Politique

L'opinion publique est toujours dans l'attente de la suite des deux affaires judiciaires impliquant le nommé Mbola Rajaonah, l'ancien puissant conseiller spécial de l'ex-Chef d'Etat Hery Rajaonarimampianina. Si l'une de ces affaires, celle portant sur des suspicions de corruption à grande échelle, serait déjà entre les mains de Pôle Anti-corruption (PAC), la seconde, relative à une atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, a disparu pour le moment des écrans radar après pourtant un démarrage sur les chapeaux de roue. Ce qui fait craindre à certains une issue « au nom de l'apaisement » alors que les faits reprochés aux…
Un nouveau visage de la sécurité à Madagascar dans les six mois à venir. Telle est l’ambition du Président de la République Andry Nirina Rajoelina. « Il faut fixer des objectifs », rapporte le Conseil des ministres d’avant-hier. L’Exécutif est décidé à taper fort sur la table pour renverser la tendance croissante de l’insécurité à Madagascar. Des actions urgentes pour lutter contre le fléau ont été annoncées. L’Etat va procéder à l’achat de cinq hélicoptères à mettre à la disposition des Forces de sécurité pour qu’elles puissent agir très rapidement. Selon le rapport du Conseil des ministres, ces hélicoptères seront…
7 février 2009 – 7 février 2019. Il y a dix ans, dans un contexte de tensions politiques et sociales grandissantes, des militaires tirent en rafale, et sans sommation, sur des manifestants devant le Palais présidentiel d’Ambohitsorohitra. Une quarantaine de personnes tuées et plusieurs centaines de blessées. Plusieurs personnalités accusées d’être impliquées dans cette affaire ont été traduites en justice. Marc Ravalomanana, ancien président a été condamné par contumace à une peine de travaux forcés à perpétuité. Depuis 10 ans, cette date du 7 février est commémorée, notamment par les victimes regroupées au sein de l’Association des victimes du 7…
Le périple du Président de la République dans le Grand Nord, dans le cadre de la lutte contre la rougeole, continue. Hier, ce fut au tour d’Anivorano Nord dans le District d’Antsiranana II de bénéficier de médicaments et de vaccins gratuits contre la rougeole. 10 enfants ont succombé à cette épidémie dans cette localité. 105 malades ont été recensés dont une trentaine évacués à l’hôpital. Dans son discours, Andry Rajoelina à annoncé que cette commune va bientôt bénéficier d’un hôpital « manara – penitra ». Les travaux dans ce sens vont débuter dans deux mois et les consignes pour l’aménagement…
Rupture avec le passé. Contrairement à la précédente Première dame, dont le nom a été cité, à tort ou à raison, dans des affaires lugubres de nomination et d’immixtion dans les affaires politiques, Mialy Rajoelina veut redonner une image plus traditionnelle et conventionnelle de la Première dame. Discrète depuis l'élection de son époux Andry Rajoelina à la tête de l’Etat, Mialy Rajoelina ne tiendra « aucun rôle politique » et n’empiétera sur le périmètre d’aucun titulaire d’autorité publique. Elle consacrera son temps aux causes qui lui sont chères. Dans un communiqué, la Présidence de la République de Madagascar a tenu…
Place à l'action ! Moins d'un mois après son accession à la tête de la magistrature suprême du pays, le Président Andry Rajoelina enchaîne les visites de proximité pour être plus près du peuple. Hier, le Chef de l'Etat a fait le déplacement dans la partie nord, dont Ambilobe qui est parmi les zones les plus touchées par le fléau de la rougeole. En effet, ce District compte 800 cas depuis le début de l'épidémie dont 86 décès d'enfants. Le Président a apporté des médicaments et fut accompagné d'une équipe destinée à prodiguer des soins gratuits aux patients.

Prochaine législature - Des leçons à retenir !

Publié le mardi, 05 février 2019
Le mandat de la première législature de la Quatrième République est arrivé à échéance hier à minuit. Les prochaines élections législatives pour élire les prochains députés auront lieu le 27 mai 2019 selon le décret de convocation pris par le Gouvernement en fin de semaine dernière. Pour pallier le vide constitutionnel qu'implique la fin de mandat de l'Assemblée nationale, le Parlement a adopté hier de manière définitive le projet de loi mandatant le pouvoir de déléguer au Président de la République.

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff