Publié dans Politique

Opposition - Alliance contre-nature sans lendemain

Publié le dimanche, 14 novembre 2021

Une plateforme de l’Opposition a tenu une conférence- débat, samedi dernier dans le centre de la Capitale. Un évènement dont les observateurs ne retiendront que le rapprochement entre les ténors déclarés de l’Opposition matérialisée notamment par la mise en scène de la « réconciliation » entre Roland Ratsiraka et son bourreau Marc Ravalomanana.

La question que se poseront toutefois les observateurs est de savoir que peut-on dire réellement du rapprochement entre ces personnalités politiques ? Selon les observateurs politiques avertis, il s’agit d’un mort-né, d’un mariage contre nature sans lendemain. En effet, rien ne peut rapprocher véritablement les participants à ce « débat ». La culture, la vision et l’histoire politiques sont différentes. Pour ne citer que le rapprochement entre Roland Ratsiraka et Marc Ravalomanana. Faut-il rappeler que le premier cité est le neveu de feu l’ancien Président Didier Ratsiraka. Par ailleurs, le président du MTS a connu la prison sous l’ère du second nommé. Une histoire qui restera à jamais ancrée dans la tête du député élu à Toamasina. Quand bien même, il voudra faire croire le contraire. Raison pour laquelle il n’avait d’ailleurs pas soutenu le candidat appuyé par l’ancien Président déchu en 2009 lors de la présidentielle de 2013 et ce dernier lors du scrutin de 2013. 

Dans tous les cas de figure, la coalition en devenir entre les acteurs de la pièce qui s’est jouée samedi dernier, ressemble plus à un bluff, un effet d’annonce, qu’à quelque chose de sérieux. Pour beaucoup, cette alliance de circonstance n’ouvre aucun avenir politique réel au sein de l’Opposition. Chacun cherche à tirer profit de l’alliance rien de plus. Elle est fondée sur des calculs politiques. Cette coalition ne fera pas long feu. La plupart des personnalités, sinon toutes, sont déterminées à présenter leur candidature à la prochaine élection présidentielle, pour le compte de leurs partis respectifs. Les Roland Ratsiraka, Marc Ravalomanana ont déjà mis toutes leurs batteries en marche. Pareil pour le HVM représenté par Rachidy Mohamed. D’autres personnalités nouvellement venues au sein de l’Opposition, parmi les participants à ce simulacre de débat du Carlton, cherchent encore leurs repères. Mais dans le microcosme politique, nul n’ignore leurs ambitions pour la présidentielle de 2023. En gros, cette plateforme sera juste une tribune pour ces membres de l’Opposition animés de colère après avoir perdu le pouvoir, de déverser leur bile sur le pouvoir actuel dans l’espoir de glaner quelques voix en perspective du scrutin présidentiel. 

La rédaction

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff