Publié dans Politique

Primature - Des noms circulent pour … l'après Christian Ntsay

Publié le mardi, 06 juillet 2021

Partira, partira pas ? Le départ du Premier ministre, Christian Ntsay de Mahazoarivo demeure hypothétique. Si les rumeurs d'un remaniement se font de plus en plus entendre, d'autres bruits plus insistants parlent d'un éventuel changement de Gouvernement impliquant le départ du chef du Gouvernement.

Pour le moment, aucune information exacte ne permet d'attester que l'actuel patron de la Primature quittera son poste après plus de trois années de bons et loyaux services. Cela n'empêche pas les hypothèses d'aller bon train. 4 noms se murmurent dans les discussions de salon et parmi lesquels figureraient (le conditionnel est plus que jamais de rigueur)  l'un des pressentis successeur de Christian Ntsay. En premier lieu, le nom de José Vianey, président du parti RAM ou « Rassemblement pour l'Avenir de Madagascar », alimente les spéculations. Ce candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2018 s'est désisté au dernier moment.

Ensuite, le dénommé Paul Rafanoharana serait également pressenti au poste de numéro deux de l'Exécutif. Ce dernier avait déjà occupé le poste de conseiller spécial diplomatique du Président Andry Rajoelina pendant la transition. Suite à quelques frictions avec l'entourage du Président à l'époque, il a quitté son poste de manière précoce. Parmi les noms qui reviennent figurent également celui de l'ancien secrétaire général du régime transitoire, Haja Resampa selon les indiscrétions. L'ex - SGP  avait déjà été proposé par la plateforme « MAPAR » pour occuper le fauteuil de Premier ministre durant le régime HVM mais a été rejeté par le numéro un de l'Exécutif à l'époque. Enfin, le 4ème nom dans la liste des pressentis figure celui de l'actuel secrétaire général de la Présidence, Valéry Ramonjavelo.

Bilan positif

Si, et seulement si, le chef du Gouvernement quitte son poste, il ne pourrait que sortir par la grande porte. Jusqu'ici, l'actuel Premier ministre Christian Ntsay confirme son bilan positif avec une loyauté intacte envers le Président de la République, Andry Rajoelina. En témoigne les échanges tumultueux que le patron de Mahazoarivo et certains membres de son équipe ont eus avec les députés lors du dernier jour de face-à-face, la semaine dernière. Le chef du Gouvernement avait répondu vigoureusement aux députés de l'Opposition qui, selon lui, avaient tenté de le monter contre le Président de la République. Ces mêmes parlementaires avaient affirmé que le Premier ministre était « effacé » par rapport au Chef de l'Etat. Des allégations que le numéro un de la Primature avait, effectivement, réfuté avec véhémence.

« N'essayez pas de me monter contre le Président de la République. Notre relation ne connait aucune tension. C'est lui qui m'a nommé et je me dois de lui être fidèle et je partage ses visions en vue d'un meilleur développement du pays », avait soutenu, de manière ferme, Christian Ntsay devant les députés. Bien que le départ du Premier ministre à la tête du gouvernement soit encore hypothétique, l'éviction de plusieurs membres de son équipe commence à se préciser. La réponse aux spéculations sur le sujet pourrait être connue dans les prochains jours. A suivre !

La Rédaction

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff