comores), Nana Addo Dankwa Akufo-addo (Président de la République du Ghana), Sahle-Work Zewde (Présidente de la République Fédérale Démocratique d'Ethiopie).
Sans scrupule ! Tel est le mot qui vient à l’esprit pour qualifier les agissements du candidat recalé à la présidentielle et fondateur du « Fanahy no maha olona », Ny Rado Rafalimanana. Suite à l’affaire de la jeune Karenne Ramarojaona – souffrant d’insuffisance rénale chronique au stade terminal – que nous avons rapportée dans nos colonnes, ce prétendant malheureux à la présidentielle a encore eu l’audace de répondre à notre article à travers une annonce payante dans un autre journal. Rappelons que dans une déclaration tonitruante relayée par les médias, l’opérateur a promis son aide à la jeune femme.…
Les regards du monde entier se tournent vers Madagascar samedi, jour de l'investiture et prise de pouvoir de Andry Rajoelina,7e Président de la République élu depuis l'indépendance en 1960. D'après les bribes d'informations glanées, des invités de marque venus des quatre coins de la planète assisteront à cette cérémonie qui caractérise l'alternance démocratique à Madagascar, un fait rare dans le continent africain. Le vaincu à l'élection présidentielle en l'occurrence Marc Ravalomanana a reconnu, après des tentatives ratées de ses partisans auprès de la HCC d'annuler le scrutin, sa défaite et a d'ailleurs félicité le vainqueur. L'écart de 500.000 voix entre…

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff