Publié dans Politique

Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison

Publié le mardi, 11 août 2020


C’était annoncé. Le second arrivage des nouveaux équipements sanitaires contre la Covid-19 a été débarqué à l’aéroport international d’Ivato hier dans le début de l’après-midi. Le ministre de la Santé Ahmad Ahmad, le Secrétaire général adjoint auprès de la Présidence, Dina Andriamaholy, ainsi que le coordonnateur du Centre de commandement opérationnel – Covid-19, le Général Elack Andriajaka Olivier ont fait le déplacement dans le nord de la Capitale pour réceptionner cette seconde vague d’équipements. En provenance de la République populaire de Chine, cette deuxième livraison comprend, selon le ministre de la Santé, 1 095 concentrateurs d’oxygène. Le Professeur Ahmad Ahmad affirme que ces équipements ont été commandés par l’Etat malagasy pour renforcer la stratégie de riposte contre la Covid-19 dans la Grande-île.
Ce second arrivage ne représente qu’une partie des concentrateurs d’oxygène et autres équipements importés par l’Etat malagasy afin de renforcer la lutte contre la Covid-19.  Pour répondre aux besoins des centres hospitaliers chargés du traitement des patients atteints du coronavirus, l’Etat a passé une commande de près de 2 400 concentrateurs d’oxygène. Dimanche dernier, la première vague de concentrateurs d’oxygène, importée par l’Etat malagasy pour renforcer la lutte contre la pandémie du coronavirus, était arrivée à l’aéroport de la BANI Ivato. Plus de cinq cent cartons contenant des concentrateurs d’oxygène et des lunettes nasales à oxygène ont été réceptionnés. Presque un millier de ces équipements seraient donc encore attendus dans la Grande-île.
Les équipements nouvellement livrés seront répartis immédiatement dans les hôpitaux et centres de santé de base qui assurent le traitement et la prise en charge des malades du coronavirus à travers le territoire malagasy.  A entendre les explications du ministre de la Santé, ces équipements seront notamment livrés en priorité dans les zones où la phase épidémiologique est dans la phase croissante. Les Régions qui ne disposent pas de ces concentrateurs seront également dotées de cet équipement primordial dans la lutte contre la Covid-19. Faut-il en effet rappeler que le concentrateur d'oxygène est un appareil à usage médical destiné aux personnes souffrant d'insuffisance ou de détresse respiratoire, qui est une caractéristique des cas graves du coronavirus conduisant les patients concernés à être hospitalisés voire admis en service de réanimation.
La rédaction






Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff