Publié dans Politique

Déconfinement - Le secteur du transport poursuit sa reprise

Publié le dimanche, 20 septembre 2020


Parlant des dispositions entrant dans le cadre de l’énième quinzaine d’état d’urgence sanitaire décrétée par le Gouvernement, le Premier ministre annonce la poursuite de la reprise des activités de transport dans le pays. Au cours de son intervention télévisée sur les chaînes publiques malagasy hier dans la soirée, Ntsay Christian cite notamment la réouverture des lignes de transport Antananarivo - Antsiranana et celle entre Antananarivo et Sambava à partir de ce samedi 26 septembre. Touchant mot du transport aérien, le numéro un du Gouvernement annonce que les aéroports d’Antsiranana, Toamasina, Taolagnaro et Toliara seront ouverts aux vols issus des pays voisins de Madagascar dans l’océan Indien, à compter du 29 octobre prochain. Nosy Be sera, pour rappel, sera ouvert aux vols internationaux à partir de ce 1er octobre.
Le chef du gouvernement annonce également que le transport commercial fluvial et maritime intérieur est désormais autorisé. Le transport vers l’extérieur ou depuis l’extérieur reste toutefois interdit. A l’instar des taxis-brousse, les navires devront disposer à leur bord de manifolds et devront être désinfectés systématiquement. Outre les dispositions sur le transport, le Premier ministre rappelle également que les rassemblements de plus de 200 personnes restent interdits. Les cabarets, les bars et autres sont autorisés à ouvrir leurs portes jusqu’à 23 heures, contrairement aux boîtes de nuit qui demeureront fermées jusqu’à nouvel ordre. Le couvre-feu est en vigueur de minuit à 4 heures du matin dans les deux seules régions d’Analamanga et de Diana. Le « famadihana » ou retournement des morts demeure interdit sur tout le territoire.
Vigilance
Le Premier ministre Ntsay Christian est revenu sur la situation de la Covid-19 dans le pays durant le dernier mois. Il rapporte un taux de guérison de la Covid-19 à Madagascar d’environ 91 % ainsi qu’un taux de létalité de 1,3 %. Le chef du gouvernement parle aussi de 1 100 personnes en cours de traitement. Il rapporte surtout une baisse de l’ordre de 30 % du nombre de nouveaux cas durant les 30 derniers jours. Des statistiques qui l’amènent à dire qu’au vu de l’évolution de la situation sanitaire actuelle, la Grande île est en bonne voie de maîtriser la pandémie. Face à la menace d’un éventuel rebond du coronavirus, comme ce qui se passe dans de nombreux pays actuellement, le Premier ministre appelle à toujours rester vigilant. L’Exécutif a d’ailleurs décrété un énième état d’urgence sanitaire au cours du dernier Conseil des ministres. Il indique que le gouvernement continuera à assurer les équipements et la fourniture en médicaments du pays.
Le locataire de Mahazoarivo affirme que l’Etat malagasy se réfère à ce qui se passe sous d’autres cieux et améliore ce qui est fait localement. Cependant, au vu de l’évolution de l’épidémie, le gouvernement a décidé la fermeture du Centre de traitement Covid-19 à Mahamasina ainsi que la plateforme digitale, dont les équipements seront remis entre les mains des responsables concernés. Le Premier ministre annonce également la cessation d’activité de la Brigade d’intervention spéciale et la prise en charge de la suite de la lutte contre la pandémie par le ministère de la Santé. Touchant quelques mots de politique, Ntsay Christian a réitéré que le mandat des actuels sénateurs prendra fin en janvier 2021. « Les jeux politiques ont une limite », a martelé le chef du gouvernement, répliquant aux évolutions récentes de la situation politique à Madagascar.
La Rédaction



Fil infos

  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos
  • Port du masque à Antananarivo - Les sanctions sont tombées pour des récalcitrants
  • Lalatiana Andriatongarivo - La prolongation du mandat des sénateurs est inconstitutionnelle
  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente

La Une

Editorial

  • Approche à revoir
    Quatre professionnels du média défraient la chronique ces derniers jours. A la Une des journaux, ils font couler beaucoup d'encre. Sabrina, animatrice d'antenne de Kolo TV, accusée de propagation de fausses nouvelles troublant l'ordre public, fut placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Après un séjour d’un mois, elle bénéficia d'un relax suite à une décision présidentielle. Arphine Helisoa, une autre journaliste poursuivie pour propagation de fausses nouvelles et incitation à la haine à l'encontre de la personne du Président de la République, séjourna trente jours à Antanimora. Elle retrouva également sa liberté grâce à un geste du Président Rajoelina Andry.

A bout portant

AutoDiff