Publié dans Politique

Région d’Anôsy - Le nouveau gouverneur prend les rênes

Publié le dimanche, 03 octobre 2021

La capitale de la Région d’Anôsy a accueilli un double évènement, dans l’après – midi de samedi dernier. Un évènement qui s’inscrit dans le cadre de la dernière journée de visite du couple présidentiel dans le Sud. Il s’agit de l’inauguration du nouveau bureau de la Région qui vient d’être réhabilité et l’installation du nouveau gouverneur Raharimbola Jocelyn, nommé lors du dernier Conseil des ministres.

Il succède à Jerry Hatrefindrazana qui a été nommé au poste de ministre des Travaux publics. Le nouveau gouverneur travaillera donc dans un bureau flambant neuf dont les travaux de réhabilitation ont été payés grâce aux fonds propres de la Région ainsi qu’à un financement de la Banque mondiale. Juste après la passation de service entre le gouverneur sortant et celui entrant, le nouveau numéro un de la Région d’Anôsy a été présenté officiellement à la population au cours d’un grand meeting organisé devant l’Hôtel de ville de Taolagnaro.

Ce fut l’occasion pour le Président Andry Rajoelina de rappeler dans son discours les nombreux projets de développement et de lutte contre le « Kere » qui seront mis en œuvre dans la partie Sud du pays – dans les Régions d’Anôsy et d’Androy en l’occurrence – et qui s’inscrivent dans les « Velirano » présidentiels. Parmi lesdits projets figure en premier lieu la mise en place d’un grand pipeline qui partira de la rivière Efaho pour acheminer de l’eau jusqu’à Ambovombe -Androy.  Prévu débuter cette année même, ce projet de grande envergure permettra de résoudre de nombreux problèmes liés à la sècheresse et la famine auxquels la population du grand Sud a été confrontée depuis plusieurs années. D’ici peu, le « Kere » ne sera plus qu’un mauvais souvenir. En outre, la réhabilitation de la RN13 reliant Taolagnaro et Ambovombe, en passant par Ihosy et Betroka, constitue également un autre chantier qui figure dans les promesses du Chef de l’Etat et sera mise en œuvre incessamment.

La Rédaction 

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff