Politique

C’est confirmé ! Les membres du bureau permanent au sein du Sénat, et le président du perchoir Rivo Rakotovao particulièrement, se trouvent sur un siège éjectable. En effet, ces derniers qui sont issus de l’ancien régime risquent de faire l’objet d’une démarche en vue de leur déchéance. L’information a déjà fait le tour des couloirs de la Chambre haute depuis quelques jours voire quelques semaines. Cela aurait même déjà fait du bruit lors de la session extraordinaire qui s’est tenue au mois de janvier dernier. Un retournement de situation qui pourrait fortement coûter cher au chef de file des cravates…
08 personnes ont été déférées au Parquet du Tribunal de Mahajanga. Auditionnés dans le cadre d’une affaire de faux et usage de faux et abus de fonction, deux d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt. En l’occurrence, le directeur régional de la pêche de Mahajanga et le secrétaire pédagogique de la faculté des Sciences, de Technologie et de l’Environnement de l’Université de Mahajanga. 06 autres personnes entendues ont quant à elles bénéficié d’une liberté provisoire, à l’issue de leur audition. La branche territoriale de Mahajanga du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) a ouvert une enquête suite à une doléance…
Suspicion de corruption. L’affaire concernant l’évacuation sanitaire d’une prisonnière sent à mille lieues la corruption. D’ailleurs, elle –même l’aurait déclaré lors de son audition par la Police suite à la doléance déposée par son poursuivant qui n’est autre que le propriétaire d’une zone franche dans laquelle elle travaillait pendant une décennie. Elle y était en tant que cadre supérieur et bras droit de l’investisseur étranger qui possède à part cette usine à Madagascar sise sur la RN2, deux autres, une en France et une aux Etats-Unis. De cette absence permanente du propriétaire, c’est à la Dame en question, une certaine…
Deux ministres seront attendus à Toamasina cette semaine, si tout se passe comme prévu. Le pillage de la forêt primaire de Vohibola n’en finit pas de faire parler de lui. Deux tangalamena (chefs traditionnels) à savoir Joël Talata, 84 ans, et Victor Rasoa, 63 ans, avec dix autres villageois, ont été injustement accusés dans cette affaire d’une dimension planétaire en raison de sa forte médiatisation par les agences internationales. Arrêtés chez eux dans des conditions inconvenantes tôt dans la matinée de dimanche 7 avril, ils étaient placés en garde à vue dans un hôtel privé au bord du canal des…
Du sérieux. Promise par presque tous les régimes qui se sont succédé, la réhabilitation de la route nationale 5A (RN5A) ne sera bel et bien une réalité que sous celui du Président de la République Andry Rajoelina. Les travaux ont été lancés et seront menés à termes avant la fin du mandat de l’actuel Chef de l’Etat. Longue de 151 km, cet axe reliant la Région DIANA à celle de SAVA, est impraticable surtout pendant la saison pluvieuse où les usagers vivent un calvaire au quotidien. Pour faciliter un tant soit peu la mobilité des usagers de cet axe, la…
Un réseau de corruption en phase de démantèlement au sein du Centre immatriculateur de Madagascar (CIM), sis à Ambohidahy. C’est ce que tout le monde espère après que l’enquête effectuée par le Bureau indépendant anti –corruption (BIANCO) a abouti à la mise en détention d’une épouse d’un officier de l’armée et au placement sous contrôle judiciaire d’un haut responsable du CIM. C’est la décision prise par le Tribunal samedi dernier après l’audition d’une dizaine de personnes suspectées dans une affaire de corruption, de faux et usage de faux en matière de mutation et d’octroi de permis de conduire.
Un peu moins de trois ans après la promulgation de la loi 2016-029 relative à la communication médiatisée, un nouveau texte est en gestation. Une première rencontre dans ce cadre a eu lieu à Nanisana, hier, entre le ministère de la Communication et de la Culture (MCC) et les patrons de presse. Pour sa part, le MCC, à travers la direction générale de la Communication, a fait part des sujets sur lesquels il s'est déjà penché et des changements qu'il entend y apporter. Il s'agit, entre autres, du « rééquilibrage » de la composition de l'Autorité nationale de régulation de…

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff